Projet au Luxembourg

21 novembre 2019 08:00; Act: 21.11.2019 11:26 Print

Google ne débarquera pas à Bissen avant 2021

BISSEN - Le voile se lève sur le projet pharaonique du géant américain, dans la petite commune de Bissen. Mais l'installation du géant continue de faire des vagues.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le budget de plus d'un milliard déjà évoqué pour le data center de Google à Bissen a été confirmé. Une session d'information pour les citoyens a lieu jeudi soir, à 18h, au Hal Frounert. L'investissement prévu est de deux fois 600 millions d'euros pour deux data centers devant générer 300 emplois. Le projet a déjà fait des vagues, en causant la démission du bourgmestre de Bissen, l'éclatement de la majorité CSV et en provoquant l'ire du Mouvement écologique. Cause de la grogne, les besoins en électricité et en eau pour refroidir les serveurs.

Creos a indiqué à RTL que les centres absorberaient jusqu'à 12% de la consommation nationale en électricité. Le photovoltaïque a été évoqué, mais ne résoudrait qu'une infime partie du problème. Il était question de puiser l'eau dans l'Alzette. La commune a reclassé 34 ha de terrains achetés par Google pour plus de 40 millions d'euros. «Dans les jours à venir, le Plan d'aménagement particulier sera soumis», note le nouveau bourgmestre, David Viaggi. Restera à Google à présenter des plans convaincants pour l'eau et l'électricité pour obtenir les autorisations ministérielles.

«Les travaux pourraient débuter en 2021, dit David Viaggi. Google compte deux ans de travaux par phase. Quant à nous, on aura bien besoin de l'aide de l'État pour développer cette zone comprenant d'autres gros projets», conclut le bourgmestre.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Brit Pat le 21.11.2019 12:58 Report dénoncer ce commentaire

    Google n'ira pas à Bissen du tout. C'est plié.

  • Luxo le 21.11.2019 09:04 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas avec Google que le bourgmestre va nourrir ses habitants . Il devrait plutôt préserver ses bonnes terres cultivables pour y installer des maraîchers .

  • John le 21.11.2019 09:46 Report dénoncer ce commentaire

    Notre petit pays est l'un des plus riches au monde, un taux de chômage qui fait rêver, et une croissance de rêve, et malgré tout cela, on en veut encore plus, toujours plus, quitte à pomper 12% de toute notre électricité et à rendre une zone verte exsangue. Tout cela me dépasse, on nous parle d'une centaine d'emplois mais dont il est certain que ceux-ci profiteront bien évidemment à nos frontaliers. Mais en avons-nous vraiment besoin ? Bien sûr que non, alors, l'objectif, c'est quoi ? Avoir Google chez nous ? Mais voyons, il ne s'agit là que d'un data center informatique...

Les derniers commentaires

  • luis le 21.11.2019 17:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    oui assez pour faire des logements il y a encore assez de terrain

  • Phi le 21.11.2019 13:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J‘espère qu‘on vois jamais une company qui bouffe les réserves en énergie et wait potable du pays. Prenez le Terrain pour des logements abordable au moins démunies.

  • Brit Pat le 21.11.2019 12:58 Report dénoncer ce commentaire

    Google n'ira pas à Bissen du tout. C'est plié.

  • martine le 21.11.2019 12:47 Report dénoncer ce commentaire

    ......les centres absorberaient jusqu'à 12% de la consommation nationale en électricité... et personne ne se pose des questions quant aux émissions CO2 ?!?!

    • Michael Trenn le 21.11.2019 13:35 Report dénoncer ce commentaire

      Il va tout de même falloir prendre des mesures, sinon pour empêcher, tout au moins pour compenser l'hémoragie du secteur financier. Nous ne raisonnons pas en termes d'emplois mais d'entreprises en activité sur le territoire luxembourgeois.

    • @ martine le 21.11.2019 15:45 Report dénoncer ce commentaire

      Les Verts sont dans le gouvernement. Je ne les entends pas sur ce sujet sensible.

  • Bon Dieu le 21.11.2019 12:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A l'heure du bilan carbone neutre, combien d'éoliennes faudra-t-il installer sur notre micro territoire pour compenser la consommation électrique monstrueuse de 12% du projet Google. Probablement plusieurs centaines ? Où ? Quelles communes dans le pays sont prêtes. Notre pays est trop petit pour absorber notre électricité pour la population et les futures voitures électriques.