Au Luxembourg

16 mai 2019 08:00; Act: 16.05.2019 08:05 Print

Des «assistants sexuels» pour les handicapés?

LUXEMBOURG - De moins en moins taboue, la question de l'assistance sexuelle aux personnes handicapées est également discutée au Grand-Duché.

storybild

Il n'existe pour l'instant aucun cadre légal sur l'assistance sexuelle des handicapés au Luxembourg

Sur ce sujet
Une faute?

Taboue pour les uns, ineptie pour les autres. La question des «assistants sexuels» pour les personnes handicapées n'en demeure pas moins un véritable sujet de société, et une préoccupation centrale pour les personnes concernées. «Beaucoup d'hommes et de femmes en situation de handicap ont de grandes difficultés à trouver un partenaire. Nous avons été contactés à plusieurs reprises à ce sujet», explique Vera Bintener, coordinatrice chez Info-Handicap.

Assez pour motiver le lancement d'un groupe de travail sur le sujet, fin 2017. Composé d'une vingtaine de représentants d'associations et de professionnels, le collectif de réflexion vise à «connaître les besoins, lister les offres potentielles et s'inspirer des initiatives à l'étranger». Une amorce indispensable pour la mise en place d'un cadre légal, pour l'instant inexistant au Grand-Duché. «À l'heure actuelle "l'assistance sexuelle" n'est pas encore réglementée et aucun projet concret en ce sens n'est prévu», indique le ministère de la Famille, qui se dit toutefois «ouvert à la discussion» sur le sujet.

Le ministère de la Famille «ouvert à la discussion»

Reste une ligne rouge à ne pas franchir. Car la question de la prostitution va inexorablement se retrouver sur la table à un moment donné. Si Info-Handicap veut se prémunir de toute dérive potentielle, l'association, d'emblée, n'écarte pas le recours à des services payants. «En Suisse, les professionnels reçoivent une formation spécifique, mais ils n'en vivent pas», illustre Vera Bintener.

Pour le ministère, le fait d'aborder ces questions «de manière ouverte» permet de «prévenir les abus sexuels». Mais il tient à rappeler que des concepts sont déjà proposés par les gestionnaires de services pour favoriser les rencontres pour les personnes en situation de handicap. «Il peut s'agir de chambres de couple, de voyages de couples ou de groupes de paroles». Des possibilités encore très éloignées de l’assistance sexuelle à proprement dit.

Plusieurs mois, voire années, seront nécessaires pour trancher le débat. Info-Handicap s'est donné jusqu'à fin 2020 pour présenter un plan. «Mais cela pourrait prendre plus de temps. Nous ne présenterons rien si nous ne sommes pas prêts», conclut Vera Bintener.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Unicorn le 16.05.2019 09:01 Report dénoncer ce commentaire

    Et pour les gens qui souffre de la solitude, de dépression, d'un manque d'attention, la prostitution pourra devenir un métier de la santé, remboursé par la sécurité sociale.

  • cerise le 16.05.2019 08:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Meme sans handicap c est difficile...

  • Down4Lux le 16.05.2019 10:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Célibataire depuis 4 ans je demande assistance...

Les derniers commentaires

  • Aissa Jaffar le 16.05.2019 22:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut rapidement mettre en place cette solution. Le handicap de ces personnes ne doit pas les couper de ces plaisirs de la vie. Aidons les à découvrir certains plaisirs et soulager leurs quotidiens si lourd.

  • Julie le 16.05.2019 18:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Égoisme : caractéristique pure de la race humaine. J'aimerais bien vous y voir, handicapé, physique ou moteur, avec des besoins, des envies, comme vous et moi messieurs, dames !!! Sous prétexte qu'une personne est handicapé, elle doit être privée de plaisir ? Mais c'est quoi ses mentalités du Moyen-Âge ?

    • gluon du trou le 16.05.2019 21:02 Report dénoncer ce commentaire

      bien dit julie ++

  • Tonton Beber le 16.05.2019 18:30 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne suis pas contre, mais il faut appeler les choses par leur nom : cela reste de la prostitution. Et dès lors, pourquoi limiter aux handicapés, n'est-ce pas alors une forme de discrimination inversée ?

  • Iguanodon le 16.05.2019 17:42 Report dénoncer ce commentaire

    Ça doit être gratuit et sur la base du volontariat.

  • Opportunité le 16.05.2019 17:00 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne suis pas contre l'idée mais je pense qu'à long terme ce sera frustrant. Ne serait-il pas plus sage de créer plus de possibilités de rencontre comme par exemple des lieux ou événements voir croisière plus adaptés permettant de faire des rencontres qui aboutiraient en de sentiments sincères voir relation et pourquoi pas mariage ?