Musique à Differdange

03 septembre 2018 13:36; Act: 04.09.2018 09:43 Print

Des salles de répétition à louer pour tous

DIFFERDANGE - La commune a présenté ce lundi le Sonotron, son nouvel espace dédié à la musique. Il intègre un concept qui n'existait pas encore au Luxembourg.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

«C'est quelque chose qui manquait au Luxembourg», indique Roberto Traversini. Le bourgmestre de Differdange a présenté ce lundi matin au hub créatif 1535° les locaux du Sonotron, un nouvel espace dédié à la musique et comprenant notamment neuf salles de répétition. Avec un concept innovant. Tout musicien ou groupe de musique pourra ainsi les louer (entre 5 et 8 euros par plage horaire), sans distinction du degré de professionnalisme. Les salles n'étant pas encore opérationnelles, il sera possible d'en réserver une à partir de cet automne, via le site Internet Sonotron.lu.

«Il y a certes des salles de répétition au Luxembourg, mais elles ne sont en général louées qu'à des groupes fixes», a souligné ce lundi matin Tania Brugnoni, directrice du 1535°. Le Sonotron, qui a nécessité un investissement d'1,5 million d'euros de la part de la commune, intègre aussi un petit studio son et un grand studio d'enregistrement professionnel. Ce dernier sera exploité par un entrepreneur privé issu du secteur audiovisuel. Un appel à candidatures sera à ce titre lancé cet automne.

Le Sonotron, qui se déploie sur deux niveaux (1 000 m²), est incorporé dans le bâtiment C du 1535°. Anciennement appelé Kesselbetrib et hébergeant les ateliers de soudure et électriques de l'Arbed, le bâtiment a connu une période de rénovation de près de trois ans qui touche à sa fin. Le 1535° a été initié par la ville de Differdange en 2011, avec l'objectif de faire de l'industrie créative un des vecteurs de son développement économique. À ce jour, 55 entreprises sont implantées sur le site.

Une journée portes ouvertes du Sonotron aura lieu le 30 septembre prochain

Diaporama: Des salles de répétition à louer pour tous

Un reportage de Kim Hammerschmidt.

(Olivier Loyens/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bila le 03.09.2018 14:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    BRAVO enfin une commune qui pense aux musiciens

  • HRCo le 03.09.2018 23:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Super! Belle initiative !

  • ladeux le 03.09.2018 20:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    voilà un bourgemestre et une équipe innovante!

Les derniers commentaires

  • non cest non le 04.09.2018 11:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’adore!!

  • Rigoberta Menchu le 04.09.2018 08:53 Report dénoncer ce commentaire

    il est ou écrit dans le contrat social que mes impôts doivent servir pour que les "artistes" pratiquent leur musique dans un local fourni par la commune?

    • Musique le 04.09.2018 09:19 Report dénoncer ce commentaire

      Renseignez vous sur les bienfaits de la musique avant de crier au scandale.

    • Rigoberta Menchu le 04.09.2018 10:21 Report dénoncer ce commentaire

      @Musique: oui, mais je peux trouver la musique que j'aime, pas besoin d'écouter le bruit des "artistes".

    • Cr15 le 04.09.2018 11:05 Report dénoncer ce commentaire

      @Menchu, n'oubliez que la musique que vous preferez a egalement ete concue par des artistes.

    • Eattherich le 04.09.2018 11:35 Report dénoncer ce commentaire

      @Rigoberta: quand on ne connâit rien aux artistes, il vaut mieux se taire. Vous n'avez aucune notion de ce qu'un artiste peut dépenser en temps et en argent pour faire ce qu'il aime que ce soit en tant que professionnel ou hobby alors vous et vos impôts.....

    • @Rigoberta: c'est écrit nul part .. le 04.09.2018 11:46 Report dénoncer ce commentaire

      car vous n'avez jamais signé de "contrat social".

  • HRCo le 03.09.2018 23:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Super! Belle initiative !

  • ladeux le 03.09.2018 20:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les privés font ce qu'ils veulent temps qu'ils respectent la loi

  • ladeux le 03.09.2018 20:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    voilà un bourgemestre et une équipe innovante!