Au Luxembourg

30 novembre 2018 09:00; Act: 30.11.2018 09:40 Print

«Fascinant de capturer tous ces avions au Findel»

LUXEMBOURG - Serge Braun dévoile le deuxième volet de sa trilogie consacrée aux avions passés par l'aéroport de Luxembourg.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

La tête dans les étoiles, les yeux rivés sur ces géants du ciel, Serge Braun se souvient comme si c'était hier de sa première visite au Findel, en 1975. 43 ans plus tard, la passion est toujours là pour l'employé des CFL «encore fasciné» par ces milliers d'avions passés par l'aéroport de Luxembourg.

Paru l'année dernière, son premier ouvrage consacré aux avions de passagers a séduit son public (plus de 2 500 ventes!). C'est donc tout naturellement que le Luxembourgeois de 52 ans poursuit la trilogie avec un second volet consacré aux cargos. «C'est le plus intéressant! Les avions de fret viennent de partout au Findel, et la plupart des personnes l'ignorent...».

«Le plus grand avion du monde»

Un coup d'œil aux 460 pages et 700 photos qui composent «Luxembourg-Findel 1948-2018 - Compagnies aériennes de fret et leurs avions» suffira à convaincre les plus dubitatifs. Ils y découvriront notamment «le plus grand avion cargo du monde» passé par le Findel en 2003. «Un modèle à six réacteurs qui ralliait Luxembourg à Cleveland», précise Serge.

Et que dire du «Super Guppy», cet appareil au design improbable utilisé pour transporter les pièces d'Airbus entre Hambourg et Toulouse, au milieu des années 90. S'il évoque «un intérêt historique pour les formes et les couleurs», Serge Braun n'en demeure pas moins une mine d'anecdotes.

Girafes et voitures de luxe

Le premier chapitre consacré à l'histoire de Cargolux en est l'illustration. Des débuts prometteurs aux années fastes en passant par la crise des années 80 quant la compagnie n'avait plus qu'un seul avion, l'amateur d'aviation raconte tout. En allemand, en français et en anglais.

«Peu de gens savent que Cargolux a eu des avions de passagers à la fin des années 70. Il est également intéressant de constater le large éventail de marchandises transportées. Cela va des œufs aux voitures de luxe en passant par les girafes, les cochons et les hélicoptères!».

Pour le dernier volet de la trilogie qui sera notamment consacré à l'aviation privée et militaire, ainsi qu'à l'aéroport, Serge Braun compte sur l'apport de ses lecteurs. «J'attends qu'ils me racontent leur histoire avec le Findel». En attendant ce troisième ouvrage à paraître fin 2020, ce deuxième livre est disponible dans les librairies du pays ainsi qu'en grande surface.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.