Place des femmes

23 octobre 2013 15:29; Act: 23.10.2013 16:46 Print

Faut-​​il des quotas de femmes en politique?

LUXEMBOURG - C’est tout ce que réclame le Conseil national des femmes du Luxembourg (CNFL) qui a analysé les résultats des élections législatives.

storybild

Le DP est le parti qui compte la plus grande proportion de femmes (38,5%) avec notamment Corinne Cahen. (editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

La nouvelle Chambre des députés est un peu moins féminine que celle désignée en 2009: elle compte 14 femmes contre 15 lors de la précédente législature, soit 23,3% en 2013 contre 25% en 2009. Il existe en outre un vrai décalage avec le nombre de candidates présentées par les partis: si certains avaient fait des efforts comme Déi Gréng qui avaient misé sur la parité avec 31 hommes, 29 femmes ou encore déi Lénk (32, 28), les Pirates n’en avaient présenté que 9 contre 51 hommes. Au total, les listes comportaient 34,4% de femmes.

Devant ce constat, le Conseil national des femmes du Luxembourg a décidé de passer à l’action: outre la mise en place d’une structure proactive pour que les femmes «soient plus visibles», le CNFL réclame aujourd’hui que soient mis en place des quotas de femmes en politique, comme «c'est déjà le cas dans plusieurs pays européens», affirme Danielle Becker-Bauer, la présidente du CNFL.

(L'essentiel Online)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • cateater le 23.10.2013 17:19 Report dénoncer ce commentaire

    il y a un poste vacant dans une société. Vous avez les compétences requises. On ne vous engage pas car le quota de la "catégorie" à laquelle vous faites partie est atteinte ...

  • Emile Anthony le 23.10.2013 16:05 Report dénoncer ce commentaire

    Je n'aime pas cette idée de quotas. Pour moi c'est simple: par principe, les postes sont ouverts à tous et que le meilleur l'emporte, peu importe son sexe, son origine ethnique... Et si on pousse ce raisonnement de quotas un peu plus loin, pourquoi pas des quotas en fonction de la couleur de peau, de la religion, des orientations sexuelles, de l'âge...? Et puis, je trouve qu'on devrait aussi réserver des quotas pour les résidents de nationalité étrangère, des quotas pour les frontaliers étrangers, et même aussi pour les travailleurs frontaliers de nationalité luxembourgeoise (si si, ça existe)

  • Pragma le 23.10.2013 17:18 Report dénoncer ce commentaire

    des quotas suivant la religion, suivant la couleur ... ? Si des femmes veulent faire de la politique alors qu'elles en fassent, mais au mèrite et par leurs compétences et talents, et pas par de la discrimination positive, qui n'est positive que dans l'émergence d'une forme de pseudo-égalité qui n'en est pas une. Mesdames, si vous voulez prendre le pouvoir alors prenez le et avec mérite, sinon tout le monde pensera que vous êtes Miss Quota (cad, l'imbécile de service pour atteindre les quotas). Vous méritez mieux ...

Les derniers commentaires

  • Fitch le 23.10.2013 19:43 Report dénoncer ce commentaire

    Oui il faut des quotas pour les femmes, entièrement d'accord. Il faudrait commencer à faire des quotas de naissance 50% de filles et 50% de garçons. Maintenant se pose la question quand est on fille et quand est on garçon. Vous me direz de regardez entre les jambes et je vous réponds que cela ne suffit plus de nos jours!

  • cateater le 23.10.2013 17:19 Report dénoncer ce commentaire

    il y a un poste vacant dans une société. Vous avez les compétences requises. On ne vous engage pas car le quota de la "catégorie" à laquelle vous faites partie est atteinte ...

  • Pragma le 23.10.2013 17:18 Report dénoncer ce commentaire

    des quotas suivant la religion, suivant la couleur ... ? Si des femmes veulent faire de la politique alors qu'elles en fassent, mais au mèrite et par leurs compétences et talents, et pas par de la discrimination positive, qui n'est positive que dans l'émergence d'une forme de pseudo-égalité qui n'en est pas une. Mesdames, si vous voulez prendre le pouvoir alors prenez le et avec mérite, sinon tout le monde pensera que vous êtes Miss Quota (cad, l'imbécile de service pour atteindre les quotas). Vous méritez mieux ...

  • Sigefroid le 23.10.2013 16:34 Report dénoncer ce commentaire

    Ca va déjà être suffisamment le souk comme ça! Inutile d'en rajouter une couche! Quota?? Tout genre qui se présente doit sans aucun doute être pris en considération, même le 3e genre très prisé aujourd'hui; tout qui est élu, sans aucun doute aussi! Mais des quotas? C'est du soviétisme pour femmes à barbe ça et une fois de plus, une nouvelle étape anti démocratique!

  • Emile Anthony le 23.10.2013 16:05 Report dénoncer ce commentaire

    Je n'aime pas cette idée de quotas. Pour moi c'est simple: par principe, les postes sont ouverts à tous et que le meilleur l'emporte, peu importe son sexe, son origine ethnique... Et si on pousse ce raisonnement de quotas un peu plus loin, pourquoi pas des quotas en fonction de la couleur de peau, de la religion, des orientations sexuelles, de l'âge...? Et puis, je trouve qu'on devrait aussi réserver des quotas pour les résidents de nationalité étrangère, des quotas pour les frontaliers étrangers, et même aussi pour les travailleurs frontaliers de nationalité luxembourgeoise (si si, ça existe)

    • Sandra le 23.10.2013 17:16 Report dénoncer ce commentaire

      Commentaire juste,rien a ajouter. Mon opinion personnel, cette distribution de quotas s'applique déjà et encore dans de multiples endroits, fonctions, entreprises et j'en passe.