À Howald au Luxembourg

09 juillet 2020 09:16; Act: 09.07.2020 12:27 Print

Des dizaines de bourdons gisaient sous les tilleuls

HOWALD - Plus de cinquante bourdons sont morts, mercredi soir, dans un quartier de Howald. Les tilleuls situés le long de la route seraient responsables.

storybild

Les bourdons n'ont pas résisté aux fleurs de tilleul à Howald. (photo: Mobile Reporter)

Sur ce sujet
Une faute?

«J'aimerais vous partager un constat alarmant», nous a indiqué, images à l'appui, une Mobile Reporter, mercredi soir, après avoir constaté que cinquante bourdons gisaient à même le sol sous plusieurs arbres situés à Howald, dans la commune d'Hesperange.

«Visiblement à cause des tilleuls présents à proximité», a-t-elle encore ajouté. «Pourquoi planter ces arbres s'ils sont dangereux pour les insectes au Luxembourg?». Ce triste constat a pu être fait rue du 9 mai 1944, juste à côté de l'école «Howald Plateau». La situation était identique, non loin de là, ce mercredi vers 18h, avenue Grand-Duc Jean.

Deux théories sur la question

La question reste donc en suspens, mais des revues spécialisées se sont effectivement déjà posé la question: «Le tilleul argenté est-il toxique pour les abeilles», se demandait MonJardin & MaMaison, en mai 2019, qui rappelait, au passage, que cet arbre était souvent employé comme alignement dans les villes, car il est très résistant à la pollution.

Deux écoles se sont prononcées sur la question. Selon une première théorie, les fleurs de tilleul seraient effectivement toxiques pour les abeilles et même encore plus pour les bourdons. Somnolence, incapacité à voler et finalement paralysie toucheraient les insectes qui viendraient butiner les fleurs de tilleul. Selon une seconde théorie, il n'y aurait pas assez de nectar dans les fleurs du tilleul et les abeilles tomberaient ainsi mortes d'épuisement.

(fl/L'essentiel )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • le collegue le 09.07.2020 11:02 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi planter des tilleuls argentés (Tilia tomentosa), qui est une espèce exotique et nocif à nos abeilles et bourdons, quand on a le tilleul indigène (Tilia x europea) ? Certains pays l'interdisent dans leur aménagements urbains.

  • LuxThill le 09.07.2020 19:32 Report dénoncer ce commentaire

    Ce sont nos « experts » qui soi disant connaissent leur domaine et trompent les décideurs communaux en leur faisant faire n’importe quoi. Chaque fois que je vois le mot expert, ça me fait bien rire. Juste dommage pour les milliers d’abeilles qui vont trépasser à cause de ces lumières qui ont choisi cette essence d’arbre pour probablement des raisons esthétiques.

  • Vert de vert le 09.07.2020 20:07 Report dénoncer ce commentaire

    Troisième théorie, quelqu'un a versé ou pulvériser une substance toxique pour les abeilles, les arbres l'ont absorbé et concentré dans le nectar des fleurs, ce qui a tué les bourdons. Bien plus plausible et vérifiable par l'analyse des fleurs et feuilles. Les insecticides systémiques, comme les néonicotinoïdes par exemple, sont légions, mais sont interdits pour traiter les plantes sur la voie publique.

Les derniers commentaires

  • Ivan le 14.07.2020 13:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut tout avaler comme des poissons rouges.... les arbres sont là depuis des années et maintenant sont devenu dangereux pour les bourdons? Arrêtez de nous tartiner les œil avec votre choucroute

  • Jessie James le 11.07.2020 20:52 Report dénoncer ce commentaire

    Même problème dans la commune de Gosseldange/Lintgen !!! une hécatombe !

  • Bewasca le 10.07.2020 17:26 Report dénoncer ce commentaire

    Entre mercredi soir et jeudi j'avais également remarqué inhabituellement un certain nombre de bourdons rampant ou gisant au sol, dans le quartier du Limpertsberg, sur mon chemin entre l'ascenseur et le Glacis... mais que se passe-t-il??

  • Weber Jo le 09.07.2020 20:39 Report dénoncer ce commentaire

    C'est drôle de lire ces commentaires... Cheux eux à la maison quand ils sont au jardin près du BBQ avec un bon Apéro, ils prennent tou pour massacrer chaque abeille et chaque bourdon. On plus ils tondent le jardin à plat pour laisser aucunwe fleur; fleurs qui sont la vie pour les abeilles et bourdons. Devant la maison et dans les plantations ils utilisent le Glyphosat... Sur les amis"protecteur" de la nature. en +, ces tilleuls ne datent pas de hier et d'avant-hier.

  • Vert de vert le 09.07.2020 20:07 Report dénoncer ce commentaire

    Troisième théorie, quelqu'un a versé ou pulvériser une substance toxique pour les abeilles, les arbres l'ont absorbé et concentré dans le nectar des fleurs, ce qui a tué les bourdons. Bien plus plausible et vérifiable par l'analyse des fleurs et feuilles. Les insecticides systémiques, comme les néonicotinoïdes par exemple, sont légions, mais sont interdits pour traiter les plantes sur la voie publique.