Emprisonnée au Luxembourg

30 janvier 2019 19:05; Act: 31.01.2019 11:48 Print

Elle avait 500 000 euros de drogue dans sa valise

ATHUS/LUXEMBOURG - Une dame de 51 ans originaire du Cap-Vert a été arrêtée à Athus, en septembre 2018, avec des quantités de drogue importantes destinées au Luxembourg.

storybild

Une trafiquante de drogue a été prise la main dans le sac à Athus alors qu'elle voulait fournir de la drogue au Luxembourg.

Sur ce sujet
Une faute?

C'est une grande habituée des prisons au Portugal, au Brésil, en France, en Belgique et au Luxembourg, selon le journal L'Avenir Luxembourg qui relate dans ses pages, ce mercredi, son passage devant la justice belge. Une dame de 51 ans originaire du Cap-Vert a été arrêtée au mois de septembre de l'année 2018, à Athus, pour un nouveau problème de stupéfiants.

Actuellement emprisonnée au Luxembourg pour une durée de cinq années, la cinquantenaire a été présentée récemment au tribunal à Arlon, car les policiers belges ont trouvé dans son garde-manger, lors d'une perquisition, «une valise contenant de la drogue estimée à 500 000 euros», selon L'Avenir Luxembourg. À partir de son domicile située à Athus, elle aurait caché de la drogue sur ses enfants pour fournir des clients au Grand-Duché.

L'Avenir Luxembourg précise que le jugement ne sera rendu que le 18 février, mais l'accusée de 51 ans risque jusqu'à cinq ans de prison et une amende de 16 790 euros.

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • citoyen le 30.01.2019 19:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    16790 euros pour une possesion de drogue valeur 500000 euros et moi avec une petite quantité d'alcool lors d'un controle policier j'ai perdu mon permis et du payer 800 euros je comprends plus rien de la justice

  • louis le 30.01.2019 20:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    500 000 € de drogue et seulement 5annees de détention

  • Le Rital le 31.01.2019 07:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec de telles peines, il faut pas se surprendre que il y ait autant de trafic. Le risque est acceptable comparer aux gains.

Les derniers commentaires

  • K23 le 15.05.2019 12:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lol.. après cette dame n’a pas consommé les 500.000 en drogues.. si t’aurais mis ta bouteille dans la voiture pour la boire après avoir conduit je ne pense pas que les policiers auraient retiré ton permis et une amende.. franchement les commentaires olala

  • Indice_des_prix le 31.01.2019 15:23 Report dénoncer ce commentaire

    @citoyen: moi à l'époque c'était 750... la juge t'a enflé... Inflation et Indice quand tu nous tiens,,,,

  • Juan le 31.01.2019 14:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    blablablabla,dans toutes les races(blanches,noires,jaunes....) il y a des drogués,des voleurs,des prostituées.....et j'en passe

  • Christophe le 31.01.2019 11:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    5 ans avec une remise de 3 ans pour bonne conduite elle fera que 2ans à tout cassé si il ferait vraiment leur peine au max il réfléchirait mais la elle recommencera 1mois après sa sortie

  • l'amoroso le 31.01.2019 10:37 Report dénoncer ce commentaire

    ... risque 5 ans... lors du jugement ce sera 5 ans dont 4 avec sursis... comme d'habitude...

    • pauvrejustice le 31.01.2019 11:57 Report dénoncer ce commentaire

      Comme elle aura été détenue préventivement, elle sortira tout de suite après le procès... ca sera déja de la chance si elle doit porter un bracelet electronique pendant 6 mois... Ils osent appeller ça la justice...