Chantier au Luxembourg

20 janvier 2020 12:47; Act: 30.01.2020 14:45 Print

Des arbres plantés le long du tracé du tram

LUXEMBOURG-VILLE – Des arbres d’une dizaine de mètres de haut ont été plantés lundi, dans l’avenue de la Liberté. Au total, 69 platanes borderont les rails.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

De nombreux ouvriers s’affairaient lundi matin, dans l’avenue de la Liberté, à hauteur de la place de Paris. En plus de ceux qui travaillent sur le chantier du tram en lui-même, d’autres s’occupaient d’arbres. Des platanes sans feuilles, plutôt fins mais déjà imposants, avec une dizaine de mètres de haut, ont commencé à être plantés.

Les arbres ont été placés à l’horizontale au niveau des trous préalablement creusés, puis une grue les a redressés, à l’aide de cordes et de sangles. Au total, 69 platanes, âgés d’une vingtaine d’années, seront plantés dans l’avenue actuellement en chantier. «Il s’agit de grands arbres. On avait besoin de pépinières conséquentes», explique Peter Doucet, directeur de l’entreprise Vereal. Ils viennent de Cuijk, aux Pays-Bas. «Avant, il a fallu terrasser en gênant un minimum les riverains et les piétons, tout en dégageant les réseaux en amont», relate Antoine Luongo, chef de chantier.

«Une fois les plantations terminées et que les travaux seront terminés, l’avenue de la Liberté sera la plus belle rue de la ville, mais aussi du pays», s’est réjoui Lydie Polfer (DP), bourgmestre de la capitale, présente à l’inauguration aux côtés du ministre de la Mobilité, François Bausch (Déi Gréng) et du président de Luxtram André von der Marck. L’élue a confirmé que les travaux du tram seraient «terminés à la fin de l’année», même si le chantier lié à l’aménagement de la place de Paris, ne seront pas encore achevés à cette date.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • LeTroll le 20.01.2020 13:14 Report dénoncer ce commentaire

    A 2 arbres par trajet aller-retour Hollande-Luxembourg du camion, il faudra du temps pour récupérer le bilan CO2 de l'opération. Excellent travail,

  • Bad Dog le 20.01.2020 16:16 Report dénoncer ce commentaire

    J'espère que les racines ne vont pas déformer les rails.. mais nous avons les meilleurs ingénieurs pour veiller aux détails

  • Avatar II le 20.01.2020 15:20 Report dénoncer ce commentaire

    M. Bausch commence a sourir...la ville commence à ressembler de plus en plus à son utopie écolo-futuriste !!!

Les derniers commentaires

  • Les nuls de la vdl le 21.01.2020 16:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Déjà la grosse plantade avec des platanes toxiques , on attend la suite genre...les platanes abîment les voies du tram etc etc etc

  • Supertrotter le 21.01.2020 15:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    effectivement les cerisiers japonais étaient si splendides qu'ils les ont fait disparaître au profit de platanes nuisibles à la santé respiratoire !

  • Gregory Savoy le 21.01.2020 12:50 Report dénoncer ce commentaire

    Il y aura beaucoup plus de blessés lorsque le tram heurtera un platane.

  • jakie le 21.01.2020 11:19 Report dénoncer ce commentaire

    ENFIN UNE NOUVELLE CONCRETE POUR L'ENVIRONNEMENT! au lieu de couper, on plante,merci!!

  • MarcC le 21.01.2020 09:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Monsieur Bausch devrait travailler tous les jours avec une pelle sous la pluie, froid et chaleur, il n’aurait plus le sourire comme sur la photo