Au Luxembourg

05 juillet 2018 08:00; Act: 05.07.2018 10:44 Print

Du photovoltaïque sur le crassier à Mondercange?

MONDERCANGE - Ce jeudi soir, la commune organise une réunion publique au centre Arthur-Thinnes, au sujet des causes de l’éboulement du crassier, il y a quatre ans.

storybild

En avril 2014, le crassier de Mondercange s’était effondré entre Esch et Mondercange, coupant certains accès.

op Däitsch
Sur ce sujet

Le bureau d’études allemand Asmus+Prabucki installé à Essen, dans la Ruhr, présentera ce jeudi soir, à 19h30, au centre culturel Arthur-Thinnes, les conclusions publiques de son rapport sur les causes de l’effondrement du crassier de Mondercange, en avril 2014. Cet impressionnant glissement de terrain avait notamment entraîné la fermeture de la portion de route entre Esch-sur-Alzette et Mondercange, pendant plus de trois ans.

Ce soir, le bureau d’études devrait ainsi confirmer ce que l’on soupçonnait depuis longtemps. Ce sont les pluies diluviennes tombées à cette époque qui sont à l’origine de l’éboulement du crassier, et rien d’autre. L’eau s’était infiltrée dans les différentes couches formant le crassier et avait déstabilisé la colline. Les solutions sont principalement d’ordre technique.

Des panneaux photovoltaïques?

L’eau de surface doit être recueillie dans des canaux afin qu’elle puisse s’écouler vers Foetz. Depuis l’effondrement, ils ont déjà été construits au nord et à l’ouest du crassier. Afin d’empêcher les eaux souterraines de passer sous la décharge, un canal de drainage devra être construit à une profondeur moyenne de quatre mètres au pied de la décharge. Enfin, la décharge de déchets inertes devra être scellée avec une couche d’argile imperméable.

Pour y parvenir, le crassier sera aplani. Le bourgmestre, Jeannot Fürpass, souhaiterait y installer des panneaux photovoltaïques. Mais cela risque de prendre encore deux ans. Côté finances, «la meilleure chose serait que les tribunaux s’en occupent», estime le bourgmestre.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Paul le 05.07.2018 08:21 Report dénoncer ce commentaire

    Et biensure, la marmotte emballe le chocolat.

  • inCONpétance le 05.07.2018 08:35 Report dénoncer ce commentaire

    normalement quand on planifie un crassier, le drainage est justement conçu et planifié avant... on ne le fait pas après une fois écroulé...

  • gerald le 05.07.2018 09:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    souvenir '''que va t on faire du cadeau au centre du crassier'produit bizarre 'arbed 'enterrer à plus de 10 m de profondeur ''dans les années '90''2000 'pas dire ???

Les derniers commentaires

  • Nomi le 05.07.2018 15:36 Report dénoncer ce commentaire

    D'abord il y a le crassier de scories de la sidéruegie. Une colline artificielle avec profil semi rond. Les scories sont en quelque sorte un monolyte imperméable à l'eau. Jusque là l'eau de pluie ruisselait en surface. Puis on a déchargé des terres et gravas inertes de la construction. La l'eau s'infiltre jusqu'à la surface de scories et vu quelle ne peut pénétrer cette couche, elle fait glisser la couche de terre et décharges inertes. Pas besoin de 3 années pour pondre un rapport !

  • Jacquou Dulux le 05.07.2018 10:19 Report dénoncer ce commentaire

    Mince des travaux à réaliser! Des trucs technique! Oh quelle galère!

  • ladeux le 05.07.2018 09:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les gens sont stupides. le photovoltaïque est hyper polluant ce n est pas du tout une solution écologique. quand est ce que les gens vont enfin réagir un peu aux âneries que peuvent nous sortir les vendeurs de rêve. ces panneaux sont très difficilement recyclables et demandent des ressources considérables pour être développés. bref un gouffre sans fin!

    • Michelle Pupkin le 05.07.2018 10:20 Report dénoncer ce commentaire

      Il faut planter des arbres!

  • gerald le 05.07.2018 09:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    souvenir '''que va t on faire du cadeau au centre du crassier'produit bizarre 'arbed 'enterrer à plus de 10 m de profondeur ''dans les années '90''2000 'pas dire ???

    • Tof Mouré le 05.07.2018 10:21 Report dénoncer ce commentaire

      Il faut enterrer le crassier.

  • inCONpétance le 05.07.2018 08:35 Report dénoncer ce commentaire

    normalement quand on planifie un crassier, le drainage est justement conçu et planifié avant... on ne le fait pas après une fois écroulé...

    • Armelle Détournée le 05.07.2018 10:22 Report dénoncer ce commentaire

      Normalement! On est au GdL! On est donc abbonné aux meilleures mauvaises solutions.

    • jeje...jesus le 05.07.2018 10:41 Report dénoncer ce commentaire

      in"con"pétence: tout à fait d'accord avec vous, mais ici c'est toujours ainsi....d'abord on dépense bcp d'argent des autres et après on se rend compte des "malfaçons", voire ce qui aurait pu être fait d'une façon plus utile et simple...