Dépassement de soi

09 avril 2014 10:00; Act: 09.04.2014 10:43 Print

Elles ont découvert des ressources en elles

LUXEMBOURG - De retour du désert, Nadia et Natacha racontent ce qu’elles ont vécu lors du rallye des Gazelles.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

«On est assez fières du résultat, ça s’est passé sans embûches, sans panne. C’était chouette comme première expérience de rallye». Nadia Djenadi (32 ans) a participé, avec Natacha Tawil (28 ans) au rallye Aïcha des Gazelles. Les deux Françaises sont rentrées au Luxembourg, où elles vivent et dont elles ont défendu les couleurs.

Au classement final, elles arrivent en 12e place sur 93 dans la catégorie «première participation». Au général, elles finissent sur une honorable 40e place sur 160. «On s’est rendu compte qu’on était bien préparées pour la conduite hors piste, qu’on ne connaissait pas. On a aussi su sortir notre voiture du sable, d’un oued...», raconte Nadia. «On était surprises du calme avec lequel on s’est tirées de ces situations. Nous avons fait appel à des ressources que nous méconnaissions».

L’expérience a donc été enrichissante. D’autant que «nous avons noué des liens avec les autres équipages. Il y avait beaucoup de solidarité. Sur une étape marathon, de deux jours et une nuit, nous avons passé 4h30 à aider un autre équipage à sortir du sable». Des galères qui ont aussi apporté de l’expérience. «On roulait 13 heures par jour. On s’en est bien sorties en navigation. Mais, parfois, on devait avancer en aveugle, en pleine tempête de sable!», lance Nadia. Malgré tout, les deux jeunes femmes seraient prêtes à rempiler. Mais «la recherche de sponsors a été plus difficile que la course elle-même!».

(Jérôme Wiss/L'essentiel)