Protection de l'enfance

18 février 2020 09:00; Act: 18.02.2020 11:20 Print

De plus en plus de sites pédophiles au Luxembourg

LUXEMBOURG - Le nombre de sites pédopornographiques a explosé en raison de la présence d'un fournisseur de capacités de serveurs.

storybild

2 521 signalements sur 3 029 ont été jugés illégaux au Luxembourg.

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis 2018, les signalements de sites Internet avec du matériel pédopornographique au Kanner-Jugendtelefon (KJT) ont explosé. Si la ligne téléphonique pour enfants et jeunes a enregistré 750 signalements en 2017, ce chiffre est passé à 2 047 en 2018 et à 3 039 en 2019.

Selon la chargée de direction du KJT, Barbara Gorges-Wagner, cette hausse significative n'a qu'une raison: depuis 2018, un fournisseur de capacités de serveurs, avec son siège à l'étranger, propose ses services au Luxembourg. Les serveurs y sont utilisés pour la diffusion de ce matériel. Ce fournisseur a déjà rencontré ce genre de problème en Allemagne et aux Pays-Bas.

25 condamnations

Des 3 039 signalements de 2019, 2 521 ont été jugés illégaux. Parmi ces sites, 2 327 ont été hébergés au Luxembourg, où la police a été chargée d'enquêter. Actuellement, les départements «protection de la jeunesse et infractions à caractère sexuel» et «maltraitance contre mineurs et délinquance juvénile» de la police judiciaire occupent 31 enquêteurs. Mais la quantité d'images et de vidéos à analyser est énorme.

Dans le cadre du plan de recrutement extraordinaire lancé par le ministère de la Sécurité intérieure, ces deux services doivent également voir leurs effectifs gonfler, car actuellement il y a pénurie, reconnaissent les ministres de la Justice et de la Sécurité intérieure. En 2019, 25 personnes ont été condamnées dans ce genre de dossiers.

(Maurice Magar/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gaë le 18.02.2020 11:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprends pas trop comment on peut arriver à signaler ce genre de photos... ça ne se trouve pas en passant par Google ! Comment tombent ces gens sur ces photos ?

  • ManuHelp le 18.02.2020 10:45 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi s'attaquer à un enfant, une honte, un scandale qui devrait être puni sévèrement. Mais le plus grave est que cela concerne toutes les couches sociales existantes. L'imagination perverses de certaines personnes est sans limites. Je suis scandalisé.

  • knlxg le 18.02.2020 09:50 Report dénoncer ce commentaire

    C'est un vrai fléau. Ne peut-on pas simplement interdire ce genre d'offres au Luxembourg ? Si l'offre n'est pas là ou tellement facile à avoir, ces pervers auront plus de mal à se procurer de telles images.

Les derniers commentaires

  • mima le 21.02.2020 17:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tristesse...????????????

  • O.M.G. le 19.02.2020 09:02 Report dénoncer ce commentaire

    je ne comprends pas tout à fait le rapport entre le Lux et les sites pédophiles. Le lux abrite les serveurs, oui mais ce qui stockent les trucs pédophiles ou ceux qui les utilisent ne sont pas forcément luxembourgeois. Du coup le titre est déja sujet à malentendu. Après, pour trouver ces trucs...il faut les chercher. On y arrive pas par hasard dessus.

  • lau.G le 18.02.2020 23:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    si google ou même outre site de ce genre pourrait bloqué tous les pornos adultes ou meme pédoprono serait simplement meilleurs !

  • NoComent le 18.02.2020 21:12 Report dénoncer ce commentaire

    Tant que la loi sera aussi laxiste ces monstres continueront à détruire l'innocence de pauvres victimes en appelant ça de l'amour, et quand par bonheur on en chope un on le met à l'isolement pour le protéger des autres détenus, hallucinant !

  • mmmlux le 18.02.2020 20:48 Report dénoncer ce commentaire

    Qui sont les victimes, ce sont bien les enfants. De la faute à qui ? A des parents qui voient dans leur enfant une source de revenus. A un milieu enseignant non formé à détecter la soumission à la pédophilie de leurs élèves. A un suivi médico-social protecteur des enfants complètement absent. A tous ceux qui finissent par trouver cela banal. Il est temps de donner les moyens pour détecter et détruire ce type de site en encadrant les hackers pour cette finalité.