Artiste luxembourgeois

02 octobre 2017 16:36; Act: 04.10.2017 09:05 Print

David Goldrake se trouvait «au milieu de cette folie»

LUXEMBOURG/LAS VEGAS - L'illusionniste luxembourgeois, qui se produit à Las Vegas depuis cet été, se trouvait sur scène non loin du lieu de la fusillade. Il est sain et sauf.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Depuis la fin du mois de juin, l'illusionniste luxembourgeois, David Goldrake, se produit chaque soir, du mardi au dimanche, sur la scène du casino Tropicana, à Las Vegas, avec le spectacle «Imaginarium». Dimanche soir, il était donc sur scène, à environ quinze minutes à pied de l'endroit où a éclaté la fusillade qui a fait au moins 58 morts après un concert country.

«Je suis très heureux de vous dire que nous sommes en sécurité - même si j'étais au milieu de toute cette folie. Mes pensées vont aux victimes», a rapidement écrit David Goldrake, sur les réseaux sociaux. Après son show, le Luxembourgeois a appris ce qui était en train de se produire à proximité, les opérations de police et de secours. «Des centaines de personnes sont arrivées en courant. Ils criaient, pleuraient», raconte l'artiste à la radio allemande Antenne 1.

La zone a été sécurisée après «deux ou trois heures» de bouclage, durant lesquelles les hôtels ont été fermés aussi. «Je me sens en sécurité», a néanmoins confié M. Goldrake, conscient que «demain et après-demain, tout sera différent».

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • hypocrisie le 02.10.2017 19:23 Report dénoncer ce commentaire

    Trump naguère : "La tragédie du Bataclan ne se serait pas produite aux Etats-Unis". Et voilà qu'un Américain "banal" commet un massacre.....Que Trump commence par balayer devant sa porte et résister aux fous furieux de la NRA !!!

  • cocou le 03.10.2017 11:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    merci @the rebel de remettre les choses à leur place

  • lynn le 02.10.2017 20:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Contente que tu ailles bien. C'est vrai que tu n'étais pas loin. C'est une vraie tragédie. Nos pensées vont aux familles des victimes.

Les derniers commentaires

  • cocou le 03.10.2017 11:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    merci @the rebel de remettre les choses à leur place

  • Grand Maître le 02.10.2017 22:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand est ce que nos politiques vont nous protéger réellement???

    • Difficile le 03.10.2017 09:08 Report dénoncer ce commentaire

      Comment faire ? Quand qqlun est prêt à mourir, comment l'en empêcher... c triste

  • lynn le 02.10.2017 20:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Contente que tu ailles bien. C'est vrai que tu n'étais pas loin. C'est une vraie tragédie. Nos pensées vont aux familles des victimes.

    • The rebel le 03.10.2017 10:40 Report dénoncer ce commentaire

      Il était dans un tout autre coin de Vegas et sur scène dans l'hôtel-casino, dans pas trop de risque qu'il se prenne une balle perdue...

  • hypocrisie le 02.10.2017 19:23 Report dénoncer ce commentaire

    Trump naguère : "La tragédie du Bataclan ne se serait pas produite aux Etats-Unis". Et voilà qu'un Américain "banal" commet un massacre.....Que Trump commence par balayer devant sa porte et résister aux fous furieux de la NRA !!!

    • The rebel le 03.10.2017 10:39 Report dénoncer ce commentaire

      Trump n'a jamais dit ça. Il a dit que, si ça se passait aux USA, avec les gens armés dans le public, la situation aurait été réglée en 5 min et pas en 3h comme au bataclan. Ici, la situation est différente. Même avec des gens armés dans la foule, il aurait été un peu compliqué qui flinguer le tireur au 32ème étage d'un hotel de l'autre côté de la rue... Sauf peut-être pour un sniper...