Au Luxembourg

11 octobre 2018 07:57; Act: 11.10.2018 15:09 Print

Y aura-​​t-​​il des sapins de Noël cette année?

LUXEMBOURG – La question est sérieuse car les jeunes plants sont desséchés et les arbres adultes ont beaucoup souffert de la canicule.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

Selon les agriculteurs, l'été du siècle, avec ses températures extrêmes et sa sécheresse, aurait mis à rude épreuve la production de sapins de Noël. «Certains des jeunes plants sont desséchés», déclare Francis Meyer, de Meyers Christmas-Trees, à Assel. Une telle sécheresse ne s'était pas produite depuis vingt ans, d'où «la difficulté à évaluer la manière dont les arbres vont réagir», souligne l'agriculteur de 49 ans. Il se pourrait que les arbres de Noël de cette année commencent à perdre leurs aiguilles prématurément. D'ici quatre à six ans, il pourrait même y avoir une pénurie de sapins.

Marc Wagner, chef de service auprès de l'Administration de la nature et des forêts, a lui aussi constaté que «l'été a causé des dégâts en forêt». Les arbres ont rapidement viré au brun et ont perdu leurs feuilles beaucoup plus tôt que d'habitude. Les épicéas sont complètement ravagés par des parasites et les sapins de douglas sont atteints par un champignon plus virulent qu'auparavant.

Affaiblis après Noël

De son côté, Nicole Becker ressent également les effets de la sécheresse dans son entreprise. À 48 ans, elle est, avec ses deux frères, à la tête de la pépinière Becker, de Steinsel, qui propose des sapins de Noël à la location depuis vingt ans. Même si elle ne dispose toujours pas de chiffres précis, force est de constater qu'elle a dû racheter de nouveaux plants après l'été. Après les fêtes de fin d'année, les arbres à la location reviennent, pour la plupart, affaiblis «de leurs missions» de Noël. Malgré des soins intensifs, la canicule les aura finalement achevés.

Rassurez-vous, il ne devrait toutefois pas y avoir de pénurie cette année. Selon un rapport de l'association Natur & Ëmwelt, 100 000 arbres seraient achetés au moment des fêtes au Luxembourg. 80% proviendraient de l'Eifel, ainsi que du Danemark, des pays d'Europe de l'Est et de Bretagne.

Reportage de «L'essentiel radio»

(sb/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.