Voyage en Europe

12 septembre 2019 19:45; Act: 13.09.2019 09:34 Print

«Grâce à Schengen» ils vivent leurs aventures

SCHENGEN - Quatre jeunes sont embarqués dans un road trip organisé par la Commission européenne. Jeudi, ils faisaient escale à Schengen, au Luxembourg.

storybild

De gauche à droite: Vanessa, Dayana, Rares et Elliot documentent leur voyage. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

«Quand la Bulgarie est rentrée dans l'Union européenne, j'étais encore une enfant, ma famille et moi étions tellement excités! Si ça n'était pas arrivé, ma vie aurait été très différente aujourd'hui», relate Dayana. Jeudi, la jeune actrice de 22 ans embarquée dans un road trip organisé par la Commission européenne faisait escale à Schengen.

Ses compagnons de route dans ce voyage à travers l'Europe sont Elliot, vidéaste suédois de 19 ans, Rares, photographe roumain de 27 ans, et Vanessa, blogueuse sud-Africaine de 24 ans résidant en Hongrie. Pour eux, Schengen est un lieu emblématique. «Sans l'accord précurseur qui y a été signé, nous n'aurions pu voyager aussi librement».

Jeudi, ils naviguaient sur la Moselle avec Charles Elsen, une des figures historiques de l'accord de Schengen. Ce que l'homme avait à leur raconter a été dûment documenté. Car la mission du groupe à chaque escale est d'explorer les lieux, rencontrer de nouvelles personnes, découvrir les initiatives locales soutenues par l'UE et relater le tout sur les réseaux sociaux. «C'est une manière formidable de nous former dans nos métiers respectifs en s'engageant», témoignent les jeunes». Et cela forge de jolis souvenirs: un moment de communion avec la nature en Finlande, une descente en kayak en Belgique, l'escalade de friches industrielles en Allemagne…

• Retrouvez les détails du voyage sur le site roadtriproject.eu

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Antonio Vivaldi le 12.09.2019 20:17 Report dénoncer ce commentaire

    Marco Polo est allé en Chine, bien avant Schengen

  • Exit le 13.09.2019 04:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ben j'espère qu'il se sont bien amusés au moins...aux frais des contribuables de l'Union!!

  • Phi le 12.09.2019 20:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avant Schengen on a visité beaucoup de pays d‘Europe même sans problème au frontière contrôlé.

Les derniers commentaires

  • C'estçaleurope le 13.09.2019 10:20 Report dénoncer ce commentaire

    Comment ont été sélectionnés ces personnes? En quoi est-ce intéressant que nos impôts paient ce genre de tourisme? Qui sont ces personnes avec de pseudo "métiers" : vidéaste à 19 ans, actrice à 22ans et blogueuse?? Il n'existe pas des études pour tout ça?? Encore les mystères des "subventions" et financements européens

  • I.F. le 13.09.2019 07:22 Report dénoncer ce commentaire

    Avant Schengen, dans les années 60, nous voyageons! Même nos ayeux voyageaient! Je ne comprend pas ces jeunes qui ont l'impression qu'avant eu c'était l'âge de pierre!

    • Luludesvilles le 13.09.2019 11:58 Report dénoncer ce commentaire

      Oui c'est vrai tout le monde voyageait tout le temps même les très pauvres, ils ne prenaient pas l'avion c'est tout, et ils n'avaient pas de voiture non plus mais le train ...

  • Nostress le 13.09.2019 05:36 Report dénoncer ce commentaire

    Décidément les jeunes d’aujourd’hui n’ont pas de problème et ont la vie facile...

  • Exit le 13.09.2019 04:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ben j'espère qu'il se sont bien amusés au moins...aux frais des contribuables de l'Union!!

  • Phi le 12.09.2019 20:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avant Schengen on a visité beaucoup de pays d‘Europe même sans problème au frontière contrôlé.