Au Luxembourg

22 janvier 2019 08:00; Act: 22.01.2019 09:27 Print

Déjà trois inculpations dans l'affaire Lunghi

LUXEMBOURG - Suite à la plainte contre X pour diffamation déposée par l'ex-directeur du musée d'Art moderne, Enrico Lunghi, trois inculpations ont été prononcées.

storybild

Enrico Lunghi préfère ne pas trop s'exprimer sur la situation au Mudam. (photo: Editpress/Isabella Finzi)

Sur ce sujet
Une faute?

«Cette nouvelle crise traversée par le Mudam est dans la logique de ce qui s'est passé jusqu'alors. C'est un gâchis supplémentaire», confie à demi-mot, Enrico Lunghi. L'ex-directeur on s'en souvient, avait quitté le Mudam, le 19 décembre 2016, environ deux mois après avoir annoncé sa démission. Une décision qu'il avait prise suite à la diffusion d'un reportage de RTL le mettant en cause pour agression.

Depuis, l'ancien directeur a porté plainte contre X pour diffamation. «Dans ce contexte, je préfère ne pas en dire davantage sur la situation vécue par le Mudam, car j'attends la tenue du procès. Et tout ce que je pourrais déclarer risquerait d'être monté en épingle et prêter à polémique», ajoute-t-il.

D'autres inculpations à venir

Sur le plan judiciaire, selon les informations de L'essentiel, la juge d'instruction chargée du dossier aurait déjà prononcé trois inculpations notamment pour calomnies, injures... Des inculpations confirmées par Jean-Marie Bauler, l'avocat d'Enrico Lunghi, qui reste néanmoins discret quant aux noms des personnes concernées.

«Même s'il faut respecter la présomption d'innocence, et qu'une inculpation ne vaut pas condamnation, je suis très satisfait du travail réalisé par les enquêteurs et le juge d'instruction», précise l'avocat. Il se murmure même que d'autres inculpations pourraient bien suivre lors des prochaines semaines.

(Gaël Padiou/L'essentiel)