Recrutement au Luxembourg

30 octobre 2020 10:20; Act: 30.10.2020 11:12 Print

Des soignants de l'étranger ici? Oui, mais...

LUXEMBOURG - Le directeur des Hôpitaux Robert Schuman, Claude Schummer, a reçu des consignes du ministère de la Santé qui craint des précédents diplomatiques.

storybild

Le directeur des Hôpitaux Robert Schuman, Claude Schummer, a reçu des consignes du ministère de la Santé qui craint des précédents diplomatiques.

Sur ce sujet
Une faute?

De part et d'autre de la frontière belgo-luxembourgeoise, voire même dans l'ensemble de la Grande Région, ses propos ne sont pas passés inaperçus. Après avoir indiqué au micro de RTL Luxembourg, mercredi matin, que les Hôpitaux Robert Schuman (HRS) ne recruteraient plus de soignant français, belge ou allemand, pour le moment, Claude Schummer, le directeur des HRS a confirmé ses propos à TV Lux, jeudi.

«Si quelqu'un de Belgique ou de France nous fait une candidature spontanée, il ne nous est pas interdit de les interviewer ou de le recruter», a d'emblée affirmé Claude Schummer en visio-conférence à la télévision locale de la province de Luxembourg. «Mais "on" nous a dit de ne pas faire des démarches dans nos pays frontaliers (France, Belgique, Allemagne). Ce que l'on n'avait jamais fait jusqu'ici».

«Français et Belges peuvent toujours postuler»

Et c'est à ce moment que cette nouvelle interview prend tout son sens. Qui est ce fameux "on"? «C'est le ministère (luxembourgeois) de la Santé», a détaillé Claude Schummer, face à la petite caméra de son ordinateur. «Et je suppose que c'est la ministre de la Santé (Paulette Lenert) et le gouvernement qui est derrière. Ils ne veulent pas faire un précédent diplomatique avec les pays frontaliers. C'est pour ça que je crois que la politique est un peu sur un mode préventif. Pour dire: ne faites pas des manœuvres dans les pays voisins qui ont, eux aussi, des problèmes pour recruter du personnel soignant, car les conditions (salariales et professionnelles) au Luxembourg sont plus favorables».

Qu'en est-il donc de la libre circulation des travailleurs au sein de l'Union européenne? «Elle n'est jamais remise en cause», ose Claude Schummer, au micro de TV Lux. «Au Luxembourg, les fonctionnaires du ministère (de la Santé) insistent sur le fait que cette libre circulation (des travailleurs) est toujours en vigueur. Si on publie un poste disponible au Luxembourg, et qu'un Belge ou un Français est candidat, ils sont toujours les bienvenus pour postuler...».

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Géronimo le 30.10.2020 11:56 Report dénoncer ce commentaire

    Éviter un incident diplomatique auprès des pays voisins ? Trop tard ! Les incidents diplomatiques ont déjà été créés par ce Monsieur Schmit, et par la fake-affirmation de la représentante belge Fonck qui laissait sous-entendre que le GDL recrutait du personnel soignant en Belgique … Important : recruter n'est pas uniquement débaucher. Je pense qu'effectivement le GDL n'a jamais débauché du personnel soignant (ce n'est pas interdit). S'exprimer correctement, pour éviter des malentendus et des incidents diplomatiques, ce n'est pas un don donné à tout le monde.

  • censuré le 30.10.2020 11:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les pays voisins amis, devraient mieux considérer leur personnel soignant et éducateur, en les rémunérant correctement. merci à tous.

  • censuré d'office le 30.10.2020 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    Economiquement les frontaliers réinjectent une partie de leurs salaires dans l'économie de leur pays, alors tout le monde y gagne en temps normal, mais ici on est en période de crise et des mesures exceptionnelles s'imposent, y compris une certaine solidarité entre pays face à la pénurie de soignants.

Les derniers commentaires

  • prune53 le 31.10.2020 20:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si les conditions de travail étaient meilleures chez nos voisins, ils resteraient chez eux. Des salaires minables, des conditions de travail nettement moins bonnes et il est tentant d’aller voir au Luxembourg !

  • borko le 31.10.2020 00:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Surtout ne pas améliorer les conditions dans le pays d'origine mais bien jouer la victime. Comme dit dans un autre article je gagnais une misère avec un bac+2, en restant en France je n'aurai jamais eu de maison. et je ne parle même pas des conditions.

  • totalement d'accord le 30.10.2020 23:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    rien d'autre à ajouter

  • duchesse de Montmiraille le 30.10.2020 21:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @luxo, si vous détestez tellement le Luxembourg, pourquoi ne le quittez vous pas pour aller vivre et travailler dans un autre pays? Ce n’est pas la première fois que je lis une de vos critiques sur l’essentiel

  • Bernard le 30.10.2020 18:21 Report dénoncer ce commentaire

    On a refusé aux habitants de Luxembourg, qui n’étaient pas parfaits en français les diplômes et l’accès aux études des professions de soins et santé. Maintenant c’est trop tard et on a un grand problème, qui risque de causer des morts.

    • l'amoroso le 31.10.2020 11:37 Report dénoncer ce commentaire

      Pas besoin d'aller étudier à l'étranger... le Luxbg a aussi de très bonnes écoles d'infirmière et soins de santé... fréquentées aussi par des étrangers...