Économie au Luxembourg

05 juin 2018 11:55; Act: 05.06.2018 17:14 Print

Croissance tonique, index prévu pour le 3e trimestre

LUXEMBOURG – Le Statec a revu à la hausse ses prévisions de croissance pour les années 2018 et 2019, présentées mardi. L'index reste attendu au troisième trimestre 2018.

storybild

Selon le Statec, l'industrie, la construction et les services sont en bonne santé. (photo: L'essentiel/Joseph Gaulier)

op Däitsch
Sur ce sujet

Après une année 2017 relativement décevante, la croissance économique du Luxembourg devrait atteindre 3,9% cette année et 4% l'année prochaine, d'après les dernières prévisions, annoncées mardi par le Statec. L'institut estime que «les fondamentaux sont bien orientés en ce début d'année 2018», avec la bonne santé de l'industrie, de la construction et des services.

L'année dernière, le Luxembourg a vu son PIB croître de 2,3%, soit le même niveau que la zone euro. «Ce qui est forcément vu comme une contre-performance, puisque le pays a l'habitude de faire mieux», analyse Bastien Larue, économiste au Statec au service Conjoncture et prévisions. Le secteur financier, qui avait alors déçu, devrait repartir de l'avant. «Mais la croissance devrait encore être tirée par le secteur des services non-financiers», reprend-il.

Pas de changement sur l'index

Bien sûr, l'économie du Luxembourg reste tributaire du contexte international, notamment dans la zone euro. S'il reste porteur pour le moment, «les incertitudes ne vont pas en faiblissant, entre le Brexit, la situation politique italienne ou encore les suites du dossier iranien», note Serge Allegrezza, directeur du Statec.

Autre sujet d'incertitude, le très volatil prix du baril de pétrole, «qui influe un peu sur les prévisions de croissance et beaucoup sur celles d'inflation», explique Bastien Larue. Le Statec estime toujours que le prochain index, justement calculé sur l'évolution des prix de certains produits de consommation dont les carburants, devrait tomber au troisième trimestre de cette année, sans plus de précisions. .

Bastien Larue, économiste au service Conjoncture et prévisions du Statec, au micro de «L'essentiel Radio».

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • PapiNoél le 05.06.2018 12:01 Report dénoncer ce commentaire

    Comme le père Noél j'y croirais quand je le verrais..donc..pour le moment..

  • torolkozo le 05.06.2018 11:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin l'index pour tous les gens qui travaillent dur pour un salaire de misère c'est bien mérité !!!

  • Cancoillotte le 05.06.2018 14:50 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qu'on oublie sur l'index, c'est que, certes les prix ayant augmentés de 2,5%, le salaire augmente de 2,5%, ce qui devrait permettre de conserver son pouvoir d'achat. Mais les prestations sociales (allocations familiales, chômage, bourses...) ne sont pas indexés. De plus, les grilles de tranche d'impositions ne sont pas indexés. On est donc artificiellement plus riche et on paye plus d'impôt. Donc à la fin, on est loin de gagner 2,5% de plus, et on perd en pouvoir d'achat.

Les derniers commentaires

  • lesona le 07.06.2018 09:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi qui parlait d’aubaine pour les frontaliers ! Votre commentaire est vraiment choquant voir mesquin !

  • Nath Speicher le 06.06.2018 13:59 Report dénoncer ce commentaire

    A défaut d'index ce sera le majeur...

  • utilisateur le 06.06.2018 12:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Martine Schuetz - vos propos sont honteux. Tout travail mérite salaire et exclure des populations du périmètre d’application d’une loi est une discrimination de surcroît illégale.

  • lesona le 06.06.2018 12:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour les frontaliers l’index c’est une sacré aubaine, ça correspond souvent à 10% du smic en France ! Et ça c’est énorme

  • grace le 06.06.2018 12:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’index serai juste pour les personnes que gagnent que les salaire minimum aussi le qualifier