Au Luxembourg

13 février 2021 14:00; Act: 13.02.2021 18:03 Print

«Difficile de déconnecter» avec le télétravail

LUXEMBOURG - «Home working», manque de vie sociale... Le télétravail est arrivé dans nos vies aussi vite que le Covid. L'adaptation coule-t-elle de source?

storybild

Avec le télétravail, les contacts avec les collègues sont plus limités. (photo: Pexels/Illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Habitué à travailler dans les locaux d'une grande banque du Luxembourg, Dominique se retrouve depuis mi-mars, à occuper la salle de jeux de ses filles. «C'est le seul endroit où j'ai une bonne connexion Internet», avoue-t-il. Le papa frontalier a dû y aménager son bureau depuis qu'il a été mis en télétravail, en raison de la crise sanitaire.

Même si il se rend sur son lieu de travail une fois toutes les trois semaines, travailler à la maison reste compliqué pour Dominique, qui se sent complètement «désocialisé». «Je suis hyper content quand je vois ma femme rentrer du travail, enfin je vais pouvoir parler à quelqu'un, parce que discuter en ligne, ce n'est pas pareil».

«C'est assez froid»

«On peut plus facilement passer à côté d'une interaction collective par le télétravail», analyse Susanne Habran Jensen, psychologue du travail. Le travail à distance entraîne en effet une perte du langage non verbal. «Sur l'ordinateur, on clique pour entrer dans une réunion virtuelle, il y a un manque de sentiment et de perception d'autrui», remarque la psychologue.

Et cette nouvelle manière de communiquer ne satisfait pas Ana, qui travaille depuis chez elle depuis un peu plus de trois mois. «D'abord, on perd beaucoup de temps pour des problèmes techniques. Et quand on est enfin connecté, personne ne parle en général, c'est assez froid», confie la Luxembourgeoise.

Très connectés

Travailler depuis son domicile peut aussi entraîner quelques soucis de déconnexion: «On est toujours connecté à notre ordinateur: pendant qu'on prépare le repas, pendant qu'on mange. Il n'y pas vraiment de pause», regrette Damien. Des connexions allongées aboutissant parfois à des heures supplémentaires. «Ça m'est arrivé de travailler de 7h40 à 23h, parce qu'on est juste à côté de l'écran», concède Dominique.

Certains, comme Damien, ont la particularité d'avoir changé de travail pendant la crise sanitaire. Pandémie oblige, le frontalier français a d'abord été formé durant un mois et demi, avant de se mettre à travailler chez lui. «Ce n'est pas simple de débuter à distance même si le matériel a été fourni, mais ne pas prendre les transports est beaucoup moins stressant et anxiogène».

Susanne Habran Jensen constate par contre un changement d'état d'esprit entre les deux confinements. «Au premier, les individus ont mieux accepté, il y avait la découverte du télétravail, du gain de temps, de la diminution du stress et il faisait beau. Mais depuis octobre, on observe une fatigue des écrans et de l'isolement entraînant une hausse d'épuisement émotionnel», souligne la psychologue.

(mm/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • eltiti19 le 13.02.2021 16:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi ça me va très bien pour encore 29 ans !

  • Brubru le 13.02.2021 15:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi ca me derange pas! Bientot un an a la maison et ca me derange pas de ne pas voir en vrai certains collègues du boulot! Gain de temps + de sommeil et plus de temps pour mes enfants!

  • Seul le 14.02.2021 11:39 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis retraité et veuf. On a fermé les bars et restaurants et je n'ai que l'ordinateur pour communiquer avec des gens. Personne ne pense à moi.

Les derniers commentaires

  • touriste le 14.02.2021 21:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout à fait d accord avec vous...

  • Domi le 14.02.2021 19:54 Report dénoncer ce commentaire

    Et ces employeurs qui refusent le télétravail, on en parle ??

    • MS57 le 16.02.2021 15:30 Report dénoncer ce commentaire

      Le télétravail n'est ni un dû, ni une obligation. Les employés qui râlent quand l'employeur refuse de leur accorder le TT on en parle? Vous avez signé un contrat de travail incluant, en théorie, 40h prestées au Luxembourg je me trompe?

  • anti le 14.02.2021 15:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    EXACTEMENT LE MÊME SYNDROME QUE LES ÉLEVEURS AVEC LEURS VACHES!INCROYABLE

  • Resident Lux Ville le 14.02.2021 14:21 Report dénoncer ce commentaire

    Le télétravail n'est que l'antichambre de la nouvelle orientation que le responsable va donner à notre carrière : moins de personnel au lux pour plus de personnel en Europe de l'Est ou en Asie, moins de locaux à louer à des prix immobiliers exorbitants au GDL, c'est tout bénéf. pour les actionnaires et les responsables - 1 OTP au Lux pour le prix de 5 OTP en Pologne, qui dit mieux ?

  • Zebra3 le 14.02.2021 13:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tip-top teleglandouille c'est bien comme ça on continue, pas de frais de bagnole, usure, carburant, salaire qui tombe !!! Et ya les autres qui sont carrotes !!!

    • MS57 le 16.02.2021 15:36 Report dénoncer ce commentaire

      Les autres pouvaient aussi se débrouiller pour téléglandouiller non? Les ouvriers qui ont la haine des gens qui télétravaillent commencent à nous fatiguer sérieux, fallait faire les bons choix avant, pleurer maintenant c'est trop tard. Oui les coiffeurs / serveurs / personnels / exécutants doivent se rendre sur place, normal, sinon ils ne travaillent pas. Et c'est aussi normal que les professions pouvant travailler à la maison le fasse, il est où le souci en fait?