Au Luxembourg

25 juillet 2020 17:25; Act: 27.07.2020 11:47 Print

Des établissements sanctionnés par la police

LUXEMBOURG - La police a renforcé ses contrôles des règles liées au coronavirus, dans la nuit de vendredi à samedi. Plusieurs établissements sont restés ouverts trop tard.

Sur ce sujet
Une faute?

Comme prévu, la police a mené des contrôles renforcés dans la nuit de vendredi à samedi. Au programme: vérification des règles sanitaires, à commencer par les horaires de fermetures des bars et restaurants, qui doivent baisser le rideau à minuit, et du port du masque.

Et la situation a été ubuesque du côté de la capitale. La police indique ce samedi qu'un établissement «bien connu» de la rue Dicks, dans le quartier de la Gare, était toujours ouvert, à 1h30 du matin. Les agents sont donc allés sur place, mais l'accès leur a été refusé. Les policiers ont donc appelé les pompiers pour leur ordonner d'ouvrir les portes de force. Juste avant qu'ils ne passent à l'action, vers 1h50, le patron de l'établissement a ouvert. Tous les clients étaient alors retranchés dans les étages supérieurs.

Fête interrompue

Les lieux étant privés, les agents ne pouvaient y intervenir et il n'y avait alors pas d'autre choix qu'attendre que les noctambules trouvent le temps long et s'en aillent. Au final, une quinzaine de fêtards avaient quitté les lieux à 3h30. Les policiers ont pris note de leurs identités avant de les laisser partir. L'établissement a été verbalisé. Pour mémoire, les bars ou restaurants qui restent ouverts après minuit encourent 4 000 euros d'amende, voire 8 000 en cas de récidive. Et depuis l'entrée en vigueur des nouvelles règles, ils peuvent aussi subir une fermeture administrative de trois mois.

À Esch-sur-Alzette aussi, il a fallu mettre un terme à la fête vers 2h du matin. Les agents ont trouvé, place de la Résistance, une dizaine de convives criant et écoutant de la musique. À Differdange, deux personnes se trouvaient encore dans un café, à 1h25 du matin.

Un peu plus tôt, un homme a dû être embarqué par la patrouille vers 23h, en gare d'Ettelbruck. L'individu refusait de porter son masque et déambulait tout en buvant de l'alcool. En revanche, la police précise que la journée s'est déroulée sans incident au lac de la Haute-Sûre.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • punitif le 25.07.2020 18:23 Report dénoncer ce commentaire

    1000€ pour chaque client et fermeture définitif pour les commercants plus remboursement intégrale de toutes les aides déjà reçu faut sévir maintenant il y en a qui ne comprendrons jamais

  • Marco le 25.07.2020 19:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A celui de la rue Dicks , fermeture administrative directement et puis tribunal

  • Grand Maître le 25.07.2020 18:35 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je pense la police a raison, bravo la police et aussi bravo le gouvernement de bien gérer la crise! C'est grâce à notre bien aimé Premier Ministre Xavier Bettel !

Les derniers commentaires

  • Daniel le 27.07.2020 07:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On a les mêmes abrutis en France. A Terville, pour donner un exemple, un marchand de presse et jeux autorise ses clients à pénétrer dans son établissement sans masque au motif que «  s’il rendait obligatoire le port du masque, il perdrait sa clientèle » !! Dommage qu’en France il y ait moins de contrôles de police qu’au Luxembourg...

  • JMMcom le 26.07.2020 18:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Roi de la nuit lui avait tout compris... il versait à l’époque 300.000Luf tous les 6 mois aux œuvres de bienfaisance qui s’occupaient des orphelins de la police luxembourgeoise ( la caisse noire de la Police) avec le bonus pour leurs chefs ... une heure de détente avec la plus pros de ses danseuses. Si tu paies, tu peux tout avoir ! Si tu as l’autorité ou le pouvoir, tu peux toujours fermer les yeux !

  • Grand Maître le vrai le 26.07.2020 12:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A force de dire que tout va bien... le gouvernement a trop vite fait confiance !

  • Lego le 26.07.2020 12:02 Report dénoncer ce commentaire

    Police doit informer la population de tous les établissements qui respectent pas la loi. Et pas seulement, il respect par les clients, les familles, nos enfants. On ne risque pas des vies justes pour faire la fête. Après la meilleure punition et de plus fréquenter les établissements pointés du doigt.

    • @Lego le 26.07.2020 15:10 Report dénoncer ce commentaire

      La police ne doit rien du tout, d'autant plus que cela serait totalement illégal. Et c'est quoi la prochaine étape: On casse les vitrines !? Non, nous ne sommes pas dans une société de dénonciation où la police dénonce vers le public. Si vous constatez une infraction, informez-en la police. C'est votre droit. Mais pas dans l'autre sens.

  • Auchoix le 26.07.2020 11:20 Report dénoncer ce commentaire

    Que les commerçant choisissent bien entre l'été ou Noël. Avec ce type de comportement, pas sûr qu'ils pourront profiter de la deuxième période.