SALON AU LUXEMBOURG

23 mars 2018 13:35; Act: 23.03.2018 14:42 Print

Des offres d'emploi pour tous au salon Moovijob

LUXEMBOURG - Le salon Moovijob devrait attirer 10 000 visiteurs ce vendredi au Palais des Congrès, avec des secteurs porteurs comme l'informatique, la construction ou la finance.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

La foule se massait déjà avant l'ouverture des portes du salon, à 9h30, ce vendredi matin, au Kirchberg. La huitième édition de Moovijob Tour a pris ses quartiers pour la journée à l'Europan Convention Center, pour un rendez-vous de plus en plus incontournable pour qui recherche un emploi ou un stage au Grand-Duché. Quelque 2 500 postes sont à pourvoir sur place. «Nous avions plus de 7 000 candidats inscrits, contre environ 6 000 l'an dernier. Sur cette base, on peut estimer qu'il y aura au total autour de 10 000 visiteurs», se satisfait Yannick Frank, country manager Luxembourg chez Moovijob.

Avec une quarantaine d'exposants sur les quelque 150 entreprises représentées, l'informatique continue de se tailler la part du lion. Thomas, 20 ans, l'a bien compris. En BTS informatique à Metz, il rentrera en licence en alternance l'an prochain et cherche une entreprise pour l'accueillir. Confiant sur la bonne santé du secteur, il voit dans sa jeunesse un atout. «À mon niveau d'études, je suis encore malléable, je peux adapter ma formation aux besoins de l'entreprise si elle m'intéresse», souligne-t-il.

À côté de l'IT, le secteur financier se redresse, avec des banques et des fiduciaires également venues en nombre. «Il y a eu une période un peu moins bonne après la crise dans le secteur de la finance, mais là ça reprend clairement. Nous avons une cinquantaine de postes à pourvoir, 80 avec les stages, et il y en a pour lesquels on a du mal à trouver car il y a peu de candidats sur le marché. Au niveau de la réglementation qui est de plus en plus importante par exemple, les profils sont difficiles à trouver car toutes les banques y sont confrontées et cherchent ces personnes», confirme Patrick Lhuillier, HR businnes partner à la Banque internationale à Luxembourg (BIL), qui a placé cinq recruteurs sur le stand, soit un de plus que l'an passé.

«Au feeling»

La construction figure également parmi les secteurs en pénurie de main-d’œuvre. «Il y a beaucoup de projets au Luxembourg, et les entreprises ont besoin de personnel. Sauf que l'on recherche tous les mêmes profils», constate Cindy Bach, gestionnaire des ressources humaines à la Compagnie luxembourgeoise d'entreprises (CLE), qui dans l'idéal, repartirait bien avec une équipe complète pour réaliser un chantier, entre chef de projet, ingénieur, chef de chantier, ou encore conducteur de travaux. Avec des arguments: les métiers ont évolué en termes de pénibilité et s'éloignent de l'image peu attractive qui y est souvent associée. «Et les rémunérations sont intéressantes».

Faisant la queue à proximité, et sympathisant en attendant, Djamila et Soline ne sont pas tentées pour autant. «Je viens de démissionner et, à 48 ans, on sait ce qu'on veut et surtout ce que l'on ne veut pas», lance Djamila, venue de Roodt-sur-Syre. Compétente dans les domaines des ressources humaines et du juridique, elle vise cette fois un poste axé sur la fiscalité. «Je vais me former à partir de septembre dans cette matière. Je me suis toujours formée en continu, c'est important pour rester employable par rapport aux nouveaux diplômés», estime-t-elle, bien décidée à distribuer la quarantaine de CV qu'elle a apportés, tout en ayant ciblé certaines sociétés au préalable. Soline, 26 ans, avoue être moins organisée, mais tout aussi décidée. «Je viens aussi de démissionner, d'un poste de vendeuse conseillère, et je cherche un poste plus épanouissant. J'y vais au feeling, en espérant avoir de bons contacts».

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • torolkozo le 23.03.2018 14:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des offres d'emploi pour tous ? Rien n'est moins sûr et seuls certains profils sont recherchés les autres resteront sur le carreau comme d'habitude !!!

  • effaré le 23.03.2018 15:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un palais des congrès à Luxembourg ?? 1ère nouvelle

  • F.G. le 23.03.2018 19:52 Report dénoncer ce commentaire

    Inscris toi OnLine, ou alors: on recrute pour votre job via des Interims. c'est les Responses que j'ai recue de la plus part des recruteurs. un peu decevant,... pour ma branche. (magsinier, Logistik)

Les derniers commentaires

  • petitevoix le 24.03.2018 13:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est simple faire le Buzz avec les offres d emploi car la réalité c’est une autre. Marche incertain et pour les gens à partir de 45 ans il n y a rien de tout Les employeurs souhaitent payer mois, avec là jeunesses et l expérience .

  • Greg le 23.03.2018 20:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si on mettait moins la pression sur les chefs de chantiers il y aurait déjà plus de personne restant en poste...CLE également !

  • F.G. le 23.03.2018 19:52 Report dénoncer ce commentaire

    Inscris toi OnLine, ou alors: on recrute pour votre job via des Interims. c'est les Responses que j'ai recue de la plus part des recruteurs. un peu decevant,... pour ma branche. (magsinier, Logistik)

  • effaré le 23.03.2018 15:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un palais des congrès à Luxembourg ?? 1ère nouvelle

  • Jimmy le 23.03.2018 14:46 Report dénoncer ce commentaire

    Pas pour tous les résidents appartement...