Crise au Luxembourg

03 décembre 2020 12:45; Act: 03.12.2020 12:45 Print

Esch contraint de reporter des investissements

ESCH-SUR-ALZETTE – Le budget 2021 de la ville d’Esch-sur-Alzette tient compte des importantes baisses de rentrées d’argent à cause de la crise sanitaire.

storybild

La ville prévoit un budget 2021 dans un contexte de crise, avec encore une grande incertitude. (photo: Fabrizio Pizzolante)

Sur ce sujet
Une faute?

La ville d’Esch-sur-Alzette doit se serrer la ceinture. En évoquant le budget 2021, mercredi, lors du conseil communal, le bourgmestre Georges Mischo (CSV) a présenté une situation fortement dégradée pour 2020. «Nous avons perdu au total environ 22 millions d’euros en 2020», explique-t-il à L’essentiel. La commune a souffert de la baisse de l’impôt commercial et de l’argent récolté via le stationnement. «Le manque à gagner s’élève à 900 000 euros pour les horodateurs et à 300 000 euros sur les avertissements taxés. Et cela ne tient pas compte des parkings souterrains», détaille-t-il.

Pour boucler le budget, alors que les incertitudes économiques restent nombreuses, la commune reporte plusieurs projets. Le texte, qui sera soumis au vote le 18 décembre, prévoit le report de l’extension de l’école dans la Grand-Rue, de la construction de gîtes au Galgenbierg, de la construction d’un toboggan dans un parc, de la rénovation du spa ou encore des travaux de rénovation dans le quartier Uecht. «Nous les ferons bien, mais pas en 2021, car nous n’en avons pas les moyens», reprend le bourgmestre.

«Les commerces, les restaurants, les indépendants etc. ont obtenu des aides, et c’est très bien. Mais les grands perdants de cette crise sont les communes», estime Georges Mischo. Il reproche une incohérence à l’État, car «il demande aux communes de poursuivre les investissements, mais avec moins de moyens». Faisant référence à la levée par l’État de deux milliards d’euros à taux négatif à la fin du premier confinement, l’élu estime «que la somme aurait pu être portée à 2,2 ou 2,3 milliards, pour permettre de maintenir les investissements prévus».

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Emile W le 03.12.2020 15:22 Report dénoncer ce commentaire

    Sincèrement je ne m'attend plus à grand choses pour la ville d'Esch. D'abord le long règne catastrophique du LSAP, maintenant une ville sous la résponsabilité d'un prof de gym.. On est pas sorti de l'auberge....

  • Panisse le 03.12.2020 15:24 Report dénoncer ce commentaire

    Deux solutions s'offrent: multiplier le montant des amendes par deux ou diviser par deux les investissements prévus. A votre avis, pour laquelle des deux vont-ils opter ?

  • tinkerbell88 le 03.12.2020 17:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    construiser des maison relais. un bon investissement!!! car moi je galère pour faire garder mes enfants

Les derniers commentaires

  • Vert pays le 04.12.2020 13:26 Report dénoncer ce commentaire

    Une augmentation flagrante des agressions physiques , même en pleine journée. Le trafic de drogue qui ne se cache quasiment plus. Pour ces raisons j'ai préfèré ne pas mettre nos enfants à l'école sur Esch ou Differdange. Mais bon , la politique VERTE du pays préfère lancer des idées de surtaxe sur les honnêtes gens qui poluent pour aller travailler, que sur la sécurité du pays, car pour cela, il faut plus se creuser la tête et avoir de vraies idées.

  • frkanolu le 03.12.2020 18:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honnêtement il faudrait tout raser et rebâtir un esch digne de ce nom comme il y a 30 ans. Ce qu’il reste à Esch c’est les délinquants, trafiquants et des gens qui ont peur.

  • Paske le 03.12.2020 18:22 Report dénoncer ce commentaire

    Les recettes de parking baissent? C'est normal, quand tu vas à Esch, tu dois tourner 15 minutes pour trouver une place car les habitants des maisons transformées en appartements multiples les occupent toutes . Ensuite , tu payes ton parking partout et non-stop le midi également et aussi après la fermeture des magasins. Finalement pour aller faire ses achats dans un centre ville en train de mort et de plus en plus mal fréquenté. Voilà pourquoi, il y a moins de monde. Personnellement, je travaille à Esch depuis près de 20 ans et je n'ai plus mis les pieds dans le centre depuis deux ans.

  • tinkerbell88 le 03.12.2020 17:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    construiser des maison relais. un bon investissement!!! car moi je galère pour faire garder mes enfants

  • En plein délire le 03.12.2020 17:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Après ce que l'on peut lire ici et la concernant l'état catastrophique de la sécurité a Esch, comment voulez-vous attirer qui que ce soit à part les malfrats ? et avec un belval plaza juste à côté du centre, comment éviter que les gens aillent au centre commercial ? en plein délire les luxembourgeois !