Sécurité au Luxembourg

11 janvier 2021 16:59; Act: 11.01.2021 18:03 Print

Déjà 800 candidats pour 200 places à la police

LUXEMBOURG – La police grand-ducale et le ministre de tutelle ont fait un point, lundi, sur la campagne de recrutement d’agents. Ils se montrent optimistes.

storybild

«Plus de 800 candidatures» ont été enregistrées pour les 200 premiers postes à pourvoir. (photo: Fabrizio Pizzolante)

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous avons reçu énormément de candidatures, cela nous rend optimistes pour la suite», a déclaré Henri Kox (Déi Gréng), ministre de la Sécurité intérieure, au moment de dresser un bilan lundi de la campagne de recrutement dans la police grand-ducale. «Plus de 800 candidatures» ont été enregistrées pour les 200 premiers postes à pourvoir. Une sélection sera opérée via des tests linguistiques, sportifs, psychologiques et d’adaptation en entreprise, qui seront imposés aux candidats. Parmi eux, «une centaine de policiers qui veulent bénéficier d’une promotion interne», indique Philippe Schrantz, directeur général de la police grand-ducale.

Ces policiers seront évidemment dispensés de la formation de deux ans, qu’ils ont déjà réalisée par le passé. Celle-ci, qui débutera en avril, a été adaptée à la campagne de recrutement annoncée en 2019. Avant de la débuter, les personnes retenues devront se soumettre à un examen médical mais aussi à un test de moralité, qui consiste à vérifier les antécédents judiciaires. Les travaux à l’école de police, près du Findel, sont «bientôt terminés et tout devrait être prêt», selon Philippe Schrantz.

Davantage de femmes

L’objectif est de recruter 607 policiers et 240 civils pour compléter les effectifs de la police grand-ducale. Concrètement, les recrutés intègreront des carrières B1, pour 140 entre eux, et C1 pour les 60 autres. Un accent a aussi été mis sur le recrutement de femmes. «Parmi les candidats, il y a un quart de femmes, alors qu’elles ne sont que 12% aujourd’hui. Nous devrions donc en avoir davantage à l’avenir, c’est important», détaille Philippe Schrantz.

«Différents acteurs internes et externes ont été mobilisés pour le recrutement», rappelle Alain Engelhardt, directeur central stratégie et performance de la police. Alors que la campagne battait son plein, «tout a été perturbé par la pandémie», dit-il.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le toutou de la société bien dressé le 11.01.2021 17:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    courage a tous. pour le metier de flic mais aussi courage au peuple

  • Inspecteur le 11.01.2021 18:50 Report dénoncer ce commentaire

    Ce sont des places étatiques très bien rémunérées.

  • Important choix le 11.01.2021 17:27 Report dénoncer ce commentaire

    Être policier, cela doit être une vocation et non autre chose...J'espère que les recruteurs seront attentifs!

Les derniers commentaires

  • therealMcoy le 12.01.2021 18:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pour les candidats refusés vous pouvez toujours demander être un éboueur. Ça paye apparemment 3500€ ou agent de commune pareil mais faut parler Luxembourgeois après vous rouler toute en grande SUV et avoir des grandes maisons comme les vrais luxembourgeois . C’est la clics élite !

  • Ral le 12.01.2021 09:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Se pourrait-il que vous ne soyez pas citoyen luxembourgeois?

  • Ima Moron le 12.01.2021 09:08 Report dénoncer ce commentaire

    il faut mettre un quota de 50% de femmes à la police.

  • Angelo51 le 12.01.2021 09:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Leur travail d’investigation sera rendu plus facile par la multiplication du sport national et européen qu’est la délation.

  • Langue de flûte le 12.01.2021 08:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Normal, n’oubliez pas chauffeur de bus