Au Luxembourg

03 septembre 2020 08:02; Act: 03.09.2020 09:30 Print

Entre «70 et 80» refus de s'arrêter au contrôle routier

LUXEMBOURG - La police luxembourgeoise fait face à environ 80 refus d'obtempérer lors de contrôles routiers chaque année. Un chiffre stable contrairement à la France.

storybild

Le nombre de refus d'obtempérer est en hausse en France mais reste stable au Luxembourg. (photo: Police grand-ducale)

Sur ce sujet
Une faute?

Un policier français a été blessé après avoir été traîné sur plusieurs centaines de mètres par une voiture fuyant un contrôle, ces derniers jours, près de Nancy, en Meurthe-et-Moselle. Un phénomène de plus en plus répandu dans l'Hexagone, certains médias évoquant «24 000 refus d'obtempérer recensés en 2019».

Contactée par L'essentiel, la police luxembourgeoise confirme que c'est une réalité aussi au Grand-Duché mais, contrairement à ses voisins, «les infractions constatées dans ce domaine sont assez stables». En l'occurrence, les forces de l'ordre en recensent entre «70 et 80 par an ces dernières années». Sans détailler le caractère éventuellement involontaire de certains.

Au Luxembourg, l'arrêté grand-ducal du 23 novembre 1955 ne mentionne d'ailleurs pas un «refus d'obtempérer», mais un «défaut de suivre les injonctions des membres de la police grand-ducale chargés de contrôler la circulation». En cas de non-respect sur le territoire luxembourgeois, le conducteur s'expose à un avertissement taxé de 145 euros et à une perte de deux points sur son permis de conduire.

(L'essentiel/Nicolas Chauty)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JeanAiMarre le 03.09.2020 11:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est une blague ??? 145€ et 2 points en moins pour un délit de fuite, c’est ce que ça m’a coûté pour avoir fait l’erreur de juste prendre mon gsm en main (sans même m’en être servi!) !??? C’est le monde à l’envers dans ces lois!!!

  • Mick le 03.09.2020 08:31 Report dénoncer ce commentaire

    Plus le niveau de pauvreté monte, plus une amende pourrait engendrer un désastre financier pour la personne ciblée. Et plus les tentatives de fuir se multiplient. Le phénomène arrive bientôt prés de chez vous.

  • JF le 03.09.2020 09:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est claire que les incivilités croissantes sont un vrai problème de notre société et ce, dans tous les pays. Mais, on ne peut comparer la France, 67 millions d'habitants, d'innombrables route, et le Luxembourg, 0,6 million d'habitants, surtout sans donner l'évolution en France.

Les derniers commentaires

  • LuxThill le 04.09.2020 08:04 Report dénoncer ce commentaire

    Je comprends le phénomène, Si c'est pour se faire dominer par des p'ti jeunes à peine formés et qui ont terminé à minima leur école et jouissent d'un pouvoir illimité sur les gens. Parfois, ça me fait penser au années sombres de 40.

  • Ben-J le 04.09.2020 06:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si personne ne résiste, il n’y a pas de drame

  • A oui tout de même le 03.09.2020 20:57 Report dénoncer ce commentaire

    70 à 80 ??? c'est beaucoup plus qu'en France du coup (+/- 3 x plus même) car 24000 delits pour 67 M d'habitant, c'est bcp moins que 70 delits pour 610.000 habitants

    • @A oui tout de même le 03.09.2020 22:49 Report dénoncer ce commentaire

      Refaites le calcul ... cela fait +/- 7500 et pas 24 000.

  • Très souvent censuré par L'Essentiel le 03.09.2020 19:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ben oui. Aujourd'hui, tout est permis et rien n'est sanctionné. Sauf dire ce que l'on pense.

  • Le Raleur le 03.09.2020 18:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Respectez tout simplement le code de la route au lieu de râler. C'est gratuit! Et si vous vous faites attraper en commettant une infraction, vous n'avez qu'à vous en prendre à vous-même!