Économie au Luxembourg

24 mai 2018 19:08; Act: 24.05.2018 20:34 Print

Coup d’arrêt à l’avancée de la compétitivité

LUXEMBOURG - En un an, des pays ont repris le dessus sur le Grand-Duché au classement sur la compétitivité de l’institut suisse IMD.

storybild

Recherche et innovation avancent, mais se heurtent aux difficultés de recrutement des compétences et de coopérations technologiques.

op Däitsch
Sur ce sujet

Le Luxembourg a reculé de trois places en un an, se plaçant 11e au classement 2018 du World Competitiveness Yearbook (WCY) de l’institut suisse IMD. L’indicateur mesurant la compétitivité d’une soixantaine de pays, qui fait référence dans les milieux économiques, remet le Grand-Duché au rang qu’il occupait en 2016.

L’étude est menée sur base de statistiques et d’enquêtes auprès des décideurs économiques locaux, auxquelles participe la Chambre de commerce. Dans ses observations sur le WCY 2018, cette dernière relève que «le Luxembourg profite de sa dynamique économique pour maintenir son leadership en termes d’exportation des services, d’investissements directs internationaux ou de richesse par habitant, et pour améliorer ses performances quant à la croissance de la force de travail ou encore le chômage des jeunes».

Pour autant, la dynamique positive ne profite pas assez à la population: les problèmes comme la pénurie de logements, l’engorgement au niveau des transports ou encore les tensions sur le niveau des salaires font pencher la balance du mauvais côté. Le Luxembourg sort du lot en matière de commerce international et d’investissements internationaux. Mais doit mieux faire sur l’efficacité des pouvoirs publics, l’environnement des affaires et les infrastructures.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Crustiblague le 24.05.2018 20:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas besoin de faire une étude , on le sait déjà

  • Doctor le 24.05.2018 21:16 Report dénoncer ce commentaire

    Tout est dit dans le dernier paragraphe. Et ça ne va pas s’améliorer. Comme un organisme vivant, le pays s’asphyxie, son sang coagule, ses artères se bougent, des caillots se forment. pour le moment le cœur bat encore.

  • Je rigole! le 24.05.2018 22:26 Report dénoncer ce commentaire

    Merci mes administrations qui ne comprennent pas quels sont ceux qui paient leurs genereux salaires et qui au mieux font du mauvais travail, au pire font fuir les investisseurs et travailleurs etrangers... quand il ne restera au pays plus que les vaches et la pluie, qui paiera encore les loyers et les impots...? .

Les derniers commentaires

  • Luxo le 25.05.2018 11:48 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'est ce qu'on attend pour construire: des logements à faibles loyers, une deuxième autoroute vers la France , une 3 voie vers la Belgique, Une voie de chemin de fer directe entre Belval Ech et Leudelange, Luxembourg , Kirchberg, Findel, le contournementnord de la capitale, des parkings à l'entrée des villes avec des box sécurisés pour récuper son vélo et ensuite circuler sur les pistes cyclables en ville. Sans oublier la construction de véloroutes pour rejoindre tous les zones d'activités du GDL.

  • Non, sans blague le 25.05.2018 09:23 Report dénoncer ce commentaire

    Merci la coalition. Cela s’annonçait déjà mal. Et eux en quelques années ont réussis a achever le processus en préfèrent l apparence et en essayant de se baser sur du populaire plutôt que de reprendre la main et de faire dans l efficace.Bientôt la même efficacité dans l’économie que celle dans notre enseignement public? (seul 25% dans le général pour rappel...)

  • Pierre le 25.05.2018 09:12 Report dénoncer ce commentaire

    Le problème du Luxembourg, qui était moins visible il y a encore une vingtaine d'année, apparaît aujourd'hui avec la mondialisation de l'emploi dans ce petit pays et la ruée des luxembourgeois dans les administrations. La répartition des richesses n'est plus équitable. Les managers gagnent des sommes astronomiques souvent entre 100 - 200K par an alors que le personnel se retrouve dans la moyenne des 40 - 50K . Le système tient car les frontaliers vivent de l'autre côté et assument le niveau de vie de leurs pays respectifs. Mais à ce rythme ça ne tiendra pas encore 15 ans

  • ladeux le 25.05.2018 08:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et ça va changer quoi?

  • Markus Heitz le 25.05.2018 07:31 Report dénoncer ce commentaire

    C'est le début de la fin.