Au Luxembourg

26 mai 2020 08:00; Act: 26.05.2020 11:51 Print

Et si vous deveniez infirmière, après la crise?

LUXEMBOURG - Et si la crise du coronavirus créait des vocations, en présentant les infirmiers et infirmières comme de vrais héros.

storybild

Quelque 70% des infirmières et infirmiers du Luxembourg passent la frontière chaque jour. (photo: Fabrizio Pizzolante)

Sur ce sujet
Une faute?

«Le métier est plus que jamais mis en avant dans les médias, cela peut augmenter l’intérêt des jeunes». Pour Anne-Marie Hanff, présidente de l’association des infirmier(e)s luxembourgeois(es) (ANIL), la crise actuelle pourrait bien créer des vocations, alors que les infirmières sont dépeintes comme des héroïnes. « Nous avons aussi eu pas mal de demandes de gens qui font un autre métier et veulent changer de branche. Ce qui est bien, car il y a pénurie».

Le Grand-Duché comptait en 2018, derniers chiffres disponibles, 6 214 infirmières et infirmiers, plus 1 000 spécialisés. Et 40% partiront en pension d’ici 2034, alors que la promotion 2018 du Lycée technique des professions de santé n’a vu que 28 infirmiers diplômés, une centaine par an en début de décennie.

«Chacun trouve sa place»

Pourtant, «on a besoin de plus en plus d’infirmières avec la population qui est plus âgée», pointe Anne-Marie Hanff. Qui sait vendre sa vocation. «C’est un métier où tu peux vraiment faire une différence dans la vie des gens. Quand tu rentres, tu as toujours le sentiment d’avoir fait quelque chose de nécessaire». En outre, le métier requiert différentes qualités et peut prendre des formes multiples, à l’hôpital, auprès d’enfants, de personnes âgées... «Il faut savoir travailler avec ses mains, penser à beaucoup de choses, planifier, être créatif... Chaque jour est différent», explique Anne-Marie Hanff.

«Il y a de quoi s’épanouir, on peut changer souvent». Et le métier n'est pas réservé aux femmes. Les 18% d’hommes infirmiers «choisissent souvent la réa, les urgences, où il y a plus d’adrénaline, où ils partent avec le SAMU ou l’hélicoptère. Chacun trouve sa place». Enfin, pour aller avec les horaires variables et la pression d'un travail où une erreur peut signifier la mort du patient, «les infirmières gagnent beaucoup plus et trouvent toujours du travail».

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Infirmier Lost in Space le 26.05.2020 10:36 Report dénoncer ce commentaire

    Comme dans l'amour, il faut un coté un peu fou, un peu irrationnel.. autrement ça ne marche pas. Je suis infirmier depuis 30 ans, quand j'avais l'age de choisir ma profession j'étais jeune et idéaliste. Mais le temps guérit tant de maux

  • Hegel le 26.05.2020 10:54 Report dénoncer ce commentaire

    Sinon y a Caissier, Eboueur, Chauffeur, Livreur comme métier aussi.... C'est moins glamour mais sans eux , même avec des infirmiers, le pays ne survit pas 1 semaine.

  • cocou le 26.05.2020 10:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pfff c'est pas fini avec ceux-là.... gagne très bien leur vie, ne sont jamais débordé comme on essaye de nous faire croire, et maintenant en plus on nous les fait passé pour des héros, pathétique

Les derniers commentaires

  • Vous aller déchanter le 26.05.2020 18:08 Report dénoncer ce commentaire

    Une proche se fait oter une tumeur cancereuse demain au sein, et aujourd'hui il y avait un examen, et bien elle n'est même hébérgée à l'hopital cette nuit et doit faire 400km pour rentrer chez elle ou se payer un hotel ! Demain elle fait l'aller retour en ambulance grâce à la complicité de son médecin généraliste, avec un retour plus léger qu'à l'aller puisqu'on lui aura enlevé un bon bout de sein si ce n'est pas tout ! Vive le domaine de la santé !

  • Pas sûr le 26.05.2020 18:05 Report dénoncer ce commentaire

    Alors si tu veux un boulot pas payé à la hauteur de ce qu'il mérite avec des moyens limités et moindres au fil du temps travaille dans le domaine de la santé (en France au moins) ! Ce sont des "héros" (soit dit en passant, on est un héros quand on fait son boulot alors ?) mais la deuxième partie de l'information c'est les manifestations où ils demandent des moyens et assouplissement des règles mises en place depuis 20 ans ou la feuille excel régit le fonctionnement de la santé !

  • Vanille le 26.05.2020 18:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sans tous les métiers du monde, les pays ne tournent plus! Signé une infirmière

  • Une personne le 26.05.2020 16:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    après tout ce que j'ai lu, si nous avons tellement besoin des infirmiers dans le pays, moi j'ai une fille de 25 ans qui a eu son diplôme d infirmière à envoyé pendant des mois tout ses CV à tout les hôpitaux du pays et on ne l'a pas pris en disant que pour le moment on on avez pas besoin ! En plus ma fille est luxembougeoise et parle 5 langues. Alors ma question on en a vraiment besoin ???

    • Jimmy le 27.05.2020 08:53 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, ça c'est que le début des problèmes...Je vous soutiens totalement, mais le gouvernement va devoir prendre des initiatives a ce sujet, car beaucoup de nos enfants sortant avec diplôme Luxembourgeois sont totalement délaisser, si vous voulez regarder la Croix Rouge Luxembourgeoise elle recrute fortement. Et la obligatoire Luxembourgeois,Français,Allemand. Mais même la sa commence à devenir aussi le pakistan si vous voyez ce que je veux dire.

  • Clement le 26.05.2020 16:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pas besoin de caissier , la preuve on est en train de les remplacer par des caisses automatiques , bien plus efficaces

    • Auchan pour gerer les malades le 26.05.2020 18:10 Report dénoncer ce commentaire

      A Auchan le truc electronique c'est mortel ! (quand y'a pas de bug bien sur)