Industrie au Luxembourg

02 septembre 2020 08:00; Act: 02.09.2020 09:12 Print

Critiqué, le projet d'usine Fage pédale dans le yaourt

BETTEMBOURG/DUDELANGE – Le projet d’implantation de l’usine de yaourts a reçu un avis défavorable de la commune de Bettembourg. Le gouvernement doit trancher.

storybild

Le projet Fage conserve le soutien de Dan Biancalana, bourgmestre LSAP de Dudelange. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

L’usine Fage, qui doit produire quelque 80 000 tonnes de yaourts grecs par an, est encore loin de sortir de terre. D’abord prévue pour fin 2018, le projet a connu plusieurs retards, à cause principalement des réactions négatives de part et d’autre. Le conseil échevinal de Bettembourg, l’une des deux communes concernées, a exprimé mardi ses «fortes réticences», dans une prise de position détaillée.

La consommation d’eau potable pose problème. Les élus déplorent un manque d’information à ce sujet et réclament une étude détaillée. Les estimations actuelles tournent autour de 2 500 m³ par jour, soit des besoins en eau représentant «plus du double» de ceux la population actuelle de Bettembourg, selon le document. La soutenabilité du projet est donc mise en cause. L’autre point sensible concerne les rejets dans les eaux usées. Les échevins plaident pour une vraie analyse, effectuée par une instance indépendante.

Le gouvernement a la main

Le projet s’est aussi attiré les critiques des sept communes du Contrat de rivière du bassin supérieur de l’Alzette. En revanche, Dan Biancalana (LSAP), bourgmestre de Dudelange, soutient encore l’implantation de Fage, du fait de la centaine d’emplois promis à court terme. Il rappelle que son conseil communal a exprimé «une opinion favorable, sous plusieurs conditions», à savoir l’optimisation de la consommation de l’eau, le maintien de la qualité de l’Alzette et l’impact sur le trafic routier dans la région. Pour ce dernier point, il propose «de trouver des synergies avec les CFL multimodal voisins», pour privilégier le train à la route.

Le dossier est désormais dans les mains du gouvernement, qui doit donner (ou non) une autorisation d’exploitation. Jusqu’à présent, la ministre de l’Environnement s’est montrée très critique. Elle a rappelé la semaine dernière que la procédure n’était pas totalement terminée, le principal souci étant la consommation d’eau.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • pipeau le 02.09.2020 08:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une usine qui consomme tous les jours autant d’eau qu’une ville comme Bettembourg alors que celle-ci se fait de plus en plus rare,avec risque de pollution des rivières ( ce qui arrivera malgré le blabla officiel) . Tout ça pour créer le nombre très impressionnant de 100 emplois qui seront de toute façon subventionnés via bonus d’impôts et aides diverse. Inacceptable et pas de sens (PS: Je ne vote pas vert )

  • Résident le 02.09.2020 09:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mettre à risque (pour les 100 ans à venir) les ressources hydriques du sud pour créer une centaine d'emploi (à basse valeur ajoutée, vu le type d'activité) franchement, ce projet ne devrait même pas être présenté

  • Developpement Miserable le 02.09.2020 09:51 Report dénoncer ce commentaire

    Une usine qui importe le lait et exporte le yaourt produit, faudrait faire la même chose avec l'eau, construire un pipeline depuis les vosges et retourner les eaux usée a Cattenom qui pourrait les réutiliser pour refroidir la centrale nucléaire...

Les derniers commentaires

  • Muaythai le 03.09.2020 11:14 Report dénoncer ce commentaire

    Et pour conclure: de source sûre, une exonération fiscale de 10 ans. Tip top tout ca!

  • Quidam le 03.09.2020 07:07 Report dénoncer ce commentaire

    Visiblement, ils n'ont pas prévu de payer l'eau au prix où les luxembourgeois la payent. Et comme les luxembourgeois la payent au prix coûtant réel, c'est, il me semble, le fond du problème.

  • Le golfeur le 03.09.2020 06:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @résident on le connais ici. C’est un planqué bien assis sur son confort qui réagit toujours dans l’intérêt des gens qui ne veulent surtout pas d’étrangers de changement de frontaliers. Vous pensez vraiment qui si cette usine est une source d’emploi et de revenu pour le gouvernement ça ne se fera pas ?

    • batman le 03.09.2020 09:37 Report dénoncer ce commentaire

      c'est pas une source de revenu ni d'emploi, au max 100 personnes avec salaire minimal donc pas beaucoup d'impôts et lisez les rapports de la socité fage déjà installée au Luxembourg, elle ne paye presque pas d'impôts et ici ce sera paraille, importation de la matière première à prix très haut, exportation du produit yaourt à prix bas, donc pas de bénéfice à impôser.

  • luxo le 03.09.2020 00:09 Report dénoncer ce commentaire

    si une entreprise s'installe à Dudelange, il est préférable qu'elle recrute ses employés à Volmerange ou Hettange plutôt qu'à Wiltz ou Troisvierges. Par contre si elle est polluante , il est préférable qu'elle installe dans le nord du pays.

    • batman le 03.09.2020 09:40 Report dénoncer ce commentaire

      il est préférable qu'elle s'installe en France près de Cattenom il y a un lac avec de l'eau et la Moselle à côté. Un réel enrichissement pour la région et eviter des encombrements sur les routes

  • le berger le 02.09.2020 22:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Est-ce que l’usine de Wluxlait ne produit pas autant des déchets et ne consomme pas autant de quantités d’eau ??? Pourquoi on n’a pas de problème avec eux , mais FAGE nous dérange ???

    • batman le 03.09.2020 09:41 Report dénoncer ce commentaire

      elle existe déjà et utilise les produits de nos agriculteurs au lieu d'importer le lait sous forme de poudre de grèce et le yaourt de Luxlait se vend ici et n'est pas exporté intégralement en grèce. voilà pourquoi

    • Joel+Ellie le 03.09.2020 10:24 Report dénoncer ce commentaire

      @batman: d'ou est ce que tu tire cette info sur le lait en poudre? Ils utilisent du vrai lait, informe toi. Luxlait n'exporte pas en Grece probablement pour la meme raison qu'il n'y a pas de Pizza Hut en Italie. T'as gouté le yaourt grec de Luxlait? Rien à voir.