Au Luxembourg

04 décembre 2018 06:58; Act: 04.12.2018 09:18 Print

Comment sera légalisé le cannabis récréatif?

LUXEMBOURG - Le prochain gouvernement veut légaliser le cannabis récréatif. Mais plusieurs obstacles de taille se dressent devant lui.

storybild

Le nouvel accord de coalition signé lundi soir par Étienne Schneider (LSAP), Xavier Bettel (DP), Corinne Cahen (DP) et Félix Braz (Déi Gréng) prévoit la dépénalisation du cannabis récréatif. (photo: Editpress/Alain Rischard)

Sur ce sujet
Une faute?

C’était dans les cartons depuis le succès fulgurant de la pétition sur la légalisation du cannabis cet été. C’est désormais officiel. Le prochain gouvernement va légaliser l’usage du cannabis récréatif (NDLR: celui qui fait planer et qui n’est pas à usage thérapeutique ou appauvri en THC, la substance psychoactive).

En admettant que les travaux législatifs sur cette épineuse question soient réglés au cours des cinq ans à venir, alors que l’opposition CSV et ADR est farouchement opposée à toute légalisation, le Luxembourg rejoindrait alors le cercle restreint des pays européens où la consommation n’est pas punie par la loi. Avant cela, il s’agira de régler différents détails.

«Dépénaliser, voire légaliser»

Le mode de vente, d’abord. Verra-t-on fleurir des coffee shops sur le modèle néerlandais? Les résidents pourront-ils faire pousser des plants chez eux comme au Canada? Qui sera autorisé à acheter ce cannabis? Comment lutter contre l’instauration d’un marché parallèle et d’un «tourisme cannabique»?

En regardant de près l’accord de coalition, on peut y lire que «l’objectif principal sera de dépénaliser, voire de légaliser, sous des conditions à définir, la production sur le territoire national de même que l’achat, la possession et la consommation de cannabis récréatif pour les besoins personnels des résidents majeurs». Par ailleurs, l’État aura bel et bien le contrôle de toute la chaîne de production et de la vente nationale, afin de garantir la qualité du produit qui sera vendu sur le marché luxembourgeois.

( Patrick Théry et Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • loyal le 04.12.2018 07:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin une bonne chose les gens le fummeront de toute facon alors vaut mieux avoir le controle sur le tous comme la qualite

  • MariePP le 04.12.2018 09:08 Report dénoncer ce commentaire

    Rentrée fiscale Contrôle de la qualité Police qui pourra s'attaquer aux vrais trafiquants et ne plus perdre du temps avec les petits fumeurs Bravo Luxembourg, vous avez tout compris. De toute façon comme pour l'alcool ou les cigarettes, les gens consommeront toujours donc autant faire rentrer tout ça dans la légalité et profiter de tous les avantages....

  • Lilith le 04.12.2018 07:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le dossier "canabis" est un "faux problème". l'alcool est legal et fait beaucoup de dégâts, mon armoire à pharmacie contient certains médicaments... je vous laisse imaginer, alors franchement je ne vois pas de problème!

Les derniers commentaires

  • Bref le 05.12.2018 23:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est le début de la fin du Luxembourg tel que nous le connaissons !! « C est la porte ouverte à toutes les fenêtres.. » Comme dirait l autre ... Bonne chance à tous !!

  • LaVérité le 05.12.2018 14:05 Report dénoncer ce commentaire

    En conclusion, ne pourriez-vous pas être tolérants et enfin comprendre la réalité? Tous les "Hommes" sont des drogués sans exception! Drogué à l'alcool, drogué au travail, drogué à la bouffe, à l'amour, à l'attention, au sport, au sexe, au pouvoir, au shopping, au cannabis, ...Et j'en passe. L'homme a besoin de "moteurs". Qui vous permet de juger que le votre est meilleur? Concentrez-vous sur le vôtre et laissez les autres en paix.

  • légal sur nos routes le 05.12.2018 10:10 Report dénoncer ce commentaire

    et des fumeurs de drogue (plus ou moins douce) sur nos routes, vous y pensez? L'alcool, le gsm ne font pas assez de dégâts? il faut qu'en plus on légalise le cannabis, donc également le risque qu'on en croise?

  • emanouel macro le 05.12.2018 09:40 Report dénoncer ce commentaire

    la vente de cannabis au Luxembourg va attirer dans son sillage des dealers de drogue dure avec tout les problèmes que ça génère. Les maires de grandes villes hollandaises où la vente de cannabis est légale, commencent à le regretter tant l'insécurité et les problèmes vont grandissant. En soi ok pour la vente, mais dans quelques temps on s'en mordera les doigts

  • Phil. le 05.12.2018 06:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un pays qui a besoin de substances récréatives est un un pays qui a des résidents dépressifs

    • DeFer le 05.12.2018 13:26 Report dénoncer ce commentaire

      Évidemment, comment ne pas l'être dans un tel monde? Le problème ne vient pas du pays mais de l'humain et de la société.