Relocalisations après Brexit

10 janvier 2019 14:20; Act: 11.01.2019 09:25 Print

Et si la grogne en France profitait au Luxembourg?

LUXEMBOURG/PARIS - La finance internationale regarde les «gilets jaunes» avec inquiétude. Paris pourrait finalement perdre quelques relocalisations post-Brexit.

storybild

Selon le dernier relevé de KPMG, 46 entités ont d'ores et déjà choisi de déplacer leurs activités de Londres au Grand-Duché. Ici, la vue aérienne du Ban de Gasperich. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

La place financière de Paris «peut bénéficier» du Brexit mais le mouvement des «gilets jaunes» suscite «des interrogations» chez les protagonistes de la finance internationale, a déclaré jeudi à l'AFP le patron de l'Autorité des marchés financiers (AMF) en France. La capitale française reçoit pas mal de demandes d'installation ou de licences, aussi bien bancaire que dans l'assurance ou des sociétés de gestion, mais M. Ophèle explique que ces interlocuteurs «s'interrogent sur les conséquences et la pérennité du mouvement» des gilets jaunes.

Certaines «entités américaines, japonaises ou britanniques sont sur un mode interrogatif: elles regardent les images de Paris le samedi depuis Tokyo et New York et se posent des questions pour la sécurité de leur personnel», a-t-il ajouté. Les relocalisations pourraient donc finalement profiter à d'autres places financières de l'Union européenne, a souligné M. Ophèle, en citant Luxembourg mais aussi Dublin, Francfort, Amsterdam et Bruxelles. Selon le dernier relevé de KPMG, 46 entités ont d'ores et déjà choisi de déplacer leurs activités de Londres au Grand-Duché.

«Londres restera majeure»

Mais, selon l'expert français, «il n'y aura pas de place financière dominante», en tout cas à court terme, et certaines activités seront rapatriées aux États-Unis. En outre, «il ne faut pas exagérer les évolutions; Londres restera une place financière mondiale majeure pour les marchés de capitaux», car la City part «d'une situation très forte».

Elle peut «s'appuyer sur un écosystème complet qui va des hommes aux infrastructures» et sur «un cadre juridique adapté et bien connu» des acteurs financiers, a-t-il argué.

(nc/L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Galileo le 10.01.2019 16:44 Report dénoncer ce commentaire

    Le GJ tirent la France vers le bas...

  • Trader le 10.01.2019 15:10 Report dénoncer ce commentaire

    Au bon moment au bon endroit !!!

  • Laurent le 10.01.2019 20:52 Report dénoncer ce commentaire

    Mais au fait, elle sert à quoi la finance à part enrichir ceux qui ont déjà trop d'argent ?

Les derniers commentaires

  • jefff le 11.01.2019 14:09 Report dénoncer ce commentaire

    On ne veut plus de cette europe mauribonde, ou les petits pays survivent sous perfusion des plus gros.

  • Vindulux le 11.01.2019 12:03 Report dénoncer ce commentaire

    Le principale problème est la concurrence fiscale entre les pays membres de l'UE! Et c'est la finance internationale et les plus riches qui en profitent car ils échappent aux impôts. Si tous les pays s'unissaient en matière fiscale nous serions tous gagnants. Cette perte de rentrées fiscales par la France est une des causes de le révolte des GJ. Si les plus grosses fortunes et entreprises françaises payaient leurs impôts en France les salaires seraient un peu plus élevés en France et un peu moins chez nous et les Français payeraient un peu moins de taxes

    • LiNh le 11.01.2019 17:06 Report dénoncer ce commentaire

      La fraude fiscale ne s'applique pas uniquement aux riches et multinationales et vous le savez. Le plus grand manque à gagner concerne les particuliers, auto-entrepreneurs et TPME/PME qui ne déclarent pas leurs vrais revenus pour échapper au Fisc. Mon beau père, ancien ouvrier à la retraite, n'a pas payé ses impôts pendant des années. Il est depuis peu redevable et est saisi sur son compte en banque tous les mois. Ses fins de mois sont plus difficiles mais il sait parfaitement pourquoi...

  • Le Philosophe le 11.01.2019 12:01 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien connu : le malheur des uns fait le bonheur des autres ... et vice versa.

  • red taz le 11.01.2019 11:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et encore un belle exemple que les pays ne regarde que la bourse, politique en premier ,le bien être des gens rien a carré.

  • patdevelours le 11.01.2019 11:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @omam il y avait huit personnes enfermées à la Bastille