Enseignement au Luxembourg

22 mai 2019 07:00; Act: 23.05.2019 15:34 Print

De nouvelles voies dans le secondaire

LUXEMBOURG - Lors de la prochaine rentrée, trois nouveaux choix de section seront proposés aux élèves.

storybild

Les sciences environnementales vont être enseignées à Ettelbruck.

Sur ce sujet
Une faute?

Sciences environnementales, architecture dans le secteur du développement durable ou encore gestion d'hospitalité, les lycéens pourront choisir parmi ces trois nouveaux secteurs, dès la prochaine rentrée.

Au Lycée technique d'Ettelbruck, ils pourront s'inscrire dès la classe de 2e en sciences environnementales. La section prépare les élèves à la vie professionnelle ainsi qu'aux études dans les domaines de l'environnement et de l'écologie. L'école d'hôtellerie et de tourisme proposera elle une nouvelle branche de gestion de l'hospitalité qui vise à préparer les jeunes à la gérance d'institutions d'accueil. Elle sera accessible aux lycéens ayant réussi leur 3e année d'études.

Les sciences sociales très prisées

Le Lycée Josy-Barthel Mamer va reconduire sa formation sur l'écoresponsabilité et le développement durable dans les domaines de l'architecture et de la construction. À noter que l'accès se fera à partir d'une classe de 5e de l'enseignement secondaire classique, mais aussi à partir d'une 5e de l'enseignement général.

Dans la foulée des nouveautés pour la rentrée 2019/2020, la division de sciences sociales, qui connaît un franc succès, sera élargie dans tous les lycées. Elle sera offerte dès la quatrième année.

(Ana Martins/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Unicorn le 22.05.2019 09:48 Report dénoncer ce commentaire

    Sciences sociales ? N'exagérons-pas. Une science est un domaine ou par expérience indépendante on arrive toujours à un résultat certain, et que l'on peut donc prévoir ce qui se passe, déterminer le futur. Les sciences sociales ont un problème de rigueur, mais aussi d'indépendance face à la politique qui l'utilise pour gouverner une population instable. Plutôt préoccupant quand un gouvernment élargi l'étude des thèmes sociaux dans les écoles.

  • Lisa le 22.05.2019 09:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quels enfants?? En 2e et 3 e ils ont deja 17-18 ans. Si a cet âge ils ne n’ont encore aucune idée de leur futur, je me pose des questions sérieuses. Après, en 5e c’est vrai que cela peut être un peu tôt.

  • Luxo le 22.05.2019 13:30 Report dénoncer ce commentaire

    On ne peut que féliciter M. Meisch. Il fait un travail formidables

Les derniers commentaires

  • Luxo le 22.05.2019 13:30 Report dénoncer ce commentaire

    On ne peut que féliciter M. Meisch. Il fait un travail formidables

  • Unicorn le 22.05.2019 09:48 Report dénoncer ce commentaire

    Sciences sociales ? N'exagérons-pas. Une science est un domaine ou par expérience indépendante on arrive toujours à un résultat certain, et que l'on peut donc prévoir ce qui se passe, déterminer le futur. Les sciences sociales ont un problème de rigueur, mais aussi d'indépendance face à la politique qui l'utilise pour gouverner une population instable. Plutôt préoccupant quand un gouvernment élargi l'étude des thèmes sociaux dans les écoles.

  • Lisa le 22.05.2019 09:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quels enfants?? En 2e et 3 e ils ont deja 17-18 ans. Si a cet âge ils ne n’ont encore aucune idée de leur futur, je me pose des questions sérieuses. Après, en 5e c’est vrai que cela peut être un peu tôt.

    • Moeinanadi le 22.05.2019 10:56 Report dénoncer ce commentaire

      Euh Lisa tu dois etre francaise. Le systeme est inverse de la france. La 5eme correspond a l'equivalent de la 3eme en france (14 ans) donc c'est avant de choisir leur orientation en lycee.

  • pffff le 22.05.2019 07:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Génial projet

  • Amaury le 22.05.2019 07:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et oui, les enfants savent sûrement déjà ce su ils voudraient faire plus tard ?! A non on choisit pour eux en les mettant dans des cases. Ce qui ne fait qu’accentuer les paradigmes de l’éducation !

    • Parents le 22.05.2019 09:30 Report dénoncer ce commentaire

      @Amaury; C'est notre rôle de paretns de les diriger au mieux en focntion de leur(s) envie(s) mais aussi du futur marché du travail et de leur capacités/traist de caractères. Comment aurions-nous fait à notre époque sinon !?!?!? Car ct absolument identique ...

    • Freedom of choice le 22.05.2019 12:50 Report dénoncer ce commentaire

      C'est un libre choix aux enfants de choisir les options qui leurs préfèrent le plus, qui a dit qu'on choisissait pour eux?

    • Esclavage moderne le 22.05.2019 18:19 Report dénoncer ce commentaire

      Il faut arrêter de mentir aux enfants en disant qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent plus tard. C'est archi faux. 90% finiront par faire un métier qu'ils détestent pour boucler leur fin de mois et payer l'éducation de leurs enfants pour qu'ils finissent comme eux, à faire un boulot qu'ils détestent, pour boucler leurs fins de mois... etc.