Claude Turmes

23 septembre 2021 22:19; Act: 24.09.2021 10:20 Print

«Fan de Greta et des mouvements de jeunes»

LUXEMBOURG - Le ministre de l’Énergie Claude Turmes défend l’action des Verts au gouvernement et se réjouit de la manifestation des jeunes de Youth for Climate.

storybild

«Nous avons déjà fait plus dans ce domaine (NDLR: la défense du climat) que ce qu’il y avait dans l’accord de gouvernement», soutient Claude Turmes. (photo: © Editpress / Didier Sylvestre)

Sur ce sujet
Une faute?

L'essentiel: Quel regard portez-vous sur la mobilisation de Youth for Climate?

Claude Turmes: Je tiens d’abord à dire que je suis un grand fan de Greta Thunberg et des mouvements de jeunes qui ont permis de faire bouger les lignes. Ils ont permis que tout le monde prenne conscience de la crise climatique, un thème longtemps réservé à quelques experts et politiques. Plus il y aura de jeunes dans la rue, plus grande sera la marge de manœuvre dans ce domaine.

Est-ce normal de voir les jeunes dans la rue pour le climat avec des ministres verts au gouvernement?

Nous avons déjà fait plus dans ce domaine que ce qu’il y avait dans l’accord de gouvernement. La taxe CO2, par exemple, n’était pas dans l’accord de coalition. Et cela aussi grâce au mouvement des jeunes. Après tous les événements que nous avons connus, les inondations, les feux, nous sommes en urgence climatique et il faut avancer encore plus vite. Plus il y aura du monde qui manifeste plus le signal envoyé sera fort. Pas seulement vis-à-vis des politiques, mais aussi des investisseurs.

Par ailleurs, c’est une chose d’être dans la rue, mais j’ai également besoin de jeunes qui installent des panneaux voltaïques, des chargeurs de batteries.... Il faut que certains décident de devenir par exemple électriciens avec ce type de spécialisation. Il y a les objectifs, la pression politique, mais il nous faut aussi les forces pour cela.

Faudrait-il un Premier ministre vert pour aller plus vite?

Notre gouvernement fait déjà pas mal de choses pour le climat. Peut-être moins vite, que là où il y a un Premier ministre vert, mais nous sommes dans un gouvernement qui a pris des mesures. Nous sommes premiers en termes d’investissement dans les transports publics. Il n’y pas d’autre pays qui ait mis en place la gratuité. La marge de manœuvre existe beaucoup au niveau des communes. Quand il s’agit d’améliorer la sécurité des cyclistes ou quand il y a un PAG qui interdit l’installation de panneaux photovoltaïques... Notre gouvernement avec un Premier ministre libéral va de l’avant. Pour moi, les freins sont plutôt au niveau des communes.

Vous ne cachez pas des positions assez tranchées notamment dans le secteur de l’économie, vous êtes-vous toujours senti à votre place dans ce gouvernement?

Si cela n’était pas le cas, je ne resterais pas. Avec les autres ministres, on avance. On est en train de faire d’un pays réputé pour être peu vertueux en termes écologiques, un pays qui fait des pas de géants dans ce domaine.

Le Luxembourg n’est pas encore un exemple en la matière…

Ce serait arrogant de dire qu’on peut passer en trois ans de 18 tonnes d’équivalent CO2 produites par personne à une tonne (pour être climatiquement neutre). Mais il faut juger sur les mesures mises en place. Il y a eu la taxe CO2 avec en plus une compensation sociale pour les moins favorisés, ce qui me semblait très important. Nous avons aussi, relativement, l’un des marchés automobiles les plus électrifiés d’Europe. Pour le tourisme à la pompe, on a bougé le curseur. Le pays est moins attrayant pour les camionneurs qu’il y a trois ans.

Il le reste quand même…

La taxe CO2 et les accises le rendent moins attrayant. C’est une première étape. On n'est pas là pour punir les citoyens. Mais nous mettons en place des instruments et nous donnons des primes comme dans aucun autre pays. 8 000 euros pour une voiture, jusqu’à 50 000 en rénovation dans le bâtiment.

Les jeunes de Youth For Climate qui jugent que vous n’allez pas assez vite sont-ils ingrats?

Ce n’est pas forcément le métier des jeunes de comprendre dans le détail tout ce qui est mis en place. Pas mal de mesures ne sont pas assez connues. J’ai passé 30 ans à faire bouger le curseur. Nous avons pris du retard. Mais jamais on a agi autant que dans ce gouvernement. Les jeunes nous motivent, nous poussent. Voir du monde dans la rue ce vendredi ne serait pas un constat d’échec mais une invitation à poursuivre ce que je fais depuis 30 ans.

(Recueilli par Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Django le 24.09.2021 09:41 Report dénoncer ce commentaire

    Pour moi, Gretha et ce qu'elle représente, c'est le pire du pire. Suis pas près de voter écolo!

  • Eng Honte le 24.09.2021 10:04 Report dénoncer ce commentaire

    Comme par hasard...pour faire de la récupération et choper de voix surtout...

  • josée le 24.09.2021 11:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je ne voterais jamais pour les verts, leur politique entravent nos libertés et font augmenter les prix

Les derniers commentaires

  • mike le 26.09.2021 07:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Monsieur Turmes allez travailler dans une usine vous verrez ce que c’est gagner sa vie.

  • Realux le 25.09.2021 09:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A l' entendre je ne suis pas sûr que Turmes écoute les jeunes, il fait ce qu' on lui dit point barre, les jeunes sont un prétexte !

  • pas censurer le 25.09.2021 08:00 Report dénoncer ce commentaire

    a force d emmerder les gens au luxembourg pas mal de personnes vont quitter le pays , la vie devient chiante ici

  • PAS DE TAXE le 25.09.2021 01:03 Report dénoncer ce commentaire

    M TURMES que vous aller faire pour le nuage de dioxyde de soufre sur le Luxembourg.

  • Tristounet le 24.09.2021 21:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et bien moi je ne suis fan ni de Greta ni de Thurmes.