À Luxembourg-Ville

11 janvier 2019 08:00; Act: 11.01.2019 10:17 Print

Du succès mais quelques couacs pour les vel'oH!

LUXEMBOURG - Le nombre d'abonnements aux vel'oH! électriques est à la hausse depuis leur mise en service. Mais le système est encore en rodage.

storybild

JC Decaux s'emploie à régler le problème de défaillance du système d'assistance électrique des vélos. (photo: Editpress/© Editpress/didier Sylvestre)

Sur ce sujet
Une faute?

Après bien des péripéties (retards de livraison), le système des vel'oH électriques en libre-service est fonctionnel depuis un peu plus d'un mois.

Et il semble déjà porter ses fruits comme en témoignent les propos de Jérôme Blanchevoye, directeur général adjoint du développement chez JC Decaux Belgique-Luxembourg, le détenteur du marché. «Le nombre d'abonnements est en hausse de 6% et nous avons en moyenne 2 000 locations par semaine. C'est 40% de plus que l'an passé».

Pour autant, si certains usagers font preuve d'enthousiasme, d'autres mettent en exergue des problèmes d'approvisionnement de vélos, de batterie ou encore d'assistance électrique défaillante. «Je suis au courant des problèmes», concède Patrick Goldschmidt, l'échevin à la mobilité.

«Un système encore en rodage»

«J'ai alerté la société JC Decaux pour qu'elle fasse en sorte que le système soit fonctionnel et que les stations soient aussi approvisionnées en vélos». Du côté de JC Decaux, on ne nie pas les soucis liés à l'assistance. «C'est lié à la programmation et au mode de sécurité trop élevé qui gère la puissance délivrée. Nos équipes travaillent à distance par le biais d'un logiciel spécifique pour régler cela au plus vite», assure Jérôme Blanchevoye.

Le directeur général adjoint réclame aussi un peu de temps. «C'est un nouveau système encore en rodage et nous sommes dans une période d'observation pour déceler les aléas. Nous allons créer une base statistique pour nous permettre d'être le plus efficient possible et dans les meilleurs délais».

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • fabilux le 11.01.2019 08:19 Report dénoncer ce commentaire

    en ville, j'ai plutôt peur de circuler à vélo!!

  • cycliste le 11.01.2019 08:32 Report dénoncer ce commentaire

    vélo utilisé mardi, batterie vide, pas d'assistance, verrouillage défaillant lors de la remise en place du vélo, et depuis message "oups une erreur s'est produite" à chaque fois que j'essaie de prendre un vélo avec l'app . Plus que du rodage, c'est de la défaillance

  • Bobby le 11.01.2019 09:26 Report dénoncer ce commentaire

    Le maillage des stations sur le territoire de la ville me parait bien inégal. Ex concret : Bonnevoie (quartier le plus peuplé et le moins desservi). Pb déjà remonté à Veloh qui se décharge sur la ville qui est informée et ne fait rien. Peut-être le Responsable Mobilité a t il besoin d'un peu d'aide ?

Les derniers commentaires

  • Badou le 12.01.2019 15:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L assistance en montée est absolument catastrophique. Entre le Grund et Cents les efforts sont immenses avec le poids des vél’oh. Il serait bon de régler l assistance pour ces situations difficiles. C est là que la batterie devrait prendre tout son sens. Aujourd hui c est un handicap majeur. Je suis utilisateur depuis les débuts et j etais heureux de voir une nouvelle station à Cents. Mais...

  • fabilux le 12.01.2019 11:04 Report dénoncer ce commentaire

    personnellement, je pensais bien, comme bcq sûrement, qu'il y aurait bcq de soucis avec ces vélos électriques . Dommage car au départ, c'est une bonne idée . Mais de toute façon, je préfère marcher que de me retrouver coincée quelque part ou pire, en dessous des roues d'une voiture!! Vos bons vieux ou neufs vélos ont encore de beaux jours devant eux mais attention aux vols!! bref, ce n'est pas chose aisée, à part ds la campagne, de rouler à vélo

  • doumey le 12.01.2019 08:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça ne marche pas. Système défaillant. Remettez nous les anciens vélos. Svp !

  • Vindulux le 11.01.2019 20:07 Report dénoncer ce commentaire

    j'ai toujours militée pour la gratuité des transports en commun. Aujourd'hui c'est une réalité. Dans les villes du sud, Esch, Differdange, Sanem ... les vélo ok en libre service sont déjà gratuits alors pourquoi en Ville ce ne serait pas réalisable?

  • VELEC le 11.01.2019 14:46 Report dénoncer ce commentaire

    "C'est un nouveau système encore en rodage et nous sommes dans une période d'observation pour déceler les aléas." Pourquoi dans ce cas avoir démonté des stations de vélos électriques en libre service qui étaient fonctionnelles et qui elles n'étaient pas en rodage car le système était déjà implanté dans d'autres villes et pays !!! En plus ces stations appartenaient aux communes.