Vote à la Chambre

18 juin 2014 13:08; Act: 18.06.2014 14:46 Print

Gays et lesbiennes peuvent prévoir leurs noces

LUXEMBOURG - Ce mercredi, et malgré quelques oppositions, les députés devraient sans surprise ouvrir le mariage et l'adoption aux couples homosexuels.

storybild

Les couples gays auront une raison de faire la fête ce mercredi soir. (photo: AFP)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Après cinq ans de débats, le Luxembourg s'apprête à adopter ce mercredi, à partir de 14h, le mariage pour tous. Mais même s'il aura fallu du temps pour que la loi passe, elle est loin d'avoir suscité les mêmes débordements qu'a connus la France, l'année dernière. Une pétition électronique a bien essayé de bloquer le texte mais n'a pas recueilli assez de signatures pour être débattue à la Chambre.

La loi 6172 donne aux couples homosexuels le droit de se marier et le droit à l’adoption plénière d’un enfant. L’accès au mariage va donc de pair avec l’accès aux droits parentaux. Une concomitance qui ouvre la voie à la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples gays, car cette loi institutionnalise la possibilité pour l'enfant d'avoir exclusivement des parents de même sexe.

Le CSV est pour

Le Luxembourg n'est ni précurseur ni en retard. Aujourd'hui, dix pays européens (dont sept membres de l'Union européenne) reconnaissent le mariage homosexuel: les Pays-Bas (depuis 2001), la Belgique (2003), l'Espagne (2005), la Suède et la Norvège (2009), le Portugal et l'Islande (2010), le Danemark (2012), la France et la Grande-Bretagne (2013). Les pays frontaliers sont donc en avance par rapport au Luxembourg, sauf l'Allemagne. Le pays autorise une forme d'union civile pour les couples homosexuels mais pas de mariage pour tous.

Cet après-midi, la loi devrait être largement votée par les députés. L'ADR, qui a déjà marqué son opposition à plusieurs reprises, devrait voter contre. Le CSV, qui est à l'origine du projet de loi, devrait par contre voter pour. Quelques abstentionnistes pourraient tout de même se faire entendre. Selon le site Internet de la Chambre, l'entrée en vigueur de la loi est prévue six mois après la publication dans le Mémorial. Les premiers mariages pourraient donc être célébrés début 2015.

(FR/L'essentiel)