Au Luxembourg

25 octobre 2018 09:00; Act: 30.10.2018 09:53 Print

«Des jeunes en maison de retraite après un AVC»

LUXEMBOURG - Chantal Keller, présidente de l’ASBL Blëtz, rappelle les revendications pour une meilleure prise en charge des victimes d’AVC.

storybild

La prise en charge post-AVC est à améliorer, note Chantal Keller. (photo: Fabrizio Pizzolante)

Sur ce sujet
Une faute?

«Longtemps, on a pensé que l’accident vasculaire cérébral (AVC) ne concernait que les gens âgés. Mais aujourd’hui, nous avons des jeunes adultes, des ados et des enfants touchés», souligne Chantal Keller, présidente de l’ASBL Blëtz.

Dû à une rupture ou à l’obstruction d’un vaisseau sanguin du cerveau, l’AVC touche en moyenne quatre résidents luxembourgeois chaque jour, soit 1 460 par an. «Les conséquences peuvent être dramatiques. Une personne sur quatre ne survivra pas, une deviendra dépendante et les deux autres se rétabliront, mais garderont probablement des séquelles».

Des signes avant-coureurs à identifier

Les facteurs de risque sont nombreux: mauvaise alimentation, tabac, sédentarité, prédisposition génétique, problème cardiaque, tension artérielle élevée. «Sur ce dernier point, les jeunes sont à risque et ils ne pensent pas toujours à vérifier leur tension».

Un AVC doit être pris en charge immédiatement. «Il faut plus de sensibilisation pour que le public puisse reconnaître les signes avant-coureurs: relâchement musculaire soudain, paralysie faciale, difficulté à parler…». L’ASBL Blëtz réclame également la création d’un centre de thérapie neurologique pour une meilleure prise en charge post-AVC. «Actuellement, des jeunes se retrouvent en maison de retraite après un AVC car on ne sait pas où les placer».

Chantal Keller, présidente de l’ASBL Blëtz au micro L'essentiel de Jonathan Vaucher.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Béatrice Homeyer le 25.10.2018 11:32 Report dénoncer ce commentaire

    C'est dramatique d'en arriver là! La lutte contre l'obésité, la malbouffe , la sédentarité et l'oisiveté devrait être une grande cause nationale.

  • MIMIchat le 25.10.2018 11:02 Report dénoncer ce commentaire

    Grâce à une formation secourisme j'ai pu identifier en moins de 5 sec que le trouble de parole de mon conjoint était un AVC, ces formations devraient être obligatoires et enseignées durant les études..

  • JDCJDR le 25.10.2018 13:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On entend toujours parler des bons compte de la CNS. Il serait peut-être judicieux d’investir pour que le Luxembourg ait un centre adapté pour accueillir les victimes d’un AVC.

Les derniers commentaires

  • Vivi le 26.10.2018 05:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tu as raison Luxo, je suis d'accord avec toi

  • XXL le 26.10.2018 00:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La grande cause nationale c’est ces fichues poteaux qui font des photos au bords des routes malheureusement

  • Luxo le 25.10.2018 19:53 Report dénoncer ce commentaire

    l’obstruction d’un vaisseau sanguin du cerveau, n'est pas génétique ou due à la mal chance! nous pouvons tous avoir un AVC car tous les Luxembourgeois, moi y compris sommes exposés à de mutiples facteurs qui provoquent les AVC ou les cancers. Par contre, nous avons le choix de bien manger et de ne pas fumer. Par contre c'est au gouvernement de combattre la mauvaise qualité de l'air, de nous protéger des fumeurs et de nous informer des danger de l'alimentation industrielle vendue légalement dans tous nos supermarchés. Il peut aussi nous encourager d'utiliser nos vélos à la place des voitures.

    • ebba thaqib le 26.10.2018 01:10 Report dénoncer ce commentaire

      Vous n'êtes pas assez grand pour vous prendre par la main ? Vous ne savez pas vous protéger tout seul ?

  • Bobob le 25.10.2018 14:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tu peux faire un AVC sans avoir aucun de ces facteurs à risque sur ta liste... On parle ici de structure pour accueillir les personnes touchées. En France, on force le maintien à domicile, parce qu’il n’y pas de structure (mis à part les maisons de retraite qui ne sont pas faites pour ça). Comme Josée l’a dit : plus rien n’est comme avant... Une belle saloperie ces AVC...

  • EFM le 25.10.2018 14:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je l’ai vécu il y a très peu de temps malheureusement, mise à part les difficultés pour parler, jais mieux chaque jour ????????????