Au Luxembourg

31 mai 2018 12:15; Act: 01.06.2018 09:43 Print

Deux repreneurs veulent l'usine de Dudelange

LUXEMBOURG - Le ministre de l'Économie a indiqué, jeudi matin, que le site ArcelorMittal de Dudelange était convoité par deux entreprises.

storybild

Le site ArcelorMittal de Dudelange est convoité par deux repreneurs potentiels.

Sur ce sujet

Le site sidérurgique de Dudelange ne devrait pas fermer ses portes. Deux repreneurs potentiels sont en lice, a indiqué le ministre de l'Économie, Étienne Schneider, aux députés, ce jeudi matin, en commission parlementaire de l'Économie. Le ministre a cité l'entreprise allemande Salzgitter, une possibilité qui le réjouit car il s'agit «d'un groupe européen qui suit les normes européennes». L'hypothèse du repreneur russe NLMK, déjà présent en Belgique, avait déjà été évoquée.

ArcelorMittal a décidé de se séparer de plusieurs sites en Europe, dont Dudelange ou encore Liège, pour avoir le droit de racheter l'Italien Ilva. Étienne Schneider a dit aux députés qu'il était «en contact permanent» avec Aditya Mittal, président du n°1 mondial de l'acier pour «assurer la reprise des salariés sous les conditions actuelles».

Le ministre de l'Économie est également revenu ce jeudi matin, sur le dossier Google, qui va implanter un datacenter à Bissen. Le géant d'Internet a l'intention d'organiser une campagne d'information en septembre pour expliquer en détail son projet aux citoyens.

(JW/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean Némar! le 31.05.2018 14:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Google va nous expliquer comment ils veulent bétonner 40ha de terres agricoles et comment nous allons récupérer la faune et la flore dévastée. Et tout ça pour max 300 emplois non-résidents. Encore plus de traffic et bouchons.

  • Duncan Forbes le 31.05.2018 14:08 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut reboiser.

  • Logique le 31.05.2018 14:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ecolo. bravo ! Au moins un commentaire plein de bon sens. Vous devriez être engagé comme conseiller auprès du gouvernement actuel. Nos ministres ont des oeillères ou sont victimes "innocentes" des puissants lobbies internationaux.

Les derniers commentaires

  • alfatech le 01.06.2018 17:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et sans usines, bureaux etc......Tu vas payer comment tes fameux logements ?

  • Luxo le 31.05.2018 18:19 Report dénoncer ce commentaire

    C'est audelà de nos frontières qu'il faut construire les usines, les bureaux, les datacenter, chez nous nous avons besoins de logements à bon marché pour que tous ce qui le souhaitent trouvent une maison à coté de leur travail au même prix et même moins cher que dans les pays voisins.

  • RamBo le 31.05.2018 18:14 Report dénoncer ce commentaire

    Personnellement, je préfère le repreneur russe.

  • alfatech le 31.05.2018 17:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut vraiment être très limité dans sa tête pour avoir ce type de raisonnement.....Être content de la perte d'emplois, il y a des familles derrière ! Et pour être salarié dans cette usine je peux vous dire qu'il y a encore beaucoup de résidents.

    • Nomi le 01.06.2018 11:37 Report dénoncer ce commentaire

      Un repreneur ne fermera pas l'usine, il veut gagner du fric, et sans les salariés actuels ce serait impossible.

  • ex-AM le 31.05.2018 14:34 Report dénoncer ce commentaire

    Je souhaite à mes ex-collègues d'être repris par Salzgitter.

    • Nomi le 31.05.2018 15:53 Report dénoncer ce commentaire

      Se séparer de ArcelorMittal n'est pas la plus mauvaise idée, pourvu que le repreneur réinvestisse avec un vrai projet industriel ! Mittal aurait fermé le site d'ici 5-10 ans sans repreneur !