Covid-19 au Luxembourg

17 février 2021 19:44; Act: 17.02.2021 20:54 Print

«Forte prévalence» du virus dans les eaux usées

LUXEMBOURG - La plupart des indicateurs montrent une circulation moins importante du Covid-19 au Luxembourg. Sauf celui des eaux usées qui démontre tout le contraire. Pour quelles raisons?

storybild

Le LIST étudie la prévalence du virus dans les eaux usées depuis le début de la crise sanitaire.

Sur ce sujet
Une faute?

La situation sanitaire demeure particulièrement fragile au Luxembourg, en témoigne la dernière rétrospective fournie par le ministère de la Santé, mercredi. Celle-ci fait en effet état «d'une forte prévalence du virus» dans les eaux usées dans les 13 stations d’épuration échantillonnées entre le 8 et le 14 février. «Une légère tendance à la hausse était perceptible au début de la semaine mais ne semble pas avoir été confirmée à la fin de la semaine», précise le rapport Coronastep effectué par le LIST.

Comment s'explique cette ampleur, alors que les autres données n'ont pas démontré une hausse significative de la circulation du Covid-19 dans le pays? Le nombre de personnes testées positives a même légèrement diminué de 1 140 à 1 099 personnes (-3,6%) en une semaine, quand le taux de reproduction passait de 1,06% à 1,01%. Même dynamique positive pour le taux d'incidence qui est passé de 182 cas pour 100 000 habitants à 176. «Il convient de rester prudent dans les interprétations et attendre les résultats des prochaines analyses pour pouvoir identifier une véritable tendance», tempère la direction de la Santé au moment d'évoquer l'analyse des eaux usées.

La Moselle «inquiète»

Dans ce contexte, le développement des variants sur le territoire luxembourgeois doit être considéré comme central. Contrairement aux semaines précédentes, le ministère n'a pas livré de chiffres sur la hausse des variants, se contentant de rappeler «qu'un système de séquençage permettant de disposer de résultats représentatifs» est en cours de mise en place. Les prochaines données seront fournies une fois l'outil disponible. La semaine passée, le nombre de cas de variant anglais identifiés avait déjà dépassé la centaine, et celui des cas de variant sud-africain la dizaine.

Une croissance semble inéluctable, d'autant que la situation de la Moselle voisine continue «d'inquiéter» les autorités luxembourgeoises. Considérant les milliers de frontaliers mosellans qui se rendent chaque jour au Grand-Duché, la prévalence importante du virus en Moselle a-t-elle pu avoir un impact sur les résultats constatés dans les eaux usées? C'est possible, même si aucun élément chiffré ne permet de l'établir.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • natoune le 18.02.2021 08:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Tome comment peut on écrire qu’il est normal de mourir après 70-80 ans?????!!!!!! Pfooooooo

  • Printemps le 19.02.2021 07:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est un fait au demeurant que le taux d'incidence, de 182 au Luxembourg (bravo !), n'est que de 57 chez nos voisins allemands. Continuons sur cette lancée et on risquera bien de se retrouver devant des frontières fermées par l'Allemagne, avec une situation comme en Tchéquie. Quelque chose ne tourne pas rond au Luxembourg dans la lutte contre ce virus, mais quoi exactement ?

  • Obvservateur le 17.02.2021 23:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je commence sincèrement à penser qu’on tente gentiment de nous préparer à des chiffres en hausse pour justifier l’arsenal de decisions gouvernementales qui deviennent lois Covid- ou pas- puisque le Conseil d’État vient de se rendre compte que le Gouvernement ne fait plus la séparation entre les pouvoirs et a donc émis une opposition formelle dans son avis concernant le nouveau projet de loi Covid. Sans arrière-pensée de complot...

Les derniers commentaires

  • Triste vérité le 19.02.2021 16:27 Report dénoncer ce commentaire

    Les eaux usées ne mentent pas, pas comme le testing tous les 15 jours sur des personnes négatives afin de faire baisser les statistiques...

  • Printemps le 19.02.2021 07:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est un fait au demeurant que le taux d'incidence, de 182 au Luxembourg (bravo !), n'est que de 57 chez nos voisins allemands. Continuons sur cette lancée et on risquera bien de se retrouver devant des frontières fermées par l'Allemagne, avec une situation comme en Tchéquie. Quelque chose ne tourne pas rond au Luxembourg dans la lutte contre ce virus, mais quoi exactement ?

  • AmeriPatriot le 18.02.2021 21:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    n'importe quoi, quand on pense que on a trouvé positifs au covid des fruits, des animaux, des objets inanimés et bien d'autres choses, cela prouve combien les tests sont fiables... mais bon si ça vous arrange de y croire, faites selon votre bon vouloir...

  • Ras le bol le 18.02.2021 16:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est bientôt fini de critiquer la Moselle à tout va ? et la Meurthe-et-Moselle aussi, fichez nous la paix, on ne vous rapporte pas le covid !

  • luxo le 18.02.2021 13:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Félix , on ne trouve le virus que là où on le cherche. Avez vous rechercher le virus dans l’eau de votre robinet ? Savez vous que l’on retrouve de nombreuses molécules médicamenteuses dans l’eau potable !

    • Félix le 18.02.2021 14:03 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, en effet. Et des particules de plastique dans les eaux vendues en boueilles, même de verre. Mais l'article est clair et parle des eaux usées et non de l'eau potable.