Au Luxembourg

09 octobre 2020 09:00; Act: 08.10.2020 21:05 Print

Des logements en pagaille et un salon dédié

LUXEMBOURG - Des projets de logements sont à découvrir au salon Move Property Expo.

storybild

Flavio Becca, promoteur et patron de Promobe, veut pouvoir construire des résidences plus hautes. (photo: Editpress/Alain Rischard)

Sur ce sujet
Une faute?

La construction du quartier de la Cloche d'Or, dans la capitale, entre dans sa deuxième phase. «Sur 600 000 m2 à bâtir, on est près de la moitié. Si tout va bien, on pourra finir entre 2025 et 2030», entrevoit Flavio Becca, promoteur et patron de Promobe, qui détient, avec le belge Extensa, la société Grossfeld, chargée du développement du quartier.

Le volume consacré aux logements est passé de 70 000 à 200 000 m2 depuis le projet initial. Des projets que les promoteurs présentent lors du salon Move Property Expo, qui se tient jusqu'au 17 octobre au centre commercial Cloche d'Or. «Nos partenaires Axento et Impakt proposent autour de 200 biens à la vente», détaille Michel Knepper, directeur des opérations de Grossfeld.

«Il ne faut pas croire que les promoteurs se mettent de l'argent plein les poches».

Le public découvrira aussi des lotissements à Bertrange, Dudelange ou Fingig. Ici aussi, Flavio Becca aimerait pouvoir construire en hauteur et contribuer à répondre à la pénurie de logements. «Je demande de la densification. Deux étages, cela n'est pas suffisant», estime l'homme d'affaires. «Les gens acceptent ce type de logements», assure Michel Knepper, indiquant que les tours Zenith à la Cloche d'Or sont vendues à 95 %. Trois nouvelles, d'une soixantaine de mètres de hauteur, sont prévues dans le quartier (30 000 m2, 300 logements).

Quant aux prix de l'immobilier qui s'envolent, «il ne faut pas croire que les promoteurs se mettent de l'argent plein les poches», assène M. Becca, qui pointe des lenteurs administratives. «On a débuté la Cloche d'Or il y a 22 ans. Entre- temps, les contraintes étatiques, environnementales ont évolué. De l'argent a été immobilisé, et il faut payer les intérêts. Tout cela se répercute sur le prix final».

(L'essentiel/ Mathieu Vacon)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ex-Amoureux du GDL le 09.10.2020 10:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Eh ben il va nous faire pleurer tonton Becca... Il y a 5 ans les premiers appartements proposés à la cloche d'or se vendaient environ 5000/ 6000 euros le m2. Aujourd'hui, les mêmes se vendent 10000 euros le m2.. Donc je ne vois pas bien à qui profite cet écart à part Mr Becca et ses associés qui participent évidemment à la flambée des prix qui les enrichissent chaque jour.

  • Jingsa le 09.10.2020 14:01 Report dénoncer ce commentaire

    Flavio toujours aussi drôle , peut être une aide financière pour ces pauvres promoteurs ?

  • Promenteur le 09.10.2020 12:47 Report dénoncer ce commentaire

    "Flavio Becca, promoteur et patron de Promobe, veut pouvoir construire des résidences plus hautes". C'est certain. Un maximum de logement pour un minimum de terrain acheté. Des tours "cage à lapins". Ces contructions hautes sont une catastrophe esthétique, sociale et en frais de maintenance un vrai gouffre. Mais le promoteur n'en a que faire de la suite, il aura prit son argent. C'est évident que le promoteur se fera plus d'argent avec moins de surface au sol. Ils n'ont pas fini de manger dans les bons resto ces promoteurs...

Les derniers commentaires

  • Wall Street le 10.10.2020 03:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La Cloche d'Or manque de charme, d'espace vert, de commodités. Pourtant lorsque l'on regarde ceux qui se fait a Bruxelles, Paris, Rome, Dubaï...on regrette que le projet Gasperich et Cloche d-Or soit pas très joli. Les Constructions sont trop fade et cela.concerne en fait toujours les mêmes entreprises de constructions et les memes architectes qui n evoluent pas. Le résultat un quartier délaissé par les clients des magasins. Dommage.

  • kiko le 09.10.2020 23:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vraiment un drôle de rigolo ce Flavio Becca. Il ne réalise même pas que l’immobilier au Luxembourg va leur peter à la figure et ça va faire mal. Mettre 12 000 € le m2 pour vivre à la Cloche d’Or ? Je vous laisse ma place. Je préfère investir dans ma belle région de Provence dans le Var où on est encore à 6 000€ le m2 avec la mer, le ciel bleu, la montagne, la douceur de vivre

  • LuxSerge le 09.10.2020 22:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mon cher Christian, je dis oui????

  • Christian le 09.10.2020 20:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Élevez moi ces murs de béton afin que nos concitoyens puissent pleinement jouir de logements spacieux et cozy! A la Cloche d’Or, là où il fait bon vivre entre gens de bonne famille! Qui est partant? J’en suis!

  • Al Pacino le 09.10.2020 20:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je peux confirmer que Monsieur Flavio Becca ne roule pas sur l’or. Il loue sa maison et les pauvres joueurs de son « nouveau club, Swift Hesperange » ne sont actuellement pas payés