Au Luxembourg

18 juin 2019 06:57; Act: 18.06.2019 16:09 Print

CoPilote a passé la barre des 4 600 covoitureurs

LUXEMBOURG - Le ministère luxembourgeois de la Mobilité veut donner un coup d'accélérateur à sa plateforme de covoiturage, lancée en mai 2018.

storybild

Des projets-pilotes sont en cours pour encourager le covoiturage.

Sur ce sujet
Une faute?

«Quand deux covoitureurs se sont trouvés, ils n'ont plus besoin de la plateforme», explique Dany Frank, porte-parole du ministère de la Mobilité et des Travaux publics. En mai 2018, le ministère a lancé CoPilote. Le démarrage de la plateforme est qualifié «d'excellent». À l'été 2018, nous comptions 3 500 membres sur la plateforme et 1 500 trajets étaient effectués par jour», détaille Dany Frank.

Depuis, CoPilote accuse un petit coup de mou: «Même si le nombre de membres a vite augmenté, pour atteindre les 4 600 actuellement, le nombre de trajets actifs a sensiblement baissé. Il est désormais à 433 par jour». Le ministère explique donc cela par le fait que certains covoitureurs volent à présent de leurs propres ailes. Mais il admet également que l'infrastructure routière du pays «n'est pas encore adaptée au covoiturage».

Parkings dédiés

Il rappelle néanmoins que cela est en train de changer, avec le projet-pilote, d'une voie réservée au covoiturage sur l'autoroute A6, puis plus tard sur l'A1 et les autres autoroutes. «Une fois ceci en route, nous sommes confiants que nous allons pouvoir réactiver le projet», dit Dany Frank.

«Par ailleurs, ajoute-t-elle, des collaborations ont été cherchées avec des firmes intéressées à stimuler le covoiturage auprès de leurs employés par des incitations, telles que la mise à disposition de places de parking dédiées». Dix-sept entreprises sont actuellement concernées, dont certaines des gros employeurs.

Écoutez le reportage de Jonathan Vaucher avec Noemie Koppe:

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • lilou le 18.06.2019 09:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @siegfried et la liberté tu en fais quoi..une personne par voiture, c’est parfois aussi pour aller chercher d’autres personnes à un point B. Qu’importe, personne n’a le droit d’interdire la liberté..si quelqu’un est seul en voiture c’est son choix, à vous de le respecter..c’est ça la démocratie Monsieur!

  • lecteur le 18.06.2019 09:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cher "Siegfried" vos mots sont frappants et donnent le frisson.

  • luxo le 20.06.2019 10:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout le monde peut faire du Covoiturage ! Il suffit d’avoir une place de libre dans sa voiture. Et comme il n’y a pas de monoplace en circulation, chaque conducteur devrait avoir l’obligation de charger la première personne qui fait un signe au bord de la route.

Les derniers commentaires

  • luxo le 20.06.2019 10:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout le monde peut faire du Covoiturage ! Il suffit d’avoir une place de libre dans sa voiture. Et comme il n’y a pas de monoplace en circulation, chaque conducteur devrait avoir l’obligation de charger la première personne qui fait un signe au bord de la route.

  • lecteur le 18.06.2019 09:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cher "Siegfried" vos mots sont frappants et donnent le frisson.

    • Lecteur 2 le 18.06.2019 11:00 Report dénoncer ce commentaire

      ses mots sont privés de fondement et malgré le pseudo trompeur reflet une mentalité bien particulière à un certain voisin.

  • lilou le 18.06.2019 09:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @siegfried et la liberté tu en fais quoi..une personne par voiture, c’est parfois aussi pour aller chercher d’autres personnes à un point B. Qu’importe, personne n’a le droit d’interdire la liberté..si quelqu’un est seul en voiture c’est son choix, à vous de le respecter..c’est ça la démocratie Monsieur!

    • JusteMilieu le 18.06.2019 10:04 Report dénoncer ce commentaire

      lilou, pour l'avenir de nos enfants en bonne santé, il va falloir un jour ou l'autre, renoncer à une part de notre confort. siegfried, les solutions alternatives restent peu nombreuses et contraignantes.

  • Siegfried le 18.06.2019 07:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est une bonne nouvelle. 1 personne par voiture, comme on voit souvent, c’est indécent et devrait être interdit.

    • Hein le 18.06.2019 08:49 Report dénoncer ce commentaire

      Pourquoi interdit? Pas tout le monde peut faire de la covoiturage!

  • Luxo le 18.06.2019 07:05 Report dénoncer ce commentaire

    Si j'utilise ce service dix fois en un jour on dira qu'il y a eu dix clients