Portrait

21 octobre 2013 17:56; Act: 22.10.2013 10:46 Print

De Monsieur 100 000 volts à Premier ministre

LUXEMBOURG - Il a 40 ans depuis mars. Élu député pour la première fois en 1999, bourgmestre de la capitale depuis 2011, Xavier Bettel n’a cessé de brûler les étapes en politique.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Xavier Bettel voulait rester bourgmestre de Luxembourg-Ville, il sera Premier ministre du Grand-Duché, leader d’une coalition à trois (DP-LSAP-Greng) insolite, mais annoncée. À 40 ans, le voici donc brûlant encore une fois les étapes dans une carrière politique bâtie sur la cordialité, la proximité, le dynamisme et l’engagement. «Nous sommes les vainqueurs du jour. Je suis plus que content de ce que nous avons réalisé. Maintenant nous allons prendre nos responsabilités», disait-il dimanche soir, après que son DP, le parti démocratique, soit sorti en grand vainqueur de ces législatives anticipées.

Avec 13 sièges, les bleus faisaient presque aussi bien qu’en 1999, l’année du dauphin, où ils avaient raflé 15 sièges et fait leur entrée au gouvernement. Dans le sillage des expérimentés Lydie Polfer, Charles Goerens et Henri Grethen, deux jeunes enthousiastes et aux dents longues entraient à la Chambres des députés: Xavier Bettel et Claude Meisch. Arrivé au DP dix ans plus tôt, le dynamique et convaincant Xavier Bettel en était déjà l’une des stars et le chouchou numéro un. Avec en poche une maîtrise en droit public et droit européen, un diplôme en droit maritime et un autre en droit ecclésiastique. Sans oublier un DEA (diplôme d'études approfondies) en droit public et en sciences politiques.

Député à 26 ans

Avocat à Luxembourg-Ville, député à 26 ans, conseiller communal au même âge, son ascension était programmée. Aux communales de 2011, il devançait le bourgmestre sortant, Paul Helminger, de 514 voix et celui-ci lui laissait alors les commandes de la ville. À 38 ans, il devenait l’un des plus jeunes maires d’une grande capitale en Europe. S’il abandonnait alors son poste de député, c’était pour se mettre au service des citoyens. «À ce rythme-là, je ne sais pas si je tiendrai six ans!», disait-il, tout en sachant son énergie jamais à court et son envie d’agir jamais rassasiée.

Comme le socialiste Étienne Schneider, qui voulait être Premier ministre et ne le sera donc pas, Xavier Bettel n’a jamais fait mystère de son homosexualité. Mais il a toujours refusé de considérer cet aspect de sa personnalité comme un élément déterminant de son action politique. Exubérant, bavard, sensible, ouvert sur les autres, il l’a toujours été et il va le rester. Pour rien au monde, il ne voulait laisser tomber la ville de Luxembourg. Sauf si le pays l’appelait. À 40 ans, Xavier Bettel va succéder à Jean-Claude Juncker. Ce dernier avait 41 ans quand il est devenu Premier ministre. Il le sera resté 18 ans avant de retourner dans l’opposition par la faute d’un jeune homme pressé qui va secouer le pays.

(Denis Berche)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Fernand le 21.10.2013 21:38 Report dénoncer ce commentaire

    Comme quoi, avoir un beau sourire, être le champion des poses photos avec personnalités... mettre quelques vaches (...) dans la ville, avoir un bilan de bourgmestre discutable et on devient un Premier Ministre... Le Sarko luxembourgeois est né... hélas !

  • Jeannot le 22.10.2013 09:10 Report dénoncer ce commentaire

    Donnez les clefs du pays a un incapable, car son bilan de bourgmestre est à jeter aux ordures, est effrayant pour le Luxembourg. Notre pays va connaître une période plus ridicule que ne l’ont connu la France sous Sarko et Flamby et l’Italie sous Berlu… Pauvre Luxembourg qui deviendra la Grèce bis d’ici quelques années…

  • Sigefroid le 22.10.2013 01:54 Report dénoncer ce commentaire

    "Sauf si le pays l’appelait. "! C'est beau l'hagiographie journalistique et ça peut toujours servir, mais je n'ai pas le sentiment que "le pays" l'a appelé! Il s'agit d'un collage de sièges entre "froufrouteurs" avec de la gomme arabique pour tenir le tout! CSV-DP pouvait avoir du sens et répondait au suffrage, mais Showman II n'aurait pas été Premier. Je n'ai aucune sympathie pour la gent politicienne, pour aucun, mais tant qu'à encore faire semblant d'organiser des élections, autant ne pas ouvertement cracher à la figure des électeurs! Petits joueurs qui magouilleront tout autant!

Les derniers commentaires

  • Luxo le 25.10.2013 17:30 Report dénoncer ce commentaire

    Je pense malheureusement qu'à l'heure où la politique - et pas uniquement au sein de notre grand-duché - n'est plus que de la communication, son arrivée au poste de premier ministre était à prévoir, puisqu'en termes d'image, il est clair qu'il passe bien. Le contraste est grand avec Monsieur JUNKER, dont il faut reconnaître les compétences, même si l'on peut ne pas être d'accord avec lui. J'imagine mal Monsieur BETTEL aborder avec tout le sérieux requis les sommets européens en présence de très hauts techniciens tels Madame MERKEL, le président du conseil italien, etc... on verra !

  • Peter S. le 25.10.2013 15:34 Report dénoncer ce commentaire

    Une chaise à 3 pieds n'a jamais tenu longtemps debout. Il suffit qu'un des 3 pieds s'affaiblisse, la chaise tombera. Je ne rien prévaloir de rien, mais ai l'impression de passer d'une situation d'instabilité "futile" (car l'ancien gouvernement a ét "abattu" avec des prétextes de chimères) à une instabilité programmée. Cette coalition est le bal des egos, les responsables dont on parle défend leur pain , avant de défendre le pain des citoyens. Je donne un ZERO pointé !!!!!

  • Le Visiteur le 24.10.2013 14:23 Report dénoncer ce commentaire

    il est là que pour la gloire et les tapis rouges. Sûrement pas pour redresser le Luxembourg. Les amis, c'est une période noire qui s'abat sur nous.

  • Arnaud R le 22.10.2013 22:55 Report dénoncer ce commentaire

    Brillant avocat, bourgmestre talentueux - jeune, passionne - ne boudons pas notre plaisir- le Kennedy made in Luxembourg est né! Go Xavier Go!!!

    • Madeleine W. le 23.10.2013 12:59 Report dénoncer ce commentaire

      ohlalala on dirait des mots de la presse du genre GALA... ou pour rester au Luxembourg PRIVAT

  • kevin le 22.10.2013 12:00 Report dénoncer ce commentaire

    Monsieur Bettel sera le meilleur Premier vue ici au Luxembourg