Militaires luxembourgeois

30 avril 2020 08:00; Act: 30.04.2020 10:46 Print

Ils étaient à Wuhan juste avant l'épidémie

LUXEMBOURG - Une trentaine de Luxembourgeois étaient à Wuhan, fin octobre, pour les Jeux mondiaux militaires. Juste avant que la pandémie n'y débute.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Wuhan. Le nom de cette ville chinoise de 8,9 millions d’habitants ne vous disait encore rien il y a un an. À eux non plus. Pourtant Bob Bertemes, Julien Henx, Raphaël Stacchiotti ou Lis Fautsch, parmi les meilleurs sportifs luxembourgeois, y étaient en octobre dernier, quelques semaines seulement avant que n’y apparaissent les premiers cas de coronavirus et que la ville ne devienne l’épicentre d’une pandémie mondiale.

Membres de la section des sportifs d’élite de l’armée luxembourgeoise, tous ont participé du 18 au 27 octobre, aux 7es Jeux mondiaux militaires, une compétition multisports organisée tous les quatre ans, l’année précédant les JO. Bertemes y a même décroché une médaille de bronze. La délégation luxembourgeoise y comptait 27 membres, dont 16 sportifs. Le vice-premier ministre François Bausch, le ministre des Sports Dan Kersch et le chef d’état-major Alain Duschène, avaient même assisté à la cérémonie d’ouverture.

«On n’avait pas le droit de manger hors du village»

«Certains estiment que les premiers cas seraient apparus mi novembre, quinze jours après notre départ. Si c’est avéré, on est passé de justesse à côté», note le Lieutenant colonel Richard Rohen, chef de mission à Wuhan. Proche des sportifs, il garde de ces Jeux un excellent bon souvenir. Entre l’«organisation exemplaire, la cérémonie d’ouverture digne des JO, l’impressionnant village accueillant 10 000 personnes bâti pour l’occasion, les installations sportives neuves à 80% et surtout la belle cohésion dans la délégation luxembourgeoise».

Impossible pour eux d’imaginer que cette ville, deviendrait, six mois plus tard, si tristement célèbre. Julien Henx a pas mal repensé à ce voyage. Le nageur dudelangeois se souvient de sites «très propres et de gens hyper gentils. Je n’ai rien mangé de bizarre. On n’avait pas le droit de manger hors du village». Rien de choquant pour lui. Pas même les «araignées grandes comme la main ou les larves de la taille d’un pouce à griller aperçues sur un étal lors d’une sortie. Même ça c’était super propre. C’est culturel. Ce sont des choses que j’avais déjà pu voir ailleurs en Asie».

En fouillant dans ses souvenirs, il se rappelle aussi d’un contrôle infrarouge de température corporelle à la descente de l’avion. «La ville est très connue en Chine car de nombreuses firmes européennes y sont implantées. Dans le village ils nettoyaient tout deux fois par jour et à minuit ils passaient au nettoyage des rues, raconte Bob Bertemes, qui se souvient aussi que «Raphaël Stacchiotti a été malade là bas. Depuis on le chambre en lui disant que c’était lui le premier cas».

«C’était comme s’il y avait un confinement autour des sites sportifs»

Mais tous ont aussi le sentiment de n’avoir vu qu’une face de la ville. La plus jolie. Faute de temps libre d’abord et en raison d'un fort contrôle des autorités, soucieuses de veiller à l’image de marque du pays. «Le patron d’un café nous a dit qu’il devait faire un rapport aux autorités de qui venait chez lui », raconte le boxeur Michel Erpelding. Bob Bertemes se rappelle lui que les téléphones étaient brouillés aux check point entre le village sportif et la ville.

«Je me souviens autour du village d’avoir vu 60-80 grues à l’arrêt. L’autoroute était presque réservée aux athlètes. C’était comme s’il y avait un confinement autour des sites sportifs», abonde le Lieutenant colonel Richard Rohen qui œuvre aujourd'hui à la cellule de crise du ministère de la santé. Tous ne risquent pas d’oublier ces Jeux. «J’avais reçu une tenue complète signée Wuhan 2019. J’ai tout jeté, avoue Julien Henx. Ce serait déplacé pour les gens qui ont souffert de porter ces vêtements, genre j’y étais».

(Nicolas Martin / L'essentiel )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Moboutou le 30.04.2020 09:35 Report dénoncer ce commentaire

    Et c'est maintenant, 6 mois après, qu'on nous informe de cela ! Donc le gouvernement était au courant, était représenté à Wuhan avec Mrs Bausch et Kersch, et on nous parle de transparence au sujet du virus. Je comprend aussi pourquoi l'armée luxembourgeoise s'est dotée d'un gros stock de chloroquine... L'armée a-t-elle été testée ? et les 2 ministres ? Je comprends aussi pourquoi on n'a pas eu les résultats de ces Jeux ! Il aurait fallu parler de Wuhan !

  • Merci l'armée le 30.04.2020 09:49 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi nos avoir caché cette information jusqu'à aujourd'hui ?

  • Dannn le 30.04.2020 10:34 Report dénoncer ce commentaire

    Donc, on nous dit seulement aujourd'hui dit que Bausch et Kersch étaient à Wuhan en octobre ? mais c'est une blague, c'est pas possible ?

Les derniers commentaires

  • Palamunitan le 01.05.2020 13:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ben... ils l'auront tout simplement échappé-belle...

  • abc le 01.05.2020 11:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je comprends d’où vient le virus au +352 maintenant ...

  • Floki le 01.05.2020 10:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vrai Luxo,Pourquoi parler de Thionville ou Metz ? Vous avez subi un traumatisme lié à France ? Plus personne ne peut exprimer un avis sans qu il ne soit au choix un frontalier cherchant le profit ou un Français râleur ? Il sera temps dans votre beau pays de faire une petite introspection car vous vous voyez certainement plus beau que vous ne l êtes réellement

  • Floki le 01.05.2020 09:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Ignace Mais oui tout à fait,c est forcément depuis le grand est que la maladie c est propagé au Luxembourg,nous Français a l hygiène douteuse et aux mœurs peu recommandable vivant dans une région qui s apparente au tiers monde ... J adore votre mentalité,vous êtes juge et bourreau à la fois et vous vous considérez comme impartial ?! Vous gagnerez à traverser la frontière pour connaître véritablement vos voisins

  • Et les flics ? le 01.05.2020 00:09 Report dénoncer ce commentaire

    On aurait mieux fait d'envoyer nos flics là-bas. Pour ce qu'ils servent ici... A part mettre des PVs aux gens qui ne peuvent pas sortir (malades ou trop de monde dans la rue, c'est pire qu'en temps normal !) pour changer le disque de stationnement, ils feraient mieux de surveiller ceux qui ne respectent pas le confinement et prennent l'apéro chez les voisins.