Coronavirus au Luxembourg

06 juillet 2020 07:00; Act: 13.07.2020 11:32 Print

Encore des fêtes «sauvages», malgré l'appel de Bettel

LUXEMBOURG - Le week-end a été chargé pour la police. L'appel du gouvernement à plus de responsabilité n'a pas toujours été entendu.

storybild

La police a dû verbaliser. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Mercredi, le gouvernement annonçait l'interdiction des rassemblements privés de plus de 20 personnes et appelait à la responsabilité de la population, suite au rebond des cas de contamination au coronavirus. Lors du premier week-end depuis ces annonces, la police a eu fort à faire.

Dans la nuit de samedi à dimanche, les forces de l'ordre ont été averties qu'une fête avait lieu en pleine nature près de Strassen. Les agents ont effectivement trouvé près d'une trentaine de fêtards dans une réserve naturelle et ont dressé 28 contraventions de 145 euros chacune pour non-respect du port du masque.

Un bar à Vianden et un autre à Bettembourg ont écopé d'une amende pour ne pas avoir respecté l'heure de fermeture qui en raison de la pandémie de Covid-19 est fixée à minuit. Un établissement à Dudelange et un restaurant à Schifflange qui étaient encore ouverts vers 1h, avec des clients au comptoir, alors que seul le service à table est autorisé, et un propriétaire qui ne portait pas de masque ont été sanctionnés. La patrouille de police a interrompu une fête samedi soir dans un restaurant de Kockelscheuer, où se trouvaient une centaine de personnes. Le gérant a été verbalisé.

(Marion Mellinger et Marine Meunier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pierchen le 06.07.2020 08:32 Report dénoncer ce commentaire

    Si les gens sont inconscients et n’entendent pas raison, il faut alors sanctionner de façon exemplaire. Il faut que ça fasse très mal. 0as des bagatelles de 145€, mais plutôt 500€ par personne présente. Les bars ou cafés récidivistes, leur retirer l’autorisation d’exploitation pour 6 mois. C’est l’unique façon de faire comprendre à celui qui ne veut pas comprendre. On ne peut plus se permettre un confinement, la majorité des commerces ne survivront pas et beaucoup de personnes tomberont en dépression. La vie c’est plus que de faire la fête et se saouler.

  • astrid le 06.07.2020 08:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La police devrait fermé d'office les établissements qui ne respectent pas les règles pour une durée de 15 jours et une plus forte amande ça les ferait peut-être réfléchir un peu plus.

  • Jimmy le 06.07.2020 08:39 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait leur enlevé la licence au moins pour 3 à 4 mois, comme ça ils comprendront.

Les derniers commentaires

  • Bruno le 07.07.2020 10:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Réaction d’égoïste. Vous ne pensez qu’à votre petite personne.

  • Bruno le 07.07.2020 10:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous pouvez risquer votre vie mais en aucun cas mettre en danger celle des autres

  • Charles-André de la Troulle aux Loups le 07.07.2020 09:13 Report dénoncer ce commentaire

    Bettel ne sait pas se faire respecter.

    • Josée le 07.07.2020 14:53 Report dénoncer ce commentaire

      Encore trop gentil ? ou trop tolèrent ?

  • Miss57 le 07.07.2020 08:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c est Dingue les gens se rendent compte?? du Danger qui est toujours LA????

  • @Marc le 07.07.2020 06:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien sûr qu'il y a un couvre feu pour les bars et heuresement vu la mauvaise situation déjà. C'est à minuit et avant le Covid c'était 03:00 pour presque toute la capitale à part Clausen.