Événement au Luxembourg

09 septembre 2017 13:46; Act: 09.09.2017 14:15 Print

Dudelange de retour au temps des chevaliers

DUDELANGE – La 16e fête médiévale a débuté au Boudersberg, transformé pour l'occasion en véritable village du Moyen-Âge.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

«Plus vrai que dans un film», lance une mère de famille en arrivant dans le village médiéval installé au Boudersberg, à Dudelange. Alors que le forgeron bât le fer à la manière des artisans de l'époque, troubadours et saltimbanques amusent les passants en quête d'une tenue traditionnelle à base de fourrure. À la fête médiévale, tout le monde ou presque joue le jeu en matière de déguisement.

«On ne s'habillerait pas comme cela en d'autres circonstances. C'est une manière de s'échapper du quotidien. On se sent libre en revenant dans l'ancien temps», explique David, 34 ans. Le Dudelangeois évoque une version un brin idyllique d'une époque à la fois cruelle et fascinante, magnifiée par ses contes chevaleresques.

«Je suis fou. Mais j'adore!»

D'autres apprécient le Moyen-Âge d'une autre manière, comme Pierre alias «Pagan», 46 ans. Cuisinier dans la vie, l'homme a décidé de nourrir les estomacs... comme il y a 1 000 ans. «Donc beaucoup de soupe et de pain aux herbes. Les pauvres sont servis en premiers, les nobles en derniers», détaille-t-il. Côté saveurs, le gingembre et le thym sont utilisés en grandes quantité, et les temps de cuissons n'ont rien à voir. «Tout est cuisiné au feu dans de grandes casseroles en fonte».

Jus de pomme et liqueurs d'époque coulent à flot, histoire de reprendre des forces avant le duel de chevaliers qui se déroule au centre du village. Un combat qu'aurait aimé disputer Eric, alias «William de Dorswilwre», 52 ans. Son voyage dans l'espace-temps a débuté il y a plus de 20 ans. Rien n'est laissé au hasard dans sa tenue de chevalier du XIIIe siècle: «Les bottes d'époque, les sous-vêtements en lin, la cotte et la sur-cotte en laine brodée à la main, tout est important. J'ai aussi un sac pour mettre les pièces à distribuer aux pauvres et une épée». Sans oublier le fameux crucifix plaqué or. «Pourquoi je fais cela? Peu-être parce que je suis fou. Mais j'adore!».

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • gucci le 10.09.2017 19:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ladeux prendre du temps pour se rendre dans une fete médiévale c'est deja une sacré perte de temps !!!

  • ladeux le 09.09.2017 20:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    complètement à chier. 1 rue 1 champs et de médiéval sur le nom. on y reviendra plus. très cher l'entrée. mieux vaut les journées médiévales de la citadelle de Namur, bouillon, liège que de venir voir ça

Les derniers commentaires

  • gucci le 10.09.2017 19:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ladeux prendre du temps pour se rendre dans une fete médiévale c'est deja une sacré perte de temps !!!

  • ladeux le 09.09.2017 20:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    complètement à chier. 1 rue 1 champs et de médiéval sur le nom. on y reviendra plus. très cher l'entrée. mieux vaut les journées médiévales de la citadelle de Namur, bouillon, liège que de venir voir ça

    • Dykes le 10.09.2017 17:50 Report dénoncer ce commentaire

      Peut-être un peu trop sévère pour l'évaluation mais entièrement d'accord sur les prix.