Jean-Claude Juncker

24 septembre 2021 14:30; Act: 24.09.2021 14:56 Print

«Elle imitait à la perfection Sarkozy, Trump et d'autres»

LUXEMBOURG - L'ancien Premier ministre et ex-président de la Commission européenne est revenu sur sa collaboration avec Angela Merkel pendant 14 ans.

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que la chancelière allemande va quitter le pouvoir à l'issue des élections législatives dimanche, Jean-Claude Juncker a partagé ses souvenirs dans une interview pour Euronews. «Bien qu'elle soit connue en Allemagne pour être une personnalité avec les pieds sur terre et sérieuse, en réalité, elle imitait tout le temps ses collègues, y compris moi. Mais elle ne m'a jamais imité devant moi. Elle imitait à la perfection Sarkozy, Trump et d'autres (...) C'est quelqu'un qui a beaucoup d'humour», a-t-il confié.

Cela n'a évidemment pas empêché des désaccords: «J'ai eu des disputes majeures», notamment sur le dossier grec, parce que «son propre groupe parlementaire et la presse allemande ne respectaient pas la dignité du peuple grec». Sa réticence pendant la crise grecque est d'ailleurs sans doute «son plus grand échec», souligne le Luxembourgeois. «Nous avons perdu du temps. La Grèce aurait pu être aidée plus tôt».

«Un leader, c'est quelqu'un qui peut dire "non" à son propre camp»

À l'inverse, «sa plus grande réalisation, de mon point de vue, a été le rôle qu'elle a joué dans la crise des réfugiés en août-septembre 2015». «Elle m'a dit au téléphone: "Quelle serait l'image de l'Union européenne et de l'Allemagne à l'extérieur si nous fermions les frontières, si nous mettions des soldats et des policiers à la frontière avec l'Autriche pour repousser ces pauvres gens?"».

Et Jean-Claude Juncker salue sa ténacité: «Elle faisait cela contre l'avis d'une majorité de l'opinion publique allemande et de son propre groupe parlementaire de la CDU. Un leader, c'est quelqu'un qui peut dire "non" à son propre camp».

«Elle me donnait le sentiment d'être aussi important que le président des États-Unis»

Et avec ce courage, «elle a définitivement ancré l'Allemagne en Europe (...) Après elle, il sera impossible d'avoir des chanceliers qui ne sont pas pro-européens». Selon lui, la chancelière «était à l'écoute de tous les pays, qu'ils soient grands, de taille moyenne ou petits. Quand j'étais Premier ministre et elle, chancelière, je n'ai jamais eu le sentiment qu'elle me traitait avec négligence. Non, non, non. Elle me donnait le sentiment d'être aussi important que le président des États-Unis».

Quant à l'avenir de l'UE, Jean-Claude Juncker se montre un peu préoccupé: «Le contexte international change, mais l'Union européenne, elle, n'évolue pas assez», regrette-t-il. «Il ne faut pas que nous soyons trop modestes, mais nous devrions essayer de ne pas non plus faire la morale au monde entier (...) Le rôle de l'Europe n'est pas de faire la morale, mais de donner l'exemple». Et quand la journaliste l'interroge sur l'existence de leaders charismatiques «pour tenir la barre», il répond avec un sourire: «Cela reste à prouver».

(mc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gloubichou le 24.09.2021 15:54 Report dénoncer ce commentaire

    Cette interview est bien la preuve que les clowns a l'europe ne servent a rien et que c'est l'allemagne qui mène la danse. Par ailleurs, dire "non" a son propre camp, c'est une chose. Par contre dire "non" à l'opinion publique en ce qui concerne les réfugiés c'est leur cracher à la figure. Et ca aussi, c'est bien une preuve que nos dirigeants ont autant de patrons qu'ils n'ont d'électeurs. Fallait-il une preuve de plus que voter ne sert à rien ? On a même pas eu un référendum sur cette épineuse question du grand remplacement.

  • Ne me parlez plus de celui là le 24.09.2021 14:38 Report dénoncer ce commentaire

    Donc, il admire Merkel pour l'ouverture des frontières....et tous les deux ont eu le prix Kalergi.....Lissez.

  • Mimivergetures le 24.09.2021 16:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est bien d avoir accueilli les réfugiés mais elle aurait dû consulter son peuple...de même qu elle a fait beaucoup souffrir les Grècques...et dans son sillage elle a favorisé la montée de l extrême droite dans son pays mais que...la France la Pologne l Italie...c est aussi ça Merkel...et beaucoup d Allemands sont pauvres...;-(

Les derniers commentaires

  • Bernard le 25.09.2021 19:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    elle est comique la dame

  • Bernard le 25.09.2021 15:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Normal elle a pris des cours de théâtre .... belle personne simple que j admire .. la France devrait prendre cette exemple

  • Marcello le 25.09.2021 14:11 Report dénoncer ce commentaire

    Quel Hypocrite

  • Michel le 25.09.2021 11:38 Report dénoncer ce commentaire

    Le clodo alcoolique en bas de ma rue imite vachement bien Juncker

  • ancien le 25.09.2021 10:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ne la critiquée pas ''l Allemagne ''n est pas dans la'' moiusse '''comme nous en France ou ont s occupe de ce qui ne regarde pas 'alors que le feu est dans la boutique ''mais elle a vécue dans la triste epoque