Au Luxembourg

31 mars 2018 16:00; Act: 31.03.2018 16:25 Print

Des drôles d'oiseaux en terre cuite pour Pâques

NOSPELT/LUXEMBOURG - Une nuée de Péckvillercher seront à découvrir à Nospelt et à Luxembourg-Ville pour l’Emaischen de ce lundi.

storybild

Les Péckvillercher attirent des milliers de visiteurs chaque année.

Sur ce sujet

Pour Pâques, lundi, la tranquille petite ville de Nospelt sera envahie d’une nuée d’oiseaux colorés en terre cuite et d’une foule de visiteurs lors de l’Emaischen. La même scène se déroulera à Luxembourg. Appelés Péckvillercher, ces sifflets en forme d’oiseau sont le fruit d’une ancienne tradition luxembourgeoise. «Les potiers faisaient ces sifflets pour les enfants à partir de la terre de Nospelt qui leur restait après leur travail et allaient les vendre à Luxembourg, explique Raoul Schmit, 34 ans, secrétaire de la Nouspelter Emaischen ASBL. Aujourd’hui, nous sommes une centaine de bénévoles à préparer ce grand événement festif et familial».

Certains se sont également formés pour entretenir la tradition. C’est le cas de Marc Einsweiler, 27 ans. «J’ai passé une partie de mon enfance à Nospelt. Et petits, nous aidions sur l’Emaischen. Chaque année, je prépare une nouvelle collection de Péckvillercher, explique-t-il. Cette année, ils sont brun et noir avec de l’argenté. Certains collectionneurs m’ont déjà demandé de leur en mettre un de côté».

Marc Einsweiler n’en créera qu’une petite cinquantaine. «Chaque Péckvillchen représente une heure de travail. Ils sont très délicats à faire et doivent être manipulés avec soin durant leur création», détaille-t-il

Emaischen

À Nospelt, un bal se tient samedi dès 20 h, une fête dimanche dès 20 h et le marché dès 10 h lundi. À Luxembourg, le marché est lundi de 8 à 18 h.

(Séverine Goffin/ L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • francine le 31.03.2018 18:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chacun son tour justement, et les enfants des moins de 45 ans aiment à siffler avec ces ” Peckvillercher ”

  • Mum le 31.03.2018 21:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils auraient pu le faire à luxville ??

  • Mathilde le 31.03.2018 19:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui moi et j’ai 32 ans

Les derniers commentaires

  • Karin le 01.04.2018 10:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne suis pas luxembourgeoise et je trouve cette tradition très jolie

  • alk le 01.04.2018 09:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Gardez vos traditions c’est super ! Bravo ! Je suis frontalière et moins de 45 ans ! cette tradition est magnifique !

  • la chouette72 le 01.04.2018 02:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est génial les traditions !!!!

  • torolkozo le 31.03.2018 22:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Désolé @gucci c'est une très belle tradition au pays loin de tous les excès commerciaux de nos jours. Vous ne devez pas y adhérer mais d'autres l'apprécient beaucoup c'est tout !

  • Mum le 31.03.2018 21:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils auraient pu le faire à luxville ??