Mobilité au Luxembourg

08 mai 2018 11:59; Act: 08.05.2018 13:18 Print

«CoPilote» doit développer le covoiturage

LUXEMBOURG – Le gouvernement a présenté mardi un portail visant à développer le covoiturage dans le pays, notamment pour les trajets domicile-travail.

storybild

François Bausch veut développer de nouvelles formes de mobilité. (photo: Editpress/Didier Sylvestre)

op Däitsch
Sur ce sujet

Dans le cadre de sa politique sur la mobilité, le gouvernement entend désormais développer le covoiturage. Une plateforme en ce sens, appelée «CoPilote», a été présentée mardi par le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch (Déi Gréng) et son secrétaire d’État Camille Gira (Déi Gréng). L’idée est de favoriser le principe sur les trajets domicile-travail.

Les autorités déplorent que sur le trajet vers le bureau, le taux de remplissage des véhicules ne dépasse pas 1,2 personne, d’après une étude Luxmobil datant de 2017. Du coup, quelque 250 000 sièges automobiles restent vides chaque jour dans l'agglomération de la capitale. D’où des problèmes de congestion du trafic. Or, le nombre d’habitants assez faible dans nombre de localités «rend compliquée une desserte efficace par les transports en commun», notent François Bausch et Camille Gira.

Reste la question de l’organisation. L’outil «CoPilote», financé par le Fonds climat et énergie et réalisé par Ecolutis, une filiale de SNCF Mobilité, est censé faciliter la mise en relation entre conducteurs et passagers, via un site et une application. Un conducteur qui souhaite proposer une place dans sa voiture s'inscrit sur l'application mobile, renseigne le trajet qu'il effectue, l'horaire et le prix (jusqu'à 10 centimes par kilomètre). Les passagers réservent une place, en payant en ligne. Les utilisateurs pourront ensuite inscrire une appréciation sur leurs passagers ou chauffeurs.

Les entreprises invitées à jouer le jeu

En encourageant la pratique du covoiturage, le gouvernement espère réduire les émissions de CO2, dont les deux tiers proviennent des transports, et réduire de 50 000 voitures par jour le trafic routier. «Aujourd'hui, il ne s'agit plus de réfléchir à combien de voitures peuvent circuler sur les routes mais combien de personnes par véhicule peuvent transiter. Le covoiturage est une vraie alternative à l'utilisation de la voiture et parfois aux bus de ville, pour les gens qui ne peuvent pas se rendre au travail en bus, à cause de leurs horaires de travail par exemple», indique François Bausch.

Le gouvernement invite aussi les entreprises à promouvoir le covoiturage auprès de leurs employés, en proposant des places de parking qui leurs sont réservés. Pendant la phase de lancement de CoPilote, qui démarre ce mardi et durera jusqu'au 15 juillet, le gouvernement remboursera deux euros aux passagers sur chaque trajet effectué, avec un maximum de deux trajets journaliers.

(ee/jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • charles le 08.05.2018 15:54 Report dénoncer ce commentaire

    le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch et son secrétaire d’État Camille Gira ont inventé maintenant le covoiturage vu la mauvaise organisation de " Mobiliteit"

  • Ras le bol le 08.05.2018 12:57 Report dénoncer ce commentaire

    Commencez déjà par rétablir des lignes de train directes entre les villes du Sud du Pays et la Capitale, ou de permettre aux bus (et je dis bien aux bus) de rouler sur les Bandes d'arret d'urgence.... De plus, L'A31 va devenir payante, les frontaliers français vont encore gonfler les villes de Rumelange, Kayl, Dudelange... déjà saturées afin d'économiser le coût du transport (et c'est légitime de leur part)

  • The glace le 08.05.2018 12:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le problème des heures de travail n'en est pas un s'il y a suffisament de personnes qui participent. En effet, il suffirait d'enregistrer son trajet et de prevenir 10 minutes avant le depart. Si une personne est sur le chemin, une bonne application pourrait le savoir et notifier au conducteur le covoitureur.

Les derniers commentaires

  • kivivra le 09.05.2018 07:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Télétravail ça permettait d’avoir moins de monde sur les routes

  • ladeux le 08.05.2018 21:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    augmentez les capacités des p+r les rendre plus attractif rendre la capitale interdite aux voitures.... plus de trains entre les villes et villages avoisinant le pays pour que les gens puissent se rendre au travail

  • Lopes le 08.05.2018 21:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il devrait déjà imposer les entreprises à mettre des bus en place à toutes les entreprises ou il travaille en poste comme certains ont mis en place je lui ai déjà fait la remarque

  • Filipe le 08.05.2018 20:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je l’ai fait une fois: la collègue ne s’est pas sentie bien et a dû rentrer. Comme elle roulait le jour là, j’ai dû prendre congé l’après-midi pour repartir avec elle. Mauvaise expérience donc. Plus jamais de co-voiturage.

  • Thor le 08.05.2018 19:51 Report dénoncer ce commentaire

    Le projet pourrait être une bonne idée, si appliqué de facon sérieuse. Autrement, la seule alternative pour moi reste l'exesmple de Singapour, c'est à dire sur-taxer les modèles de voiture, de facon à ce que seul les taxis (avec des tariffs adaptés, bien sûr) et quelques très riches peuvent se permettre de circuler sur les routes du pays. Le reste, transports en commun. Cela fonctionne à merveille!