Séjours à l'étranger

22 janvier 2014 12:25; Act: 22.01.2014 17:22 Print

Erasmus change de nom et élargit son public

LUXEMBOURG - Le célèbre programme de mobilité s'appelle désormais Erasmus+ et ne s'adressera plus aux seuls étudiants. Les nouvelles aides ont été présentées ce mercredi à Luxembourg.

storybild

Un temps menacé, le programme européen de mobilité a survécu, avec des moyens renforcés. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le programme européen de mobilité a été simplifié et étendu. Les Luxembourgeois qui voudront en bénéficier devront désormais uniquement s'adresser à l'Agence nationale pour l'éducation et la formation (Anefore) ou au Service national de la jeunesse (SNJ). Les deux institutions ont présenté ce mercredi à la Maison de l'Europe les enjeux de «Erasmus+», qui remplace plusieurs programmes, dont le fameux «Erasmus».

Le SNJ, chargé de tout le volet jeunesse, soutiendra notamment les échanges de jeunes, en dehors du cadre scolaire. Les jeunes travailleurs du Grand-Duché souhaitant effectuer une formation ou une mission à l'étranger devront également solliciter le service. Pour ces missions, le SNJ sera doté d'un budget de 1,6 million d'euros par an, dès 2014.

Des moyens en hausse de 40%

Les étudiants désirant effectuer une partie de leurs études à l'étranger doivent s'adresser à leur université. Puis leurs programmes seront pris en charge par l'Anefore. La nouveauté de «Erasmus+» réside dans la possibilité pour les bénéficiaires de financer leur séjour via un prêt garanti par la Banque européenne d'investissement (BEI). L'Anefore prendra également en charge l'apprentissage pour le personnel et la formation des adultes. Elle disposera pour tout cela d'une enveloppe de 3,5 millions d'euros par an.

Menacé fin 2012 du fait de la réticence de certains États membres à poursuivre leur financement, le programme européen de mobilité a survécu, et se trouve même renforcé. «Erasmus+» présente un budget de 14,8 milliards d'euros pour la période 2014-2020, soit 40% de plus que les différentes aides pour les sept années précédentes.

(jg/L'essentiel avec th)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Grincheux le 23.01.2014 09:16 Report dénoncer ce commentaire

    Pour une fois une idée positive de la Commission Européenne, on ne peut que la féliciter pour cette initiative

Les derniers commentaires

  • Grincheux le 23.01.2014 09:16 Report dénoncer ce commentaire

    Pour une fois une idée positive de la Commission Européenne, on ne peut que la féliciter pour cette initiative