Marche des fiertés

13 juillet 2019 15:57; Act: 13.07.2019 21:48 Print

Esch plongé dans les couleurs de l’arc-​​en-​​ciel

ESCH-SUR-ALZETTE - Lors de la Marche des fiertés, les participants ont plongé la rue de l'Alzette dans une ambiance festive, ce samedi après-midi.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Avant le coup de départ de la Marche des fiertés, participants et associations se sont rassemblés en masse, sur la place du Brill, brandissant le drapeau LGBT. «Nous sommes chanceux de vivre dans un pays où nos droits sont respectés. Mais au vu des violences verbales et physiques que certains d’entre nous subissent encore, cela ne suffit pas. Nous sommes là pour montrer que nous sommes fiers de ce que nous sommes», martelaient Pascal et Louis, 34 et 35 ans, venus de Luxembourg.

Pour l’Eschois Yohan, 18 ans, il s’agit de sa première parade: «J’ai eu du mal à accepter mon homosexualité. Ça ne fait qu’un an que je l’ai dit à mes parents. Voir tous ces gens qui sont passés par le même calvaire que moi, c’est rassurant. C’est de la pure joie!» Maquillage aux couleurs pailletées, costumes extravagants et chaussettes arc-en-ciel remontées jusqu’aux genoux, les participants ont paradé tout le long de la rue de l’Alzette jusqu’à la place de l’Hôtel de Ville. Le premier ministre Xavier Bettel et son époux étaient aussi de la partie, leurs smartphones braqués sur la parade, accordant l’un ou l’autre selfie.

Triple anniversaire

Au-delà de l’ambiance festive, une partie des manifestants ont tenu à rappeler le caractère militant de la Marche des fiertés. «Certes, il faut faire la fête et célébrer qui nous sommes. Mais il ne faut pas oublier ceux et celles qui n’ont pas réussi à s’accepter et qui ne sont plus parmi nous aujourd’hui», clamait un groupe brandissant des pancartes aux messages militants tels que «Pride started by a riot» (la Marche des fiertés était a démarré par une émeute).

Cette année, le mouvement célèbre un triple anniversaire: 20e Marche des fiertés au Luxembourg, 10e édition des festivités tenues à Esch-sur-Alzette et le 50e anniversaire des émeutes de Stonewall. Ces derniers événements, une série de manifestations spontanées et violentes contre un raid de la police le 28 juin 1969 à New York, au bar Stonewall Inn, sont considérés comme le premier moment de lutte des gays, lesbiennes, bisexuels et transgenres. Concerts et performances d’artistes travestis et de drag queens s’enchaîneront sur la scène de la place de l’Hôtel jusqu'à dimanche soir.

(Ana Martins/L'essentiel)