Drame de l'immigration

04 septembre 2015 17:15; Act: 05.09.2015 11:46 Print

Comment, au Luxembourg, aider les réfugiés?

LUXEMBOURG - Nombreux sont sans doute ceux qui cherchent comment, à leur manière, aider les réfugiés. Les associations luxembourgeoises ont des besoins spécifiques.

storybild

Toutes les bonnes volontés seront sans doute bientôt nécessaires pour accueillir les réfugiés. (photo: (Croix-rouge))

Sur ce sujet
Une faute?

Il y aura sans doute un avant et un après Aylan. Jusqu’à mercredi matin, la tragédie des réfugiés n’était que chiffres (plus de 2 000 morts en Méditerranée depuis le début de l’année, 3 650 migrants entassés dans des trains pour l’Autriche…). Elle a aujourd’hui le visage d’un petit garçon au short bleu. «On peut tout fuir sauf sa conscience», écrivait Stefan Zweig. Et bon nombre de Luxembourgeois en voyant tourner ces images en boucle dans les médias, auront décidé d’aider, à leur manière, ces hommes, ces femmes et ces enfants qui fuient la guerre.

«Il y a un vrai élan de générosité», note la Croix-Rouge luxembourgeoise. «On a reçu énormément de jouets et de vêtements». Et si l’organisation invite d’abord les Luxembourgeois à faire des dons monétaires car il est parfois difficile de stocker tous les dons matériels, elle reconnait avoir des besoins très spécifiques pour les réfugiés. Et notamment pour les enfants: des cartables, des sacoches, des landaus, des poussettes, des Maxi Cosi mais aussi des serviettes de bain et des baskets pour adolescents seront les bienvenus (www.croix-rouge.lu/vestiaires).

Les stocks débordent

Même son de cloche pour Caritas, «très reconnaissant de l’énorme générosité de la population». Mais «nos capacités logistiques, de stockage en particulier, ont actuellement atteint leurs limites et nous ne sommes pas en mesure d'accepter plus pour le moment». L'association est ainsi à la recherche de lieux d'entreposage et de véhicules de transport. Avec regret, Caritas remercie les nombreux bénévoles qui se sont manifestés mais elle n'est «pas en mesure d'encadrer plus de bénévoles pour le moment» (www.caritas.lu).

De son côté, l’Office luxembourgeois de l’accueil et de l’intégration (OLAI) est à la recherche de personnes pouvant trier les vêtements, aider les enfants à faire leurs devoirs et donner des cours de langues. L’OLAI est ouvert à tous les projets. Il suffit de se faire connaître via info@olai.public.lu.

Si les réfugiés sont pour l’instant davantage concentrés à l’est de l’Europe, les associations luxembourgeoises sont conscientes qu’il leur faudra sans doute prendre en charge bien plus de personnes que prévu dans un avenir proche. Actuellement en pleine concertation, elles présenteront leur plan dans une dizaine de jours afin que toutes les bonnes volontés puissent être mises à contribution avec efficacité.

(Marion Chevrier et Sophia Schülke/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marsian le 05.09.2015 15:30 Report dénoncer ce commentaire

    Nous, nous et nous et simplement nous! on doit réfléchir avec certains commentaires . Rappelez vous que ces hommes, femmes et enfants fouissent seulement des balles et de la torture. Où seriez vous aujourd’hui si les autres pays avez fait ça avant 70 ans avec vos grands-parents?

  • juste ma proposition le 05.09.2015 20:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les naïfs au grand cœur, réfléchissez un peu par vous-mêmes. Un à deux articles par jour sur les réfugiés, la télé pareil. A mon avis, les gens au pouvoir veulent nous faire accepter l'idée qu'il faut accueillir toutes ces pauvres personnes, en oubliant de rappeler que ces mêmes personnes au pouvoir sont à l'origine du problème. Les guerres qui génèrent ces flux de réfugiés sont et continuent d'être financées par nous.

  • jean le 06.09.2015 09:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Cyrille, acceuilles les chez toi, si dans le futur tu veux de l aide

Les derniers commentaires

  • olga le 06.09.2015 17:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ici au luxembourg on a assez de misère!

  • Pims le 06.09.2015 16:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Egal : faut-il être musulman pour éveiller la compassion ? Je ne vous ai pas lu lorsque la presse dénonçait le massacre des yesedhis, des chrétiens, des homosexuels et de pans entiers de l'histoire de l'humanité ... Êtes vous vraiment sûr d'être animé de sentiments humanistes sincères ?

  • m.s le 06.09.2015 12:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    S il se passerait la même chose en Europe est-ce-que ils nous donneraient du travaille et nous construiraient des églises la bas chez eux ?!?!?!?

  • marc le 06.09.2015 10:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Attention attenzione attention aufpassend ????

  • jean le 06.09.2015 09:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et quels autres pays c était ????? Espagne, portugal, suisse, etats unis, canada.... Et ce n etait que des réfugiés politiques car la population ( à part les juifs, les tziganes, les resistants) sont restés sous l occupation dans la plus grande majorité !!! Comparez ce qui est comparable