Drame au marché de Noël

24 novembre 2020 07:00; Act: 24.11.2020 11:35 Print

«Depuis un an, j'essaie juste de survivre»

KAYL - Il y a un an jour pour jour, la chute d'une sculpture de glace tuait un enfant de 2 ans au marché de Noël. La maman d'Emran raconte sa douleur insurmontable.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Le 24 novembre est le jour le plus triste de ma vie». L'entretien avec Alisa commence ainsi. Alisa est la maman d'Emran, petit garçon de deux ans décédé le 24 novembre 2019 au marché de Noël de la capitale, tué après la chute d'une sculpture de glace. Un an après la tragédie, qui avait ému bien au-delà des frontières du Luxembourg, la jeune femme de 36 ans a accepté de raconter son histoire à L'essentiel. Avec une lucidité incroyable, elle met des mots sur l'insupportable. «Je marche par inertie. La douleur détruit simplement mon intérieur et prend chaque jour une nouvelle forme», confie-t-elle. Le drame du dimanche 24 novembre 2019 s'est joué devant ses yeux. «Toute ma vie, mes rêves sont partis avec son départ».

La situation est inacceptable pour la famille. Une résilience d'autant plus difficile que l'enquête n'est toujours pas achevée (lire en encadré). «Mon fils n'est pas mort de mort naturelle, il a été tué par l'irresponsabilité de quelqu'un», se persuade Alisa. Sa raison de s'accrocher? Son mari et l'autre enfant du couple, Amir, âgé de 10 ans. «J'essaie juste de survivre et de l'aider à devenir une personne bien élevée», explique la jeune femme qui se sent parfois «coupable d'exister». «Depuis un an, en permanence, je me demande pourquoi nous ne sommes pas restés à la maison ce jour-là?»

«Une douleur que l'organisme ne sait pas gérer»

Emran est enterré à Gornji Krstec, berceau de la famille au Kosovo. «Nous y avons passé dix jours en septembre», confie Alisa, qui ajoute avoir pensé, avec son mari de 39 ans, à déménager et quitter le Luxembourg. Installée à Kayl, la jeune femme ne peut plus se rendre à Luxembourg-Ville. La douleur est trop forte, «une douleur que l'organisme ne sait pas gérer». Mais ils restent, d'abord pour leur aîné, né au Grand-Duché et où sont tous ses repères. Amir, la seule «richesse» de ces parents depuis le décès d'Emran.

Depuis un an, Alisa tente de faire face. On l'a dit, le combat judiciaire n'est pas terminé. Celui vers une lente reconstruction, lui, n'a pas encore débuté. «Je rêve souvent d'Emran, il m'embrasse toujours, puis je me réveille», glisse la jeune maman, sans jamais retenir ses larmes.

(Nicolas Chauty/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • BatD le 24.11.2020 09:54 Report dénoncer ce commentaire

    On lui souhaite le meilleur et toute la force nécessaire pour surmonter un tel drame. La justice ne lui rendra peut être pas son fils mais j'espère lui permettra d'avancer dans sa reconstruction.

  • Peace & Love le 24.11.2020 09:59 Report dénoncer ce commentaire

    Comment ne pas avoir de la peine pour ce drame ? En effet, notre corps souffre, et il faut beaucoup de temps pour retrouver un peu de paix. Une pensée émue à cette famille.

  • wesh jack le 24.11.2020 12:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Courage , je connais votre douleur je vie avec et personne ne sait comment est cette douleur !! Restez forts

Les derniers commentaires

  • Philippe le 25.11.2020 09:53 Report dénoncer ce commentaire

    On avait justement une pensée pour le petit il y'a quelques jours de cela. Même si on ne te connaissait pas, on ne t'oubliera pas petit ange.

  • gilles le 25.11.2020 09:21 Report dénoncer ce commentaire

    Ne vos en faite pas madame: Emran ira a paradis courage c'et triste.

  • moi le 25.11.2020 07:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je vous souhaite de tout cœur chère madame, de trouver la paix. Vous avez rien fait de mal. Le pays entier pense souvent à votre enfant. Et chaque parents peut imaginer le désespoir que ça doit être de perdre un enfant. Soyez forte pour votre fils qui a besoin de vous! Que dieu vous protège

  • courage le 24.11.2020 23:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Courage aux parents et au grand frère. Le 24/11/19 le ciel a gagné une étoile et cet étoile vous suivra et protégera jusqu'à l'éternité.

  • Miessi le 24.11.2020 20:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ... je ne le souhaite à aucun parents, néanmoins, il s’agit surtout de l’irresponsabilité des parents d’avoir laissé leur enfant y aller. Je n’aurais jamais permis à un des mes enfants de s’y asseoir. Cela , elle ne l’a toujours pas compris ?!

    • Philippe le 25.11.2020 09:59 Report dénoncer ce commentaire

      Hein ? Vous avez été cogné sur la tête trop souvent pour être dénué d'intelligence ? Un enfant peu gravement se blesser sur une aire de jeux, sur une patinoire de Noel, en pratiquant un sport, ou simplement en descendant les escaliers. Pourtant, ils doivent bien sortir de leur chambre et vivre leur vie !