Secteur du bâtiment

28 décembre 2018 09:00; Act: 28.12.2018 10:42 Print

Des emplois à pourvoir dans les métiers verts

LUXEMBOURG - Les emplois verts, aussi appelés green jobs, sont en expansion. Avec l’appui de l’Adem, ils sont créés pour les besoins précis des entreprises.

storybild

Les métiers du bâtiment sont les plus demandeurs d’emplois verts.

Sur ce sujet
Une faute?

Cette année, l’Agence pour le développement de l’emploi (Adem) a formé 136 personnes dans des emplois verts (les green jobs). La plupart trouvent une issue dans le domaine de la construction et du bâtiment. «Nous venons de former neuf personnes pour devenir démolisseurs pour les besoins particuliers d’une entreprise. Et bien démolisseur, c’est passer la moitié de son temps à faire du tri sélectif», explique Élisabeth Moreau, conseillère pour les employeurs à l’Adem.

Fin novembre, les demandeurs d’emploi ayant participé à une formation proposée par le programme FITGreen Building Jobs étaient 71% à avoir retrouvé un emploi sur le premier marché. «Nous adaptons nos formations en fonction des demandes des patrons. Nous avons mis en place de nouvelles formations comme coffreur ou chapiste», poursuit la conseillère. Les prochaines formations auront d’ailleurs lieu dès le mois de février.

Mais Élisabeth Moreau n’entend pas s’arrêter là. «Nous cherchons aussi des possibilités d’emploi pour les personnes réfugiées. Nous avons par exemple des architectes et des ingénieurs qui suivent des cours de langue spécifiques car s’ils commencent à maîtriser le langage courant en français, il leur manque le vocabulaire technique», poursuit-elle. Le programme FIT4Green Building Jobs court sur deux années et coûte environ 1,3 million d’euros.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luxfdp le 28.12.2018 09:29 Report dénoncer ce commentaire

    C'est déjà plus intéressant que d'investir dans des fusées pour astéroides qui n'existent pas

  • jnp le 28.12.2018 12:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne initiative super projet cela fait chuter le taux de chômage et donne à ces personnes un sentiment d’existence dans la société actuelle puisqu’ils participent comme tout un chacun à l’économie du pays

  • FvT le 28.12.2018 12:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De mieux en mieux, les entreprises peuvent donc « commander et personnaliser » le personnel à l’ADEM qui va les « fournir » formés et insérés dans des mesures d’aides à l’emploi qui lorsqu’elles seront terminées... eh bien ce sera retour à l’ADEM pour une bonne partie de ces gens que l’on a bien exploités... Bref... je sais pas si je dois me réjouir de tout ce système...

Les derniers commentaires

  • jnp le 28.12.2018 12:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne initiative super projet cela fait chuter le taux de chômage et donne à ces personnes un sentiment d’existence dans la société actuelle puisqu’ils participent comme tout un chacun à l’économie du pays

  • FvT le 28.12.2018 12:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De mieux en mieux, les entreprises peuvent donc « commander et personnaliser » le personnel à l’ADEM qui va les « fournir » formés et insérés dans des mesures d’aides à l’emploi qui lorsqu’elles seront terminées... eh bien ce sera retour à l’ADEM pour une bonne partie de ces gens que l’on a bien exploités... Bref... je sais pas si je dois me réjouir de tout ce système...

    • Mister le 28.12.2018 16:45 Report dénoncer ce commentaire

      ça sert à quoi l'ADEM pour vous ?

    • Ho Mam le 29.12.2018 19:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mister, ça sert à loger la en attendant et faire tourner le business des formations ! non ?

  • Schlapp le 28.12.2018 10:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Apprendre à recycler ? fournir des ouvriers types demandés par certains patrons ? mais où va-t-on ainsi ? nos aïeux savaient déjà commencer recycler les matériaux, à mon avis c'est plutôt le budget et les formations qui intéresse l'adem ! pauvre de nous !

    • Marco: pff.. le 28.12.2018 11:36 Report dénoncer ce commentaire

      Toujours des critiques, de gens ne connaissant même pas le sujet et ne se prenant pas la peine de lire l'article correctement.Un démolisseur ne recycle rien du tout.L'article ne mentionne même pas cela ! On parle de tri sélectif (le recyclage, c'est fait par une boite externe) . Je travaille dans le bâtiment depuis 1982 (au Portugal, puis en France et maintenant au GD, alors je m'y connais un peu) et le travail du démolisseur a complètement changé. Avant on ne faisait aucun(!) tri et on envoyait tout dans la benne. Aujourd'hui ils doivent apprendre à identifier les matériaux. Et il y en a bcp!

  • Jimmy le 28.12.2018 09:42 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien les cours pour les réfugiées, mais ou en sommes nous pour notre population national ?? Gratuit aussi ?? évidemment que non! Le gouvernement à du pain sur la planche et oublie souvent la population national.

  • luxfdp le 28.12.2018 09:29 Report dénoncer ce commentaire

    C'est déjà plus intéressant que d'investir dans des fusées pour astéroides qui n'existent pas