Politique au Luxembourg

19 mars 2021 13:39; Act: 19.03.2021 18:04 Print

Engel en retrait, perquisition à l'ASBL

LUXEMBOURG – Peu après que le président du CSV a annoncé hésiter sur une nouvelle candidature, le parti a annoncé qu'il passait la main.

storybild

Sur ce sujet
Une faute?

L’actualité s’emballe au CSV. À peine quelques heures après que le président Frank Engel a annoncé qu’il envisageait de ne pas se représenter à la tête du parti au congrès du 24 avril, la formation politique a annoncé dans un communiqué sa mise en retrait. Celle-ci est effective «jusqu'au congrès», où le mandat sera remis en jeu, selon un responsable du parti. Les vice-présidentes Élisabeth Margue et Stéphanie Weydert vont prendre provisoirement les rênes du parti.

Les décisions ont été prises lors d’un comité national, qui a suivi la conférence de presse du désormais ancien président du CSV. Lors de celle-ci, il avait indiqué envisager de ne pas se représenter, sans que sa décision soit prise. «Je ne veux pas affaiblir le CSV», avait-il lancé. Il n'a désormais plus la main sur le parti, à un mois du congrès virtuel. Interrogé par L'essentiel, Frank Engel n'a pas souhaité s'exprimer sur ce revirement, pas plus que les autres membres du comité national, qui «ont convenu de ne pas communiquer», selon un participant.

Le président était affaibli depuis le début de la semaine et la révélation d'une mission payée 40 000 euros en sept mois par l'ASBL CSV-Frëndeskrees, liée au parti. S'il s'est défendu de toute infraction, des membres de la fraction à la Chambre l'avaient dénoncé en justice. Dans ce cadre, le parquet a annoncé, vendredi après-midi, une perquisition au siège de l'ASBL, dans le cadre de l'enquête qui suit la dénonciation.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nomie le 19.03.2021 15:40 Report dénoncer ce commentaire

    Dommage, avec lui le nouveau vent s'envole et la vielle garde reprend/continue. Ce n'est plus un renouvellement du parti !

  • Anatole Maniaque le 19.03.2021 15:28 Report dénoncer ce commentaire

    Pour une fois que le CSV a eu après Juncker, Santer et Werner un homme de taille! Les gribouilles ont gagné. Quelle bavure!

  • Concombre masqué le 19.03.2021 15:12 Report dénoncer ce commentaire

    Même sans cette affaire, il ne serait pas allé très loin aux prochaines élections de toute façon. Il n'a ni charisme, ni l'âme d'un rassembleur à en constater les dissensions au sein même de son propre parti, y compris à son sujet. Cette affaire n'a été que la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

Les derniers commentaires

  • 123456 le 20.03.2021 16:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y a de très bonnes asbl avec de bons directeurs rh gestionnaires honnêtes et il y les autres qui profitent apparemment parce qu il n y a pas de vérification sauf si une personne dénonce et encore va t on le prendre au sérieux? Mais qui ose affronter les asbl. Ils se connaissent tous dans la sphère des plus hauts placés.on a l impression qu il sont intouchables protégés.Un salarié honnête qui dénoncerait les malfaits ou abus risquerait il d être mis sur liste noire et ne plus trouver de job?

  • abus de faiblesse le 20.03.2021 16:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait arrêter avec les gros salaires l ancienneté des fonctionnaires gradués et l ancienneté des gros salaires asbl subventionné par l état . C est abusé !

  • abus de faiblesse le 20.03.2021 16:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On a l impression que certaines asbl sont des business attirant les vautours exploitant le petit personnel et les donateurs “don”,après que font t il avec le fric et qui contrôle?Ça devrait être contrôlé par plusieurs personnes et fiduciaires pour éviter la fraude le vol.”On “leur donne des gros salaires subventionné par l état donc les contribuables et pour éviter la tentation et certains sont les pires le beurre et l argent du beurre.Combien les contribuables lui paye son salaire de prof ?

  • le parquet fera une enquête le 20.03.2021 13:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    5700 par mois .. ok c est encore respectable pour un gradué vu son âge et si il y a travaillé 8 h par jour ! Les salaires à 7000/8000/ 10 000 € et plus me choque d avantage ! Cependant si il a en plus un autre salaire de la même importance pour un autre job , je ne vois pas comment il aurait pu être au moulin et au four à la fois !? Et le mieux dans toutes les asbl c est aussi de contrôler les donations si il n y a pas eu abus de faiblesse?

  • 123 le 19.03.2021 21:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bommeleer plus que 30 ans rien est passé

    • faut oublier le 21.03.2021 11:12 Report dénoncer ce commentaire

      la fin se fera avec le décé de tous les intervenants encore dix ans et il y en aura plus , c est le grand oubli